Présentation d’Animale, la malédiction de Boucle d’Or de Victor Dixen aux Imaginales 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation d’Animale, la malédiction de Boucle d’Or de Victor Dixen aux Imaginales 2013

Message par Jm-les-livres le Mar 28 Mai 2013 - 8:13

Présentation d’Animale, la malédiction de Boucle d’Or de Victor Dixen aux Imaginales 2013


Lors de cette 12ème édition du festival des Imaginales, nous avons eu la chance d’assister à la présentation du prochain livre de Victor Dixen, Animale, inspiré du conte de Boucle d’Or et les trois ours.


Connu pour sa tétralogie, Le cas Jack Spark, l’auteur a choisi de parler de son nouvel ouvrage aux Imaginales, dans les Vosges pour une raison précise. D’ailleurs, encore une fois dans un but bien définis, avant d’entrer dans le Magic Mirror où a eu lieu l’interview-présentation, des soldats napoléoniens lui ont offert une haie d’honneur. Voici un extrait de la lettre adressée aux blogueurs par l’auteur et qui permettra d’éclairer vos lanternes :
« Tout est parti d’un rêve. Une forêt profonde, une jeune femme égarée, et soudain, une chaumière abandonnée… Ce pourrait être le début de bien des contes. C’est celui d’une histoire qui a hanté mes nuits d’écriture durant près de deux ans [...]. À travers ce roman fantastique historique ayant pour toile de fond l’effondrement du Premier Empire, j’ai voulu réinventer le conte de Boucle d’Or sous un angle inattendu, et peindre une fresque gothique pleine d’ombres et de lumières.

Cette histoire d’amour et de frayeur se situe dans les Vosges, une région que j’ai découverte lors de mon premier passage aux Imaginales voilà quatre ans et qui m’a aussitôt séduit : forêts profondes peuplées de présences, campagne pétrie par l’Histoire, frontière avec le monde germanique et ses légendes. Et puis il y a la ville d’Épinal en particulier, avec ses fameuses images qui ont illustré tant de contes, qui ont été tirées par milliers pour représenter les grandes scènes napoléoniennes au XIXème siècle. C'est comme cela que j'ai voulu
ANIMALE, comme une image d'Épinal : à la fois brutale et douce, réaliste et fabuleuse, toute en couleurs primaires de vitrail. »

Voilà qui vous donne le ton et l’ambiance. L’auteur nous définit son livre comme un roman fantastique postnapoléonien dont l'histoire se déroule dans les Vosges.

Stéphanie Nicot, la directrice artistique du festival, l’a d’ailleurs questionné : pourquoi avoir choisi les Vosges comme lieu pour son récit ?.
Il a tout d'abord répondu « pour les Imaginales », avant d’ajouter que c’est grâce à ce festival qu’il a découvert la région, ses forêts et aussi parce qu’il y a eu dans les environs d’Épinal des batailles napoléoniennes (d’où l’accueil de la garde !).

Durant cet entretien, Victor Dixen nous a lu trois passages d’Animale et Marie-Charlotte Delmas, grande spécialiste des contes, nous a relu quelques passages de Boucle d’Or et les trois ours, pour mettre en parallèle les deux textes. L’auteur s’est inspiré du conte pour nous raconter son histoire. Mais il précise tout de même que c’est plus qu’une réécriture, c’est également une suite. À la fin de Boucle d’Or et les trois ours, la jeune enfant s’échappe de la maison mais on ne sait pas ce qu’elle devient, ce qui en fait un conte atypique car il n'y a pas de morale ou de "vraie" fin. Victor Dixen a voulu savoir ce qui lui est arrivé et nous le raconter à sa manière.

D’après les informations et les extraits entendus, on peut déjà vous dire que ce livre est sombre, poétique et plein de mystères. Dans le premier passage lu, le prélude, nous nous retrouvons sur un champ de bataille, au milieu de la brume, des soldats et des chevaux. Par quelques phrases troublantes et sanglantes, Victor Dixen nous transporte dans cette région vosgienne pendant une bataille à l’époque de Napoléon.

Stéphanie Nicot lui a demandé pourquoi il avait choisi de situer l’action de son récit après l’épopée napoléonienne.
Il nous donne plusieurs raisons. Tout d’abord, la première publication du conte par Robert Southey date de 1837, donc à la même période. Deuxièmement, pour l’auteur, la fin de cette épopée est une époque romantique par excellence : l'effondrement de la société, en même temps que celui du Premier Empire après la chute de Napoléon, a provoqué des désillusions chez les français et a terni leurs espoirs de futur brillant. Enfin, on assiste à un retour de la mentalité conservatrice : les carcans de la société se remettent en place et les femmes sont de nouveau contraintes dans leurs attitudes ou dans leurs mouvements (la mode). Il a voulu créer une héroïne forte qui voudrait se battre contre cela, une femme forte qui aime avec la rage d'un animal. Avec ce roman, Victor Dixen a également voulu explorer cette frontière entre l'homme et l'animal. Les lecteurs verront ainsi des ours qui sont très humanoïdes.

En 1832, Blonde, une jeune orpheline de 17 ans, vit dans un couvent. Elle se sait différente, et cherche à savoir pourquoi elle doit cacher ses cheveux d'or et sa beauté, pourquoi elle est victime d'évanouissements répétés, et qui sont ses parents. Pour tenter de répondre à ces questions, elle va remonter le fil de son passé.

Victor Dixen nous présente Blonde comme une jeune femme de 17 ans, qui cache son visage et ses yeux sensibles derrière des lunettes et qui est assez frileuse. Elle a toujours vécu dans son couvent et est destinée à prendre le voile à 18 ans, quand les autres pensionnaires s’en iront pour se marier et fonder une famille.
Elle est orpheline et ne sait rien sur ses parents, ni d’où elle vient. Elle est très protégée et n'a jamais vu d'autre homme que le prêtre du couvent au visage rougeaud.

L’élément déclencheur de ses aventures est sa rencontre avec un apprenti tailleur de pierre, Gaspar, qui est venu avec son maître d’apprentissage au couvent pour réparer un escalier. Les déplacements des novices ont été étudiés pour éviter que les jeunes femmes ne croisent les deux hommes mais, par un hasard, Blonde entre en collision avec Gaspar.
Cette nuit-là, un homme va venir dans sa cellule pour lui remettre un dossier, un dossier d’enquête sur la disparition d’une jeune femme Prussienne. Toutes les informations que contient ce dossier vont soulever beaucoup de questions et notamment sur le passé de Blonde.
Victor Dixen nous a précisé que durant notre lecture, nous allions découvrir chaque document du dossier et avancer dans cette enquête.
Il nous a également lu un extrait d’une lettre, un témoignage de la jeune Prussienne sur sa découverte dans la forêt d’une maison abandonnée, que nous avons pu mettre en parallèle avec l’extrait lu par Marie-Charlotte Delmas, sur la découverte de la maison des ours par Boucle d’Or. Un extrait des plus intrigants !

Nous sommes impatients de découvrir ce livre qui doit paraître le 22 août et pour vous faire patienter, l’auteur a promis un cadeau : une nouvelle introductive sera mise en ligne en juin sur le site des Imaginales !


Merci à Victor Dixen pour cette présentation et pour avoir donné à trois chanceux la possibilité de recevoir les épreuves non corrigées du livre en avant-première mondiale !
Et merci aux Imaginales pour avoir organisé cette interview et à Stéphanie Nicot et Marie-Charlotte Delmas pour l'avoir animée !
avatar
Jm-les-livres
Admin

Féminin
Nombre de messages : 10771
Age : 31
Localisation : Ile-de france
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation d’Animale, la malédiction de Boucle d’Or de Victor Dixen aux Imaginales 2013

Message par Victor le Ven 27 Sep 2013 - 13:41

... et voici la couverture d'ANIMALE ! Very Happy

 
avatar
Victor
Rôdeur
Rôdeur

Masculin
Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 19/09/2009

http://www.victordixen.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum