Célibataire à New York

Aller en bas

Votre appréciation du livre

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

Célibataire à New York

Message par Jm-les-livres le Jeu 25 Avr 2013 - 9:47



Célibataire à New York
de Melissa Senate

Éditions Harlequin
Collection Red Dress Ink

Sortie le 1 août 2009
Format broché / 451 pages

Réédition le 1er juillet 2013
Format broché / 384 pages / 12,90 €



Présentation de l'éditeur :


Dure, dure, la vie d’une célibataire à New York… Mais la mienne menace de virer carrément au désastre ! Voilà trois ans que je travaille chez Posh, une maison d’édition new-yorkaise, où je passe mes journées à travailler sur les biographies de pseudos-stars qui se croient tout permis. Ma vie sentimentale ? A presque trente ans, pas le moindre prince charmant en vue ! Enfin, il y a bien J-le-tombeur, accessoirement mon chef direct. Mais dès qu’il pointe son nez à moins de dix mètres de moi, je deviens rose-framboise ! Et je ne vous ai pas encore dit que ma famille, au lieu de compatir, a les yeux braqués sur ma chère cousine Dana, une incorrigible peste qui, elle, s’apprête à vivre un vrai conte de fées en épousant (on se demande par quel miracle !), l’homme le plus beau et le plus riche de la terre… Et au Plaza, s’il vous plaît ! Pas facile d’être célibataire à New York ! Et encore, là, ce n’est que le début de l’histoire…

L'avis de Idrilhirith

Prenez un shaker. Mettez-y Ally Mcbeal, Une nounou d’enfer et Sex and the city. Secouez fermement. Rajoutez à votre mélange un zeste de réalisme, un brin de vérité. Re-secouez le tout. Versez dans un verre à Cosmopolitan. Voilà, vous avez Une célibataire à New York !

L’histoire est celle de Jane Gregg, une jeune assistante éditrice qui rêve de devenir éditrice sénior. Cependant, sa vie n’est pas rose, elle ne gagne pas des cents et des milles, elle doit gérer son budget sans faire d’écart et en plus son appartement est petit, dans un vieil immeuble. Le point positif : elle révise ses classiques de l’Opéra ! Il lui suffit d’ouvrir les portes de son placard sous l’évier pour pouvoir parler à Eloïse sa collègue et meilleure amie. S’il n’y avait que son travail ça irait. Mais voilà, sa cousine, Dana, va se marier à un jeune millionnaire. Et au Plazza s’il vous plait ! Il faut que tout soit parfait pour la princesse Dana ! Qui au passage lui vole son rêve de petite fille, enfin en quelque sorte. Et comme rien n’est simple : Natacha la reine du collège débarque dans sa vie : elle doit l’aider à rédiger ses mémoires ! L’horreur pour Jane ! Avec tout çà comment pourra-t-elle chercher l’homme idéal, fiancé et/ou époux potentiel pour l’amener au mariage de Dana ?

Le livre pourrait être cousu de fil blanc, il l’est presque d’ailleurs. Mais voilà, les personnages ne sont pas gentils ou méchants, ce sont des personnes que l’on peut croiser dans la rue. Jane peut être moi, vous, votre voisine. On a tous eu une Natacha avec nous. On a aussi une Amanda et une Eloïse qui sont là pour nous. Les personnages ont de la profondeur, ils sont vrais, authentiques, vivants, réels. C’est ce qui fait tout le charme du livre. On peut les aimer ou pas, de la même façon que l’on peut aimer ou pas les gens que l’on rencontre.

Ce livre nous apprend des choses insoupçonnées. Ainsi, il faut attendre un an au moins avant de se fiancer et encore un ou deux pour se marier. Si à 30 ans on est toujours célibataire : on a plus de chance de se faire tuer par un terroriste que de convoler !

Bon alors si comme Jane et moi-même vous avez 28 ans et que vous êtes célibataire, avant de rencontrer l’homme de votre mort à défaut de l’homme de votre vie prenez ce livre et lisez le. Ce n’est pas un livre magique qui vous apportera le prince charmant sur un plateau de diamant. Il n’est pas non plus une recette de cuisine. Il est probablement plus une bouée de sauvetage ou un ilot de tranquillité où vous pourrez vous reposer et revoir vos priorités et ainsi se dire que comme pour Jane la vie peut nous réserver bien des surprises et que tout peut changer si on en a la volonté. Comme arrêter de fumer, n’est-ce pas Jane Gregg ?

Jane allait oublier de vous dire : pour lire ce livre et comprendre ses nombreuses références à la Pop culture, il vaut mieux avoir entre 25 et 35 ans. Ben oui, Ally Mcbeal et Fran Fine ne sont pas connues des moins de 25 ans ! Ils ne savent pas ce qu’ils manquent, les pauvres !



-- EUR
Achat Fnac


12,26 EUR
Achat Fnac
avatar
Jm-les-livres
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11063
Age : 32
Localisation : Ile-de france
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Célibataire à New York

Message par idrilhirith le Sam 21 Déc 2013 - 19:19

Ajout de mon avis!

_________________
Lire jusqu'à ce que la lune nous éclaire. Suivre son étoile jusqu'à trouver sa galaxie.


Si vous voulez vous pouvez me contacter par facebook. Mon pseudo c'est Idril Hirith. Envoyez moi un message privé pour que j'accepte votre invitation  facteur
avatar
idrilhirith
Rédact'Correctrice
Rédact'Correctrice

Féminin
Nombre de messages : 279
Age : 33
Localisation : Limoges/Dijon
Date d'inscription : 03/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum