Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune

Aller en bas

Votre appréciation du livre

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_lcap83%Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_rcap 83% 
[ 5 ]
Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_lcap0%Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_lcap17%Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_rcap 17% 
[ 1 ]
Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_lcap0%Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_lcap0%Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Empty Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune

Message par Rory le Dim 21 Avr 2013 - 20:07

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Sdo110

Les Sentinelles de l'Ombre
Tome 1 : Le souffle de la lune

de J. Arden

Illustration par Miesis / Sylvie Veyres

Éditions Rebelle
Collection Lune de Sang

Sortie le 30 octobre 2013
Format broché / 488 pages / Prix 19,90 €



Présentation de l'éditeur :


Tout allait bien dans ma vie jusqu'à ce que je me transforme en loup devant une assemblée de vampires. Encore qu'il s'agit là d'un euphémisme, du genre capable de vous étouffer en moins de deux. Car s'il est de notoriété publique que les crocs et les poils ne font pas bon ménage, c'est encore pire quand vous êtes la fille de la reine du clan vampirique le plus rigide qui soit. Et je parle d'expérience... Bref. Munie d'un aller simple pour la meute paternelle, me voici partie pour San Francisco, à la découverte d'un monde où vampires et loups se côtoient. Appelons plutôt ça de la cohabitation forcée. Personne n'est prêt à voir sa vie chamboulée, et quand l'amour et des dieux censés avoir disparu s'en mêlent, laisser la bête me dévorer de l'intérieur devient de plus en plus tentant...

L'avis de Chani

Anya, fille de la reine des vampires, est en réalité une hybride. Et son côté loup-garou ne trouve rien de mieux à faire que de se manifester en plein milieu d’une assemblée de morts-vivants, ce qui n’est pas du meilleur effet. La jeune femme est contrainte de quitter son clan et de rejoindre son père, qu’elle ne connaît pas, et sa meute. Le karma sans doute… Anya va être obligée de faire contre mauvaise fortune bon cœur à San Francisco. Si, finalement, les relations avec son père vont s’avérer moins difficiles que prévu, la jeune femme va faire des rencontres loin de lui simplifier la vie (toujours le karma). Sans compter que la curiosité de la jeune fille sur ses origines vont l’amener où elle ne s’attendait pas…

À ma droite les ingrédients d’un bon roman d’urban fantasy, à ma gauche la touche personnelle de l’auteur. Mixez les deux et vous obtiendrez un livre prometteur, qui m’a fait passer un très agréable moment de lecture, mais non exempt de défauts (eh oui, un premier tome ne peut pas non plus être parfait quand même, non mais !). Le principal reproche que je ferais, c’est que la première moitié du roman n’a pas vraiment de but. Le lecteur suit Anya dans ses pérégrinations, mais sans bien savoir où l’auteur veut en venir. Cette partie est utile car elle permet de faire connaissance avec le background mis en place par J. Arden, ainsi qu’avec ses personnages, mais je l’ai trouvée un poil trop longue, j’aurais aimé voir le début de l’intrigue en elle-même pointer le bout de son nez plus tôt. Le second point qui m’a déplu c’est le caractère de l’héroïne au départ du livre : elle a pris un gros bol de confiance au petit-déjeuner et sa suffisance est juste insupportable. Heureusement, l’auteur a la bonne idée de faire évoluer son caractère au fil de l’histoire, la rendant ainsi plus sympathique et calmant ma furieuse envie de faire marcher la machine à taloches. Anya change en découvrant la réalité des choses et révise son jugement. Et c’est tant mieux, parce qu’à côté de ça il y a plutôt de bonnes idées, J.Arden, tout en respectant les codes du genre, sort des sentiers battus et propose une intrigue originale, mais, car il y a toujours un « mais », même dans les destins les plus heureux, j’avoue avoir grincé des dents en voyant venir le triangle amoureux gros comme une maison. Cette configuration a été usée jusqu’à la corde, et j’attendais autre chose sur ce point, mais ce n’est qu’un avis personnel, je sais que nombre de lectrices en sont friandes.

Pour résumer, Le souffle de la lune, premier roman de J. Arden, et je suis suffisamment accrochée pour faire un crying call sur le tome à suivre, en pensant avoir de bonnes chances d’être gagnante !


18,91 EUR
Achat Fnac


Dernière édition par Rory le Ven 25 Oct 2013 - 17:01, édité 4 fois
Rory
Rory
Queen of the Code
Queen of the Code

Féminin
Nombre de messages : 6277
Age : 32
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 23/03/2011

http://seekingvega.net

Revenir en haut Aller en bas

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Empty j'ai hate!

Message par al le Ven 14 Juin 2013 - 13:04

j'ai découvert J. Arden il y a quelques années sur son blog ("le cercle d'Arden" fermé depuis) où elle avait à l'époque posté les ébauches des premiers chapitres de ce roman. Je les avais dévorés à une vitesse vertigineuse puis étais tombé dans un état de frustration rarement égalé (surtout que la publication n'était pas encore au gout du jour!).
Enfin bref tout cela pour dire que si le roman est au moins aussi bon que l'avant gout que l'auteur nous avait offert, je n'ai qu'une seule chose à dire: QUE C'EST LOIN OCTOBRE!!!!

PS: elle avait posté un extrait de ce roman sur ce site ( http://www.bit-lit.com/t3773-hybride) où j'avais déjà fais des éloges... ouhla je crois que je vais vraiment passer pour une fanatique! lol
al
al
Néophyte
Néophyte

Féminin
Nombre de messages : 58
Age : 35
Localisation : strasbourg
Date d'inscription : 16/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Empty Re: Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune

Message par Rory le Mar 1 Oct 2013 - 17:49

Ajout de la couverture et du résumé.
Rory
Rory
Queen of the Code
Queen of the Code

Féminin
Nombre de messages : 6277
Age : 32
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 23/03/2011

http://seekingvega.net

Revenir en haut Aller en bas

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Empty Re: Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune

Message par meli65 le Sam 12 Oct 2013 - 20:29

Bientôt Very Happy 
meli65
meli65
Rédact'Correctrice
Rédact'Correctrice

Féminin
Nombre de messages : 1040
Age : 42
Localisation : Quelque part dans le Gard
Date d'inscription : 25/10/2009

http://www.lesreliquesdecaleesdemelinda.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Empty Re: Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune

Message par Chani le Ven 27 Déc 2013 - 14:34

Ajout de mon avis :)
Chani
Chani
Rédactrice Epicée
Rédactrice Epicée

Féminin
Nombre de messages : 2956
Age : 43
Localisation : Arrakis
Date d'inscription : 21/06/2010

http://chani-delivresetdepice.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Empty Re: Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune

Message par Rory le Ven 3 Jan 2014 - 17:40

J’ai passé un très bon moment de lecture avec Le Souffle de la Lune. Notre héroïne, Anya, m’a totalement convaincue et ses décisions ont toujours trouvé un écho juste en moi. Elle est très attachante et on perçoit bien la « dualité » qui la constitue, la (re)découvrant chaque page à ses côtés. « La bête » qui l’habite n’a pas autant son mot à dire que je l’aurais souhaité mais cela va avec l’histoire (et je suis une « wolf girl » de toute façon, donc forcément exigeante de ce côté-là Wink).

Les autres personnages ne sont pas en reste, et je les ai tous appréciés, les blancs, les noirs, les gris. Chacun laisse une empreinte bien à lui dans l’esprit du lecteur. Et les mâles dans tout ça ? Pas d’inquiétude, il y en a au moins 2, voire 3, qui sont à croquer. La relation qu’Anya entretient avec les deux principaux (Kyle ♥️, Aidan ♥️) est différente mais intéressante et prenante, si bien qu’on ne saurait presque pas de quel côté se placer. Les scènes sensuelles, quant à elles, feront frétiller des sourcils plus d’un lecteur (c'est une bonne chose, je précise).

Côté univers, si l’on pensait connaître la majorité de ses composantes au début du roman, on revient vite sur notre jugement. En effet, le monde dans lequel évolue Anya ne cesse de se complexifier tout au long du roman et de nouveaux personnages apparaissent fréquemment. La mythologie égyptienne fait également son apparition. M’ayant laissée sceptique au début, j’ai fini par accepter d’intégrer cette composante à l’imaginaire inventé par l’auteure (le choix ne m’appartenait pas tellement, vous me direz). Et finalement, ça colle pas mal !

Malgré quelques petits points qui m’ont laissée dubitative, l’intrigue m’a beaucoup plu. Même si ce tome semble principalement poser les bases, l’auteure n’est pas avare en évènements. Après avoir arraché quelques larmes au lecteur, la fin nous semble arriver trop vite (oui, malgré les 487 pages) et donne envie de se jeter littéralement sur la suite.

La plume de l’auteure fait indéniablement partie du charme du roman tant elle est belle, imagée, appliquée et juste, faisant preuve d’une réelle volonté de faire sens. De plus, les descriptions ne sont pas rares et, à la fin du roman, on a l’impression d’avoir visité un peu tous les quartiers de San Francisco. La suite de cette série va être vraiment longue à attendre ! Il ne reste plus qu’à stalker le site des éditions Rebelle en attendant plus d’informations.
Rory
Rory
Queen of the Code
Queen of the Code

Féminin
Nombre de messages : 6277
Age : 32
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 23/03/2011

http://seekingvega.net

Revenir en haut Aller en bas

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Empty Re: Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune

Message par Cassiopée le Lun 6 Jan 2014 - 17:41

J'ai passé un excellent moment dans ma lecture du Souffle de la Lune, j'ai dévoré le livre en 24 heures. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu cette frénésie de lecture et cette envie de simplement me poser et de lire non-stop. Cela m'a fait un bien fou !

J'avoue avoir eu besoin d'un chapitre ou deux pour m'adapter au style de l'auteur. Non pas qu'il soit mauvais, au contraire l'écriture est posée, très travaillée, extrêmement imagée, mais il faut s'y habituer. Une fois que c'est chose faite, je me suis laissée porter dans l’œuvre avec beaucoup de plaisir.

L'histoire est intéressante et, pour le coup, sort du lot. Dès le départ, on a droit à un chapitre qui laisse le lecteur perplexe. On se demande où l'auteur veut en venir, à quoi cela va servir par la suite. On garde ces interrogations une grande partie du roman et lorsque l'on a les réponses, on comprend toute la portée de l'histoire et la profondeur de l'intrigue. C'est une approche très intéressante et originale, je suis très curieuse d'en apprendre plus.

Les personnages sont incroyables. J. Arden a su leur créer des personnalités complexes et les a exploités à merveille. Anya est celle qui est la plus intéressante. Bien qu'il me soit arrivé d'avoir eu plus d'une fois l'envie de la secouer un peu, j'ai eu aussi l'envie de la féliciter. Sa position est compliquée : elle est partagée entre ses deux natures et cette dualité est bien marquée, autant dans ses actes que dans ses sentiments et relations. Elle a énormément de préjugés mais elle va réussir à se remettre en question et à aller de l'avant. Et je trouve cela extraordinaire, voir l'évolution d'un personnage qui va progresser, s'améliorer en se remettant en cause malgré les difficultés.

Anya est un personnage pour lequel j'ai eu énormément d'affection. Ses relations avec sa nouvelle famille m'ont aussi énormément touchée. Les liens qu'elle tisse avec son frère sont adorables et stupéfiants. On voit clairement la carapace que l'héroïne s'est formée se fissurer doucement, puis se briser complètement face à l'attention et à la gentillesse de son petit frère. Il en va de même avec la relation qui se crée entre elle et son père. Elle est excellente. Ici, il n'y a pas de barrière à abattre, mais plutôt quelque chose à bâtir. Cela ne sera pas simple et même très difficile, néanmoins doucement, petit à petit, on va voir des liens se construire et se développer.

Du côté des personnages masculins, on n'est pas en reste. Kyle et Aidan se disputent la première place. Concernant le premier, ayant deviné dès le départ de quoi il en retournait, je n'avais qu'une envie : que son masque tombe ! C'est un personnage très renfermé, avec beaucoup de cicatrices qui ne l'aident pas dans ses relations avec Anya. Il est à la fois très fort et très touchant. C'est un homme qui ne peut pas laisser indifférent. Clairement, il est, avec le père d'Anya, mon personnage masculin préféré. Avec Kyle, on sait à peu près à quoi s'attendre, contrairement à Aidan. Ce dernier donne très bien le change et il m'a été extrêmement difficile de le cerner. À quel jeu joue-t-il ? Quel est son objectif ? Est-il dangereux pour notre héroïne ? Il m'a fallu beaucoup de temps et quelques révélations pour commencer à avoir doucement une opinion sur le personnage. L'auteur joue beaucoup sur son côté séducteur et puissant. Il est charismatique à souhait et est de ces personnages à qui font terriblement monter la température.
On a clairement ici un duo masculin des plus appétissants et intéressants, aux personnalités opposées qui leur donnent tout leur charme.

En plus de l'univers fantastique intéressant, l'auteur nous fait voyager. Le lecteur va avoir la chance de découvrir San Francisco. L'exploitation de l'espace est très bon. L'université, le bar, la maison des Wagner, la maison d'Aidan etc., on bouge avec les personnages tout en visitant : Alcatraz, le golden Gate, le cable car, les maisons à l’architecture particulière... C'est très intéressant et on a vraiment l'impression d'habiter cette célèbre ville américaine.

De plus, le style de l'auteur est singulier. Tout d'abord concernant le contexte, l'auteur se plaît à laisser planer un peu le mystère. Elle nous livre une partie des informations à retardement. Petits exemples : j'ai passé un bon moment à me questionner sur la ville d'origine d'Anya, on apprend bien plus tard qu'elle vient en fait de Seattle, de même, pour le physique d'Anya et sa couleur de cheveux, on en parle au début, mais l'auteur laisse planer le mystère et il faut attendre un peu pour qu'elle y réponde. Enfin, j'aurais aimé connaître l'âge exact d'Anya, on le devine, mais pas avec précision. D'après moi, c'est un style voulu par l'auteur, et il faut le dire, à part pour l'âge, chaque questionnement trouve sa réponse plus ou moins tôt dans le récit. Ce n'est pas la seule particularité dans l'écriture : l'auteur décrit la plupart des événements, situations, sentiments de façon très imagée. Ces images sont omniprésentes dans le récit :
"Lui et moi ne jouions pas dans la même catégorie, le croire aurait été suicidaire. Aussi suicidaire qu'une gazelle qui ferait la danse du ventre devant un lion au régime." page 126.
Cela apporte une touche d'humour et d'originalité au roman. C'est très amusant et j'attendais avec impatience les suivantes.

Enfin, on voit venir quelques événements en avance, toutefois cela ne gâche en rien le récit car l'auteur y pose sa touche et nous apporte l'information à sa manière, et pas toujours de la façon dont on s'y attendait.

En conclusion, un très bon premier tome ! La plume est de qualité, originale tout comme son univers. Les personnages ont des personnalités complexes et réalistes. Un livre à découvrir. Vivement la suite !!!
Cassiopée
Cassiopée
Assist' Com Déjantée
Assist' Com Déjantée

Féminin
Nombre de messages : 2667
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 19/07/2012

http://wlatetedanslesetoiles.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune Empty Re: Les Sentinelles de l'Ombre, Tome 1 : Le souffle de la lune

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum