Les Bannis et les Proscrits 4 : Le Portail de la Sor'cière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

100% 100% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

Les Bannis et les Proscrits 4 : Le Portail de la Sor'cière

Message par Elaura le Dim 25 Oct 2009 - 8:36



"Le portail de la Sor'cière" de James Clemens
Edition : Bragelonne


Présentation de l'éditeur :

Elena et son armée de hors-la-loi ont vaincu les suppôts du mal qui occupaient l'île de Val'loa et déverrouillé les secrets mystiques du Journal Sanglant. Mais durant la bataille, l'infâme Seigneur Noir a mis en place les portails du Weir auxquels il puise l'essentiel de son pouvoir. Pour les trouver et les détruire, les alliés d'Elena embarquent pour de dangereuses destinations à bord de vaisseaux aériens. Sur la route, les jumeaux Mogweed et Fardale espèrent briser la malédiction qui les a privés de leur don de métamorphose, et Joach, le frère d'Elena, doit échapper aux requins des sables pour devenir maître de son pouvoir élémental, tandis que d'autres compagnons filent vers le fabuleux royaume elfique de Fort Tempête. Aucun des rebelles ne reviendra indemne, certains n'en reviendront même pas du tout. Elena elle-même, dans l'antre de son ennemi juré, parviendra-t-elle à découvrir l'identité du Seigneur Noir ?

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15914
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Bannis et les Proscrits 4 : Le Portail de la Sor'cière

Message par didie le Mar 13 Juil 2010 - 13:54

L'histoire d'Elena est toujours aussi passionnante! Je commence de suite le 5 pour savoir la fin
avatar
didie
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 39
Date d'inscription : 13/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Bannis et les Proscrits 4 : Le Portail de la Sor'cière

Message par Luna05 le Mar 9 Aoû 2011 - 16:19

Neuf mois séparent ma lecture de "La guerre de la Sorc'ière" et "Le portail de la Sorc'ière" et, après maintes reports quand à sa conquête voici enfin venir mes retrouvailles certes tardive mais c'est non moins dépourvu d’enthousiasme et de passion que j'arbore la suite des "Bannis et Proscrits". Un titre coup de cœur depuis sa découverte.

Dans le précédent opus nous avions quitté le groupe d'Eléna sur l'île de Val'loa après leur victoire contre les sbires infestant ce lieu. Le journal sanglant à présent entre ses mains, Eléna reprend espoir quand à la future défaite de l'ennemi d'Alaséa et c'est non sans émotion que nous refermions ce volume dans le même état d'esprit que l’héroïne et dans une ambiance doucement romantique.

Un mois s'est écoulé depuis et de nouvelles missions vont s'imposer d'elle même à la troupe de Val'loa. L’Innommable a acquis beaucoup de puissance et ses noirs desseins se poursuivent toujours avec autant de morts et de souffrances sur son passage. Les compagnons devront à nouveau se séparer momentanément pour arpenter divers lieux D'Alaséa afin d'affaiblir la source même de la magie noire du Tyran. Les groupes partiront à la recherche des 4 portails du Weir afin de les anéantir et ainsi tenter de porter un coup fatal au Cœur Noir. Trois navires elfiques feront route vers le désert de sable en direction des ruines de Tular, le château de Mryl et enfin les dangereuses terres du Gul'gotha. Des périples meurtriers ou certains reviendront changés et brisés à jamais et ou d'autres y perdront la vie....

Le ton est donc donné dans le synopsis de la quatrième de couverture, ce tome sera bien plus dramatique et tragique que les trois précédents et la magie noire de L’Innommable étreindra en son sein tous les protagonistes les plongeant dans un abîme de désespoir.

Je dois dire que je suis assez perplexe et perdue quant à ma difficulté à exprimer mon ressentis sur "Le portail de la Sorc'ière". Ce volume m'ayant noyé et assaillie de sentiments si contradictoires et conflictuels.
J'ai trouvé ce volume légèrement inférieur aux précédents tomes de part peut être un certain manque de rythme de temps à autre. J'ai eu plus de mal à être transporté et à m'immerger dans l'histoire au début. La première partie se déroulant à Val'loa a été assez lente à se mettre en place mais a été néanmoins nécessaire afin de comprendre les diverses options s'offrant à eux et surtout les futures destinations où dénicher les portails du Weir. La narration a cependant été comme à son habitude à la hauteur, alternant entre les divers groupes et se terminant souvent à un moment clé voir un cliffhanger nous poussant à vite arpenter le récit dans un état d'insatiabilité certain.
James Clemens comme à son habitude a su faire preuve d'un talent de conteur exceptionnel qui n'est plus à prouver. Maniant sa plume à la fois de manière poétique, sanguinaire et sans concession, l'auteur nous offre grâce à ses descriptions si détaillés et imagés de nouvelles contrés d'Alaséa. Il nous abreuve avec délectation de paysages pouvant être à la fois grandioses, magiques et meurtriers parvenant à nous déconnecter du monde réel avec une facilité déconcertante. C'est dans un dépaysement total que nous arborons ces nouvelles aventures. Nous nous surprenons à ressentir la chaleur aride et brûlante des contrés du sud, le froid glacial et sec du nord étreignant sans ménagement les voyageurs, l'humidité et la pourriture gangrénant la forêt noire, le vent fouettant les voiles des navires elfiques et les nuages gorgés d'éclair et de tempêtes de la citadelle volante ainsi que les terres putrides, empoisonnés et mortelles du Gul'gotha. James Clemens nous démontre de nouveau qu'il est pourvu d'une imagination fertile et intarissable. Tel un charmeur de serpents l'auteur nous hypnotise, nous emprisonne et nous guide où il le souhaite sans espoir de replis et surtout sans aucuns moyens d'anticiper les actions à venir. Une fois la première page tournée le besoin de connaitre le dénouement prédomine sur nos autres sens et seul la fatigue a pu me déloger de ma lecture me laissant le lendemain dans un état de manque et d'impatience quant à pouvoir très vite sombrer de nouveau dans "Les Bannis et Proscrits".

Parmi tant de déchirements et d'incertitudes l'auteur se permettra de faire émerger des passages à caractère sentimental et romantique qui représenteront l'amour sous toutes ses formes. S'étant insinués petit à petit de manière très subtil depuis le tome 2, ici l'auteur leur donneront un rôle majeur. Nous rencontrerons donc un amour naissant, inachevé, inavoué, fusionnel, maternel et fraternel. Chacun étant à chaque fois abordé de façon juste, touchante mais également poignante. Ces moments de romantismes si rares réchaufferont notre lecture baignant souvent dans les tourments, la peur et la tristesse. Un tome dont les personnages seront souvent en souffrance et dont certains accepteront de se sacrifier afin de sauver leur compagnons et Alaséa.
Nous continuerons à suivre la très lente évolution concernant la relation liant Eléna à son fidèle protecteur et homme lige Er'ril.
Un lien toujours aussi touchant, tendre et parfois drôle en raison des non dits sciemment cultivés de part et d'autres ainsi que la gêne et la timidité les habitant tout deux. Un couple qui se révèlera être la seule flemme dans cet univers sombre à nous apporter un peu de sa chaleur. Par ce tome on pourra noter une grande évolution concernant la Sorcière Eléna. Cette dernière fera preuve de plus d'assurance et deviendra une meneuse n'hésitant plus à imposer ses décisions. Elle conservera toujours cette vulnérabilité et fragilité quant à la dualité la possédant, partagée entre son cœur de femme souhaitant protéger ses compagnons et son pouvoir de sorcière désirant tout ravager et détruire sur son passage.
Les groupes entourant Eléna seront également très approfondis par l'auteur pour notre plus grand plaisir. Les divers peuples jouiront donc d'un nouvel éclairage concernant leur passé. Les révélations pleuvront nous laissant dans un état d'exaltation mais également d'effroi quant à l'avenir de tous..... De nouvelles personnalités feront également leur apparitions et pas de moindres. Des personnages attachants et très charismatiques qui auront bien entendu un rôle à jouer dans cette nouvelle quête. Je n'en citerai qu'un car ce personnage m'a très fortement marqué de part sa fraicheur, son humanité et personnalité, une jeune femme qui aura laissé une marque indélébile à ce tome, Kesla.

Une lecture toujours aussi grisante de part l’ensorcelante plume du conteur James Clemens. On est à la fois repus en fin de lecture et hanté par cette œuvre si sombrement magique. Un livre nous laissant dans un état d'avidité et d'impatience quant à la tournure que vont prendre les évènements. Je redoute et me languis d'attaquer le dernier tome de cette saga de Dark Fantasy en espérant que cette dernière ligne droite se clôturera en une apothéose magistral.
avatar
Luna05
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1078
Age : 34
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Bannis et les Proscrits 4 : Le Portail de la Sor'cière

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum