Le manoir aux fantômes

Aller en bas

Votre appréciation du livre.

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

Le manoir aux fantômes

Message par Admin le Mer 14 Oct 2009 - 8:50

Le Manoir aux Fantômes
d'Anne Stuart
Edition Harlequin / Collection 6ème sens





Résumé
A en croire les gens du village, qui parlent de lui à voix basse, Ethan Winslow est un monstre, un vampire, un suppôt de Satan... Du reste, cet homme qui déchaine les fantasmes les plus terrifiants demeure résolument à l'abri des regards, cloitré dans son immense manoir. C'est pourtant lui que Megan est venue voir dans son étrange prison dorée, pour régler un différend qui a jadis divisé son père et Winslow. Un différend lourd, dont elle devient très vite la principale victime. Séquestrée, espionnée par Salvarote, l'âme damnée de Winslow, elle se demande si elle sortira jamais vivante du guêpier où elle s'est fourrée. Pourtant, lorsqu'une occasion unique de fuir se présente à elle, quelque chose la retient sur place. Quelque chose qu'elle ne s'explique pas... Intriguée malgré sa peur, Megan sent monter en elle l'étrange désir de sonder cet univers hanté par les ombres, sans se douter que la clé du mystère se trouve quelque part derrière le masque de porcelaine dont Ethan Winslow ne se sépare jamais.


Mon avis

Ethan Winslow détient des preuves accablantes pouvant anéantir l’honneur, la carrière et la société de la famille Carey. Pour pouvoir sauver son bien et sa vie Reese Carey doit accepter de rencontrer son maître chanteur en personne dans le trou perdu où il a élu domicile. Mais c’était sans compter sur la lacheté de ce père qui préfère y envoyer sa fille, Megan, plutôt que de faire face à ses pesponsablités. Car il pense que de part ses charmes, la jeune femme pourrait bien arriver à étouffer l’affaire qui les oppose.

Ainsi commence donc cette histoire, bien posée et alléchante. Megan arrive non sans mal au domicile plutôt hors norme et atypique d’Ethan, une bâtisse digne de la Famille Adams perdue dans un village glauque, fantômatique, où le climat, comme mû d’une volonté propre, deverse des pluies diluviennes ajoutant au côté funeste des lieux.

Pris dans le déroulement des événements, nous nous laissons porter par le charme qu’à su donner Anne Stuart à ces personnages et par les descriptions du château. Mais voilà qu’en cours de lecture tout l’alchimie qui en faisait un roman particulier s’effrite. Ce livre que nous ne fermions pas, nous le laissons plus facilement et à chaque reprise la déception est plus forte. Les dialogues sont de plus en plus baclés au fil des pages, et la seule chose qui nous retient est de savoir tout de même la fin.

Admin
Admin Oméga

Féminin
Nombre de messages : 11952
Date d'inscription : 07/01/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum