Robyn Carr, l'auteur derrière la série

Aller en bas

Robyn Carr, l'auteur derrière la série

Message par Jm-les-livres le Lun 6 Aoû 2012 - 19:48

Robyn Carr, l'auteur derrière la série

Maintenant que Robyn Carr a gagné la première place sur la liste du New York Times, la créatrice de la très populaire série Virgin River rit quand quelqu'un fait référence à elle comme à un succès arrivé du jour au lendemain. « La vérité est que j'ai d'abord été publiée en 1978, et qu’il m'a fallu trente ans pour arriver dans la liste des bestsellers du New York Times », souligne-t-elle.
Mais une fois que Robyn est devenue si populaire, elle l’est restée. Et, quand Bring Me Home for Christmas, le 16ème roman de Virgin River, a été publié en novembre 2011, il s’est placé dès le début à la première place, non seulement sur la liste du New York Times, mais également sur les listes de Barnes and Noble, et de Publishers Weekly.


Une série qui a su toucher beaucoup de fans
Spoiler:
De toute évidence, sa série sur des hommes d'honneur qui construisent une ville dans les forêts de séquoias de Californie du Nord pour les femmes qu'ils aiment, l'a lancée dans la stratosphère de l'édition et lui a valu d'acquérir nombre de fidèles adeptes.
Le premier livre de la série a été publié en 2007. L'année suivante, Robyn a reçu un appel de son rédacteur en chef lui annonçant que A Virgin River Christmas était dans la liste du Times.
Après trente années de travail acharné, la vie était soudainement très, très belle pour l'auteur de Las Vegas qui a commencé à écrire lorsque ses deux enfants étaient bébés.

De la romance mais qui aborde des sujets sérieux
Spoiler:
Ceux qui tentent d'expliquer le "brusque" succès de Robyn pourraient dire que c'était parce qu'elle surfait sur la tendance de ces romans se déroulant dans de petites villes de province. La vérité est que, sa série, comme ses livres précédents de la saga Valley Grace, sont un mélange de romance et de fiction pour femmes — des livres qui ne servent pas seulement à divertir mais aussi à aborder des sujets sensibles, tels que la violence domestique, les risques pour la santé et le syndrome de stress post-traumatique, tout ce qui peut compromettre le bonheur d'une femme parce qu'elle est femme... Et on ne peut nier que Robyn sait s'y prendre avec les mots. Sa voix est unique et amène ses lecteurs dans les cœurs et les esprits des hommes et des femmes courageux qui ont servi dans l'armée, et dans les cœurs des familles restées au pays, des familles comme la sienne.

Écrivain ? Pourquoi pas ?
Spoiler:
Étonnamment, Robyn n’a pas toujours su qu'elle voulait être écrivain. Elle avait prévu de devenir infirmière. Elle a épousé son amour de lycée quatre semaines avant qu’il parte pour l'école de formation des Officiers de l'Armée de l’Air, à l'apogée de la guerre du Vietnam. Parce qu'elle s’est retrouvée à suivre Jim de base en base, Robyn n'a jamais eu la chance de poursuivre des études d’infirmière. Son mari travaillait de longues heures et voyageait souvent. Pour passer le temps, Robyn lisait.

Lorsque les médecins lui ont ordonné de rester assise et de garder ses pieds surélevés au cours d'une grossesse compliquée, son voisin a commencé à lui amener dix livres de poche par semaine. « Je lisais plus d'un livre par jour. Rien à part les douleurs du travail n’aurait pu m’en détacher », déclare-t-elle.

Au commencement, il y avait la romance
Spoiler:
Étant donné que les livres qu'elle dévorait étaient de Anya Seton, Kathleen Woodiweiss et Rosemary Hawley Jarmen, Robyn dit qu'il est logique que ses premiers essais d’écriture aient également été dans le genre de la romance historique.

Il n’existait pas de programme de formation pour écrire de la romance à l’époque. Lors de la première conférence d’écrivains à laquelle Robyn a participé — en 1976 — un auteur de nouvelles, qui écrivait dans un genre différent, a fait la critique du troisième manuscrit de Robyn et lui a suggéré de rentrer à la maison et de trouver quelque chose à faire pour lequel elle aurait du talent.
Ce même manuscrit, Chelynne, a été publié deux ans plus tard, et récemment réédité en e-book. Son second manuscrit a fini par être publié lui aussi en e-book ce qui n’est pas le cas du premier car pour Robyn il était simplement un outil pour apprendre et il restera enterré et « ne sera jamais vu par des yeux humains ».

Un auteur touche à tout mais qui garde à l'esprit qu'un livre est fait pour s'évader
Spoiler:
Robyn a toujours écrit sur des femmes fortes, peu importe la période dans laquelle elles vivaient. Pendant les quinze premières années de sa carrière, elle a écrit de la romance, période dont les premiers livres étaient tous historiques, mais qui a plus tard inclus des contemporains. Ayant besoin d'un changement, elle se lance et écrit un thriller, ce qu’elle ne tentera jamais plus parce que, pour elle, c’était trop effrayant. Elle s’est également essayée à de la non-fiction, qu'elle décrit en souriant comme « plusieurs scénarios brillants, mais encore invendus », en plus d'articles et d'histoires courtes.

« J'ai un peu tout essayé, pas vraiment consciente du fait que je travaillais à me réinventer et que je repensais mon art », dit-elle. « J'ai commencé à développer ma propre technique de romance féminine, un style qui ressemble plus à mon point de vue sur la vie. J'ai envie de rire grâce à un livre, mais je ne veux pas d’un livre qui soit vraiment hilarant. En tant que lecteur, je veux passer du bon temps, mais je ne veux pas que le livre soit une blague. Je veux de vraies problématiques féminines, de l'humour réel et une histoire d’un vif réalisme ».

Pour elle, la lecture est importante parce que les gens ont besoin d'un endroit sûr pour faire face aux émotions avec lesquelles ils sont coincées, et un livre est un idéal pour ça. Elle pense qu'il y a une grande valeur dans ses romans traitant de problèmes réels d'une manière réaliste.

Virgin River, un endroit magnifique mais rude
Spoiler:
Peut-être plus important que n'importe quel personnage dans ses livres, Virgin River (la ville) — une ville fictive dans une partie réelle de la Californie — est une localité que Robyn décrit comme un endroit de bravoure et d’aventure. « Ce n'est pas un endroit joli et où il est facile de vivre », explique Robyn. « Y vivre fait appel au sens profond de l’aventure qui existe chez mes personnages ».
-------

Interrogée pour savoir si elle serait heureuse de vivre à Virgin River, Robyn n'hésite pas à dire que même s'il s'agissait d'un endroit réel, elle n'irait jamais s'y installer. « J'ai un irrésistible besoin de vivre dans un endroit où je peux avoir mes sourcils épilés à la cire », explique-t-elle. « Mais j'aime écrire sur ce sujet, et le comté de Humboldt en Californie du Nord, accidenté et un peu perdu, est un endroit formidable à visiter. »

Le comté de Humboldt est situé en Californie du Nord sur la cote ouest des États-Unis.

Une année 2012 riche en publication de l'autre côté de l'atlantique
Spoiler:
Heureusement pour Robyn et ses nombreux fans, elle a passé une grande partie de l’année 2011 à faire ce qu'elle aime le plus, écrire. En conséquence, son calendrier de publication 2012 comprend une nouvelle trilogie de Virgin River, pour l’instant publiée aux États-Unis.


De quoi nous rassurez pour nos prochaines lectures à venir !

Une vie personnelle très inspirante
Spoiler:
En tant qu’épouse d'un ancien militaire (Jim a finalement quitté l'Armée de l’Air pour une carrière dans l'industrie aéronautique, mais est à la retraite aujourd'hui) et mère d'un militaire (son fils Brian est chirurgien orthopédiste dans l'armée), Robyn est fortement intéressée par les problématiques, et les grandes causes, qui font l’honneur des hommes et des femmes qui s’y dédient — et celles de leurs familles.

Jim Carr, le major Brian Carr et Robyn Carr à la base militaire de Fort Hood au Texas pour une séance de dédicace le jour de la fête des mères.

C’est pour cette raison que fin 2011, sa maison d'édition, MIRA Books, a parrainé un concours qui a permis à des familles de militaires d’écrire et de partager leurs histoires personnelles de retrouvailles. « Tant ont attendu, à la base militaire ou par la poste, à la gare de l'aéroport ou au dépôt de bus, et savent personnellement combien les secondes passent lentement quand on attend de pouvoir ramener son héros à la maison », dit Robyn.
Robyn prévoit de trouver des moyens supplémentaires pour soutenir les membres de l'armée et leur famille au cours des mois et des années qui suivront.


Robyn et son mari aiment voyager, ils font souvent ensemble des voyages de recherche. Leur fils et leur fille ont grandi. Robyn dit que, en plus de lire ses romans et de faire des remarques sarcastiques sur la façon dont elle a utilisé des scénarios de la famille à son avantage, ils ont fait d'elle une heureuse grand-mère.

Traduction du site de l'auteur : http://www.robyncarr.com/


Dernière édition par jm-les-livres le Ven 10 Aoû 2012 - 18:10, édité 1 fois
avatar
Jm-les-livres
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11108
Age : 32
Localisation : Ile-de france
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robyn Carr, l'auteur derrière la série

Message par Kayla le Jeu 9 Aoû 2012 - 18:00

très sympa ce sujet merci JM,
avatar
Kayla
Grand Mage
Grand Mage

Nombre de messages : 842
Age : 57
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum