Les Hauts de Hurle-Vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

82% 82% 
[ 9 ]
9% 9% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
9% 9% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 11

Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Admin le Dim 4 Oct 2009 - 12:09



Les Hauts de Hurle-Vent
de Emily Brontë

Éditions Livre de Poche

Sortie le 14 juillet 1974
Formant Poche / 413 pages / 5,50€


Présentation de l'éditeur :


Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune (le la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses sœurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l'orgueilleux qui l'a tuée.




Admin
Admin Oméga

Féminin
Nombre de messages : 11952
Date d'inscription : 07/01/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Molina le Ven 8 Jan 2010 - 14:16

Et bien je l'ai acheté, mais je n'ai pas réussit à aller au delà du chapitre 2... l'écriture ne m'a pas accroché et le personnage, brrr antipathique au possible donc j'ai arrête. Je pense pas reprendre la lecture!
avatar
Molina
Rédactrice Enflammée
Rédactrice Enflammée

Féminin
Nombre de messages : 2842
Age : 34
Date d'inscription : 20/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Douxxx le Ven 8 Jan 2010 - 14:21

On dirait moi Celine, sauf que je n'ai pas eu le courage d'aller au-delà du un !!!!! Il ne m'a vraiment pas intéressé.
avatar
Douxxx
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 7914
Age : 26
Localisation : Dans les bras des Seigneurs de l'Ombre, d'un bel Archange, des Confrères de la Dague Noire, des Chasseurs de la Nuit, de la meute d'Adam et de Barrons ;)
Date d'inscription : 22/02/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Ellemiste le Ven 8 Jan 2010 - 15:20

Olala vous en me donnez pas envie, je l'ai depuis au moins 6 mois dans ma PAL et pas encore ouvert vous ne me donnez pas envie de le lire

Ellemiste
Rôdeur
Rôdeur

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 06/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par keenlat le Ven 8 Jan 2010 - 18:47

Perso je l'ai lu et je n'ai pas été plus impressionné que ça. J'ai du mal à comprendre l'engouement qui l'entoure et surtout le fait qu'il soit souvent catalogué comme une histoire d'amour et surtout entre Heathcliff et Catherine. Surtout si on considère les duos Jane Eyre/M. Rochester (mon préféré), Anne Elliott/Capitaine Wentworth ou Elisabeth Bennet/M. Darcy.
Bref je serai plutôt de l'avis d'Edward sur ce coup là , c'est plus une histoire de haine pour moi. Je ne le relirai pas de si tôt.


Dernière édition par keenlat le Sam 9 Jan 2010 - 15:12, édité 1 fois
avatar
keenlat
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 502
Age : 37
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 26/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Michaëla le Sam 9 Jan 2010 - 12:44

Vous me donnez pas du tout envie de le lire, moi qui pensais que c'était du lourd... Je ne penses pas que je vais m'y intéresser ou du moins pas tout de suite.
Merci pour vos avis
avatar
Michaëla
Rôdeur
Rôdeur

Féminin
Nombre de messages : 42
Age : 27
Date d'inscription : 14/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par chris26 le Ven 26 Fév 2010 - 11:30

Je viens de commencer à le lire ,pour l'instant j'accroche , à voir pour la suite
avatar
chris26
Rôdeur
Rôdeur

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 37
Localisation : drome
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Molina le Ven 26 Fév 2010 - 13:58

C'est plutôt bon signe, moi j'ai pas réussit à aller à la fin du 2ème chapitre...
avatar
Molina
Rédactrice Enflammée
Rédactrice Enflammée

Féminin
Nombre de messages : 2842
Age : 34
Date d'inscription : 20/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par marnie le Sam 27 Fév 2010 - 15:07

Pour moi c'est un grand roman... mais pas une romance (juste mon avis là) vu qu'un des critères du genre est la fin heureuse lol, mais c'est le grand livre "romantique" par excellence, ça c'est certain.

Moi j'ai adoré l'atmosphère et surtout le héros, même si oui il est antipathique, mais il a de bonnes raisons de l'être !

Je n'arrive pas à comprendre comment ces soeurs Brontë jamais sorties (ou si peu) de chez elles, en admiration devant leur frère qui n'en méritait pas tant, qui ont mené des vies très très calmes, discrètes etc ont pu avoir une telle imagination...
avatar
marnie
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 212
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2009

http://www.blue-moon.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par chris26 le Jeu 4 Mar 2010 - 9:33

Alors voilà je l'ai lu et je peux même vous dire je l'ai dévoré ,il est époustouflant , les personnages ,l'ambiance du livre ..........j'ai adoré .
Je suis de l'avie de marnie ce n'est pas une romance.
C'est plutôt un livre "de haine" ,mais la haine est si proche de l'amour.
J'aurais pu lire encore plusieurs chapitre ,j'aurais aimé en savoir plus sur la futur vie et relation de catherine.
Je veux une suite lol .
Voilà vous aurez bien compris que je ne regrette pas de l'avoir lu
avatar
chris26
Rôdeur
Rôdeur

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 37
Localisation : drome
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Kiki le Mar 31 Aoû 2010 - 15:49

Ce livre est magnifique!!! Au début je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire (peut-être le style d'écriture), mais une fois qu'on commence à apprendre l'histoire de Heathcliff, j'ai totalement accroché.
Cette histoire nous fait découvrir un personnage torturé ne vivant que pour une chose se venger. Et celui-ci est près à tout pour arriver à ces fins.
L'histoire sombre et bouleversante d'un amour qui donna naissance à une haine sans limite. Je crois qu'aucun livre ne m'a autant touché!
Un livre que je conseille fortement!!!
avatar
Kiki
Rôdeur
Rôdeur

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 26
Date d'inscription : 24/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Yum le Sam 23 Oct 2010 - 13:22

Je viens de le terminer et j'ai vraiment adoré.
Heathcliff est le genre de héros qu'on aime et qu'on déteste à la fois.
En effet, il a de bonnes raisons de se venger mais à un moment de l'histoire on ne peut que se demander quand est-ce que tout cette haine va prendre fin.

Je suis plutôt d'accord pour dire que ce livre nous conte une histoire d'amour même si celle-ci n'est pas mise en avant comme dans d'autre livres du genre. Ici l'amour laisse place rapidement à la haine.
A vrai dire, c'est plutôt atypique (du moins, par rapport au lecture que j'ai eu avant).

Mais j'ai vraiment apprécier découvrir l'histoire à travers les témoignages de Mrs. Dean. Le tout évolue, des personnages apparaissent puis meurent pour faire place à de nouveaux. Et a chaque fois, on se demande ce que Heathcliff va leur faire.



avatar
Yum
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1232
Age : 27
Localisation : Home Sweet Home
Date d'inscription : 20/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par louve le Mar 30 Nov 2010 - 22:30

Que dire de ce bijoux? Je ne m'attendais absolument pas à ça en ouvrant le roman. Emily qui est morte très jeune n'a écrit que ce roman et quel chef d'oeuvre! On connaît également sa soeur qui a écrit Jane Eyre, Charlotte Brontë. Ce roman-ci démarre avec quelques difficultés j'ai trouvé. On s'emmêle un peu les pinceaux quant à savoir qui est qui car tous ont le même nom.
Et puis tout doucement on découvre une histoire triste, dramatique.
Mr Earnshaw a eu deux enfants avec son épouse et il en a « adopté » un troisième. Catherine sa fille va très vite s’entendre avec Heathcliff, l’adopté. Quant à Hindley il va le haïr. J’ai beaucoup aimé la relation entre Catherine et Heathcliff. Ce mélange d’amour et de haine. Ce mélange d’admiration et de dégoût. J’ai très vite eu pitié du personnage de Heathcliff est ce du début à la fin du roman. Même adulte j’ai eu beaucoup de compassion et de pitié vis à vis de tout ce qu’il avait enduré et de la manière dont il se comportait avec les autres.
Il ne fait que se venger de ce que les autres lui ont fait subir pendant son enfance.
Je n’ai pas apprécié le personnage de Catherine Earnshaw. Elle est vraiment agaçante et tout ce qui se déroule par la suite est de sa faute parce qu’elle a brisé la vie de deux hommes, non par amour mais par souci du qu’en dira-t-on et du « qui me donnera la plus belle vie ». Edgar Linton est vraiment un malheureux homme et il succombera au charme de Catherine ce qui aura pour conséquence d’en faire un homme malheureux, triste et faible. Sa sœur Isabelle Linton sera tout aussi faible parce qu’elle se laissera embobiner par Heathcliff et cela aura pour conséquence de mettre au monde un garçon et de succomber à une maladie, suite à la manière dont on s’occupait d’elle à Hurle-Vent.
Concernant les enfants, j’ai été très vite conquise par Hareton. Il ressemble tellement à Heathcliff. Il ne cherche qu’à se faire bien voir de sa cousine Catherine dont il tombera bien vite amoureux même si ce n’est pas dit explicitement, on le comprend très vite via son souci de lui plaire. Mais Linton est là et qu’il est odieux, méprisable et détestable ! J’ai presque été heureuse de savoir qu’il était enfin mort !
Par contre j’adore le personnage d’Hélène Deans, la servante et celle qui racontera l’histoire des Hauts de Hurle-Vent.
La fin m’a vraiment conquise et j’ai trouvé dans ce roman tout ce que je cherchais. Une histoire triste et dramatique, des personnages attachants et d’autres antipathiques.

Bref un vrai coup de cœur pour ce roman magistral et magnifique que je relirais sans problème et que je conseille à tous !
avatar
louve
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 04/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Lita le Dim 12 Déc 2010 - 11:50

C'est mon livre préféré, je l'ai lu tellement de fois que je ne compte plus. A mon avis la plus belle histoire d'amour que j'ai pu lire jusqu'à présent et Heathcliff pour moi n'a rien d'antipathique, bien au contraire. J'aime le personnage d'Heathcliff autant que je déteste celui d'Hélène Deans la servante. Elle est à mon avis responsable d'une partie du malheur d'Heathcliff et dans le tournant ( plutôt mauvais) qu'a pris l'histoire dès le départ. La narration est assez particulière et à la première lecture cela peut être troublant mais je ne peux que conseiller de persévérer.

Heathcliff. Un personnage paradoxal, qui est né misérable et finit misérable. Qui ne connaît pas de sentiments équilibrés mais seulement passionés, aux extrêmes entre un amour intemporel et inébranlable et une haine des plus corriaces. C'est un personnage torturé, qui n'a pas réellement sa place sur terre et qui ère plus qu'il ne vit. Sa seule raison de d'exister étant sa passion, son amour pour Catherine. Il croit d'abord être rejeté, fera tout pour se faire aimer d'elle, ne cessera jamais de vouloir la récupérer. S'il est monstrueux, pas avec Catherine. S'il est misérable et hypocrite, pas avec Catherine. Si c'est un personnage qui vit des pires vices, sa seule raison d'être est Catherine. Lorsqu'il l'a perd, son désespoir est déchirant, ses paroles décrivant un néant sans équivalent dans l'histoire d'un amour perdu! Comment continuer à exister lorsque l'on perd sa seule raison de vivre, son âme? On se tourne vers la vengeance. Et c'est dans sa haine de la descendance que son amour poru Catherine est le plus révélateur d'après moi. S'il déteste ses descendants c'est pour rester attaché aux seules choses capables de le raccrocher à Catherine. Dans sa volonté constante de les humilier il ne cherche pas à venger sa propre enfance pauvre et misérable, il venge ses désillusions quand à un avenir avec Catherine, puisqu'il ne peut plus l'aimer passionnément, il va haïr passionnément tout ce qui la lui rappelle pour ne pas l'oublier, pour être hanté par elle et finir par sombrer dans une folie magnifique, une folie qui pour moi est quasiment chevaleresque.
Bref très beau livre! Very Happy
avatar
Lita
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 26
Localisation : Nantes/ Toulouse
Date d'inscription : 17/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Satsuki le Mer 25 Jan 2012 - 12:32

Je l'ai lu mais je ne suis pas une grande fan, un classique ok, mais qui a vieilli pour moi. J'en attendais beaucoup aussi, suite à un livre de Pennac (la série des Kamo pour ceux qui connaissent) ou l'intrigue sert de toile de fond.

Par contre je suis un peu scandalisé que le livre est besoin d'un bandeau twilight, c'est du grand n'importe quoi pour moi -_-
avatar
Satsuki
Sorcier confirmé
Sorcier confirmé

Féminin
Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Invité le Jeu 26 Jan 2012 - 9:37

Je l'ai arraché et jeté à la poubelle en sortant de la Fnac quand j'ai acheté cette version ! Je trouve ca ridicule ! Le livre se suffit à lui même et n'a pas besoin de cette pub racoleuse !
Enfin bref.. j'adore ce roman, même s'il est dur parfois, autant du côté de l'histoire que du style de l'auteure ! Mais il faut le lire au moins 1 fois pour d'autant plus apprécier les adaptations ciné Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Satsuki le Jeu 26 Jan 2012 - 15:01

Non mais c'est à la mode sur des jeunes livres genre la saga Envoutement ok, mais là ?? Les hauts de hurle vents quoi -_- ils ont parlé de Roméo et Juliette dans je sais plus quel tome, Shakespeare à besoin d'aide pour vendre ! Vite prévenez que c'est dans twilight...

vomito
avatar
Satsuki
Sorcier confirmé
Sorcier confirmé

Féminin
Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 28/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Invité le Jeu 26 Jan 2012 - 15:03

Oui je trouve que c'est n'importe quoi ! Quand ca touche à ce que j'aime en plus ca m'énerve !
Je n'ai rien contre Twilight, je me souviens avoir lu les livres et aimé (les livres hein ^^) mais là j'ai ri jaune quand j'ai vu le bandeau sur le livre ! J'ai failli les enlever de tout les autres livres !
Mais bon faut se dire que ca a peut être permis à des jeunes filles qui ne connaissaient pas Emily Brontë de lire ce roman ! Même si j'en doute...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Rory le Ven 9 Mar 2012 - 21:06

Je l'ai fini il y a quelques jours. Je ne suis pas aussi enthousiaste que vous mais je suis d'accord sur le fait qu'utiliser Twilight comme argument de vente pour un classique relève quasiment du sacrilège... Mais bref, voici mon avis :

Aux trois-quarts de ma lecture je m’étais préparée à rédiger un avis peu élogieux sur cet ouvrage, mais la fin de l’histoire adoucira sans conteste mes propos.

Nous avons là une œuvre dite « classique » de la littérature anglaise, écrite par la jeune Emily Brontë, sœur de Charlotte Brontë, elle auteure du célèbre Jane Eyre. Comme l’on pouvait s’y attendre, l’histoire a pour cadre la campagne anglaise du tout début du XIXème siècle. L’intrigue se centre sur deux familles, les Earnshaw et les Linton, habitants les propriétés voisines que sont les Hauts de Hurle-Vent et Thrushcross Grange. Le récit commence en 1801 avec Mr Lockwood qui nous relate sa rencontre avec les habitants taciturnes des Hauts de Hurle-Vent, et en particulier avec un certain Heathcliff qui s’apprête à lui louer Thrushcross Grange. Intrigué, Mr Lockwood interrogera Mrs Dean, la gouvernante, qui remontera jusqu’en 1777 pour lui conter l’histoire des Earnshaw et des Linton, débutant par l’arrivée de Heathcliff, un petit bohémien, alors recueilli par Mr Earnshaw, le maître des Hauts.

C’est donc à travers les yeux d’Ellen Dean, dite « Nelly », que nous assisterons au quotidien de trois générations. Ce fait est appréciable car Nelly est à peu près la seule, avec Edgar Linton (deuxième génération), qui n’ait pas un caractère absolument détestable. Heathcliff et la fille de son bienfaiteur, Catherine Earnshaw, sont d’un orgueil sans borne, le premier étant de plus cruel au possible. Au sein de la génération suivante (la troisième donc), nous trouveront aussi une jeune fille qui méprise tout être qui n’est pas son égal et un jeune homme pleurnichard et capricieux (à un point qui relève quasiment de l’insupportable). Mais si le point de vue de Nelly a un avantage, il a aussi un défaut : celui de ne pas permettre au lecteur de se plonger suffisamment dans les pensées des personnages. Ainsi, l’amour fou mais refoulé des deux principaux protagonistes de la deuxième génération ne m’a pas convaincu, ce qui est aussi dû au fait qu’on ne le voit quasiment pas se développer, que l’on en comprend pas la raison.

Le récit comporte quelques longueurs mais, durant la première partie tout du moins, on a toujours envie de continuer. Peu à peu cependant, les cruautés s’accumulent, les défauts des personnages ne font jamais place à leurs qualités et on se demande à quoi bon continuer. C’est d’ailleurs cet aspect du récit qui nous fait dire que le roman ne peut être classé dans la catégorie « Romance ». La fin, aussi différente soit-elle du reste de l’œuvre, ne parvient pas à effacer la sensation négative que l’on aura pu ressentir au cours de la lecture. C’est un peu comme manger un oignon qui aurait un cœur en chocolat.

Au final, je ne saurais dire si je recommande ou non cette lecture malgré le charme servit par la traduction en vieux français et l’ambiance berçante de la campagne anglaise.
avatar
Rory
Queen of the Code
Queen of the Code

Féminin
Nombre de messages : 6277
Age : 30
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 23/03/2011

http://seekingvega.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hauts de Hurle-Vent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum