Beautiful Disaster

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

25% 25% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

Re: Beautiful Disaster

Message par Jm-les-livres le Sam 8 Juin 2013 - 13:43

Voilà un compte-rendu sur la rencontre hier aprem avec l'auteur dans les bureaux de J'ai lu

http://www.bit-lit-leblog.com/2013/06/rencontre-jamie-mcguire-auteur-de.html?spref=fb

Jm-les-livres
Admin

Nombre de messages : 10852
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beautiful Disaster

Message par Jm-les-livres le Dim 19 Jan 2014 - 20:08

Ajout de mon avis en premier post

Pas totalement convaincue... sauf par Travis
avatar
Jm-les-livres
Admin

Féminin
Nombre de messages : 10852
Age : 31
Localisation : Ile-de france
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beautiful Disaster

Message par Luna05 le Sam 1 Mar 2014 - 0:44

Avant de commencer ce billet je tiens à signaler que cette nouvelle lecture s’est déroulée dans le cadre de l’opération « Masse critique ». Je remercie donc le site Babelio et « les Éditions J’ai Lu » pour ce partenariat.

Voici un titre qui a su grandement se faire désirer. Tout d’abord annoncé avec enthousiasme pour 2013, puis repoussé en Janvier 2014 le voilà enfin entre nos petites mains. « Beautiful Disaster » fait bel et bien partie de ces œuvres appartenant au genre New-Adult étiquetées comme future phénomène littéraire de par son succès rencontré Outre-Atlantique. Allait-il faire les mêmes ravages chez nous ou serait-ce une déception de plus dans le monde si riche et vaste de la littérature ? Plus qu’une seule façon de le découvrir. Let’s go !

Dès le premier chapitre Jamie McGuire nous emporte dans son récit grâce à sa plume fluide et très addictive nous faisant dévorer sans aucune retenue cet ouvrage. C’est par le biais de son héroïne, Abby Abernathy, que nous pénètrerons dans cet univers universitaire rythmé par les jours de cours, les sorties arrosées entre ami(e)s et quelques combats illégaux du Cercle. Un récit conté à une voix qui aurait néanmoins gagné plus de profondeur avec la narration de Travis Maddox au vu des péripéties que le couple devra endurer et nous fera subir.
Voici un titre qui m’a absolument déstabilisé mais dans le plus mauvais sens du terme. Après avoir lu tant de chroniques élogieuses autour du phénomène Beautiful Disaster, je ne m’attendais absolument pas à devoir essuyer une telle déception et amertume lors de cette lecture, énervement d’autant plus grand que j’avais vraiment adoré la première partie qui s’est vue par la suite lamentablement gâchée.
Je vais tenter de restituer au mieux mon ressenti de lecture en débutant tout d’abord par ce qui m’a fait chavirer avant la chute fatale.
Je dois dire que dès les premiers chapitres j’ai littéralement succombé à cette ambiance bonne enfant dans laquelle baignait Abby, Travis, America et Shepley. Une atmosphère de campus où naitra une relation semi conflictuelle entre Abby et Travis. Un jeu du chat et de la souris grisant agrémenté par des répliques délicieusement croustillantes et piquantes entre une Abby bien décidée à ne pas être une conquête de plus et un Travis irrémédiablement attiré par la seule femme lui résistant sans sourciller. Un conflit où découlera une véritable amitié mais ou prédominera toujours une certaine ambiguïté. Nous suivrons donc ce couple d’ami(e)s dans leur vie de tous les jours dans les bons et mauvais moments avec dans leur sillage une tension sexuelle omniprésente et croissante. Chacun tentera de ne pas dépasser la ligne blanche, Abby afin de se protéger car sachant pertinemment qu’un homme comme Travis ne peut changer et ce dernier de crainte de perdre la jeune femme pour de bon. Ces deux complices nous gratifieront de passages absolument drôles, tour à tour tendres et romantiques toujours saupoudrés de malice. On sourit et rit des maladresses de Travis et de ses échecs quant à contenir sa jalousie. Pour exemples les passages où ce dernier, tel un sale gamin, prenait plaisir à interrompre les rendez-vous entre Abby et le pauvre Parker. J’ai également beaucoup apprécié l’entourage de ces deux-là que cela soit la très attachante et surprotectrice América la meilleure amie d’Abby, le cousin de Travis, Shepley et Finch l’ami gay des deux jeunes femmes. Même le pauvre Parker Hayes bien que faire valoir est parvenu à s’attirer ma sympathie. Qu’est-ce que j’ai pu adorer ce début de roman. Je me languissais de très vite poursuivre cette lecture chaque soir avec l’envie de découvrir le moment où Travis et Abby cèderaient enfin à l’inéducable. C’est hélas à partir de cet instant qu’arrivèrent pour moi, la fin des réjouissances et le début de mon ultime déception…

Je vais dès à présent aborder les détails ayant fait de cet ouvrage une lecture rageante et absolument catastrophique, pour cette occasion citons d’ailleurs une de mes copinautes Vidia : « Ce livre porte à merveille son titre, Un magnifique désastre ». À partir du moment où le couple a sauté le pas ce roman est devenu totalement chaotique et ce pour plusieurs raisons. La relation si belle et mignonne du début laissera place à un lien destructeur, toxique et surtout extrême porté par des personnages devenus détestables au possible mais surtout incohérents psychologiquement. Dès leur première fois le charme sera irrévocablement rompu et la tension disparaitra irrémédiablement nous offrant des scènes d’amour tièdes et d’une platitude navrante. Des rapports expédiés ni une ni deux dépourvus d’émotions, passion et intensité, des scènes décevantes au vu de toute la tension accumulée depuis leur première rencontre. Une romance dont le cheminement n’aura eu de cesse de décevoir passant d’une relation toute mignonne à une torturée pour devenir niaise et totalement indigeste. Jamie McGuire s’est lamentablement planté avec ce revirement faisant perdre à ce roman toute crédibilité. Des personnalités devenant stéréotypés, prises de tête dont les réflexions et actions ne trouvent finalement aucun fondement dans leur passé. J’attendais beaucoup du secret d’Abby espérant y trouver une justification plausible quant à ses agissements et attitude avec Travis mais une fois ce dernier révélé le soufflet c’est lamentablement dégonflé me privant de mon dernier espoir quant à retrouver l’étincelle des débuts. La seule pensée m’ayant traversé fut « tout ça pour ça » ? Poursuivons avec l’héroïne. Abby est un personnage que j’appréciais beaucoup et comprenais au début, sa verve et son humour ne cessant de me faire sourire, hélas, son changement à 180° invraisemblable m’a salement laissé perplexe. Femme égoïste et versatile demandant à son homme de changer puis, deux pages plus tard, de corriger un étudiant lui ayant manqué de respect pour ensuite paniquer face à un Travis ne parvenant pas à contrôler sa colère…Abby alternera des phases douces avec le pauvre Parker et agira comme la dernière des garces sans sourciller, pour exemples les passages du coup de téléphone et celui de la pizzeria qui m’ont tout bonnement dégoûté, ce dernier n’avait pas mérité tout ça. Jeune femme censée être sans expériences mais qui agira plus tard de manière tout autre en allumant délibérément des étudiants pour se venger de Travis, l’ivresse n’excuse pas tout. Procédé on ne peut plus immature en désaccord avec le caractère mature d’Abby en début de roman.
Parlons à présent du cas Travis Maddox. Véritable cliché ambulant mais dont la personnalité est curieusement bien passée dès le départ. Grand, musclé et tatoué le bad boy dans toute sa splendeur se déplaçant à moto et, ou, chacune de ses apparitions rend extatique une meute de jeunes femmes voulant finir dans son lit, c’est véridique. Homme Impulsif se complaisant dans les relations faciles et sans lendemain, Travis, en plus d’étudier le droit arrondi ses fins de mois en participant à des combats clandestins sur les campus. Homme assez indépendant et idolâtré de tous qui verra son monde basculer dès sa première rencontre avec Abby. Étudiant assez drôle qui n’aura de cesse de taquiner la jeune femme et qui fera tout pour la garder auprès de lui. Ce personnage a été un véritable coup de cœur pour moi au début car s’étant révélé très attachant mais également touchant et vulnérable avec Abby. Homme très possessif, protecteur et jaloux, Travis nous gratifiera de passages aussi amusants qu’émouvants, il perdra néanmoins tout charisme une fois lié intimement à la jeune femme. Le Travis fier et sure de lui se muera à mon grand regret en une lavette bien plus pathétique que touchante…Un homme dominé par ses crises de violence et de possessivité, ne parvenant à expulser sa rage qu’en se battant pour un rien et par peur de perdre « sa Poulette ». Des réactions excessives limite pathologique devenant à la longue lassantes, redondantes et agaçantes. A la fin j’ai cessé de compter ses pétages de plomb, c’est tout dire.
Qu’ajouter de plus mis à part que ces personnages immatures pas encore tout à fait sorti de l’adolescence n’ont eu de cesse de m’exaspérer et m’en ont fait payer le prix fort lors de cette lecture.

Beautiful Disaster a été pour moi une véritable déception à la hauteur de toutes les attentes que j’avais fondées sur ce titre. Je m’attendais à ressentir des émotions, de la passion et de l’intensité mais rien de tout ceci ne m’a frappé de plein fouet mis à part l’amertume et l’agacement se disputant à l’ennui. Un héros excessif et pathétique face à une héroïne détestable formant un couple au combien torturé, fatigant et peu crédible. Deux titres New-Adult à mon actif et deux échecs récalcitrants également, on ne m’y reprendra pas avant un moment.
avatar
Luna05
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1078
Age : 35
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beautiful Disaster

Message par angel64 le Lun 10 Mar 2014 - 15:55

Je viens de le finir. Très bon début mais la deuxième partie est plus compliquée et plus conflictuelle pour Travis et Abby. Ils sont toujours à se faire du mal et pour rien certaines fois. Ca va qu'il finit bien. Par contre, j'ai accroché avec les quatre personnages.
avatar
angel64
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2519
Age : 52
Localisation : Pau
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beautiful Disaster

Message par aradia le Lun 21 Juil 2014 - 23:03

En lisant les avis je n'étais plus très chaude à lire Beautiful Disaster, mais étant donné que je l'attendais depuis un moment je me suis lancé.
Le seul point positif à ce livre je dirais que je m'attendais à pire avec ce que j'ai lu sur les avis lol pour tout le reste c'est bof bof !

Comme beaucoup le personnage d'Abby m'a royalement saouler: Un caractère trop complexe mais pas dans le bon sens, des réactions pas logique et pas justifier. A un moment j'ai cru jeter le livre par la fenêtre tellement elle me taper sur le système
Spoiler:
En l'occurence là c'était à la fin du livre, où elle me donnait l'impression d'envoyer bouler Travis pour tout et rien
Elle est limite bipolaire ! Et puis franchement le suspens que l'auteur nous à fait par rapport à son père tout ca pour au final comprendre qu'il est joueur de pocker ??? Euuh oui et alors ??!!

Travis lui est plus soft mais je n'ai pas aimer ce qu'en à fait l'auteur, je trouve que son personnage est beaucoup trop contradictoire. Une fois c'est un sauvage, jaloux, impulsif qui tape dans tout ce qui bouge, et une autre c'est un Travis tout mielleux qui fait face à Abby: chercher l'erreur.C'est noir ou blanc mais aucun juste milieu. Et puis Poulette ? Serieux ??!!
J'ai bien aimé America et Shep je les ai trouvés plutôt sympatique...
En gros l'histoire est pas non plus transcendante avec toute la pub qu'ils ont fait la dessus je m'attendais à quelque chose de percutant mais là c'était plat. Comme beaucoup j'ai apprécié la première partie mais après c'était un peu du n'importe quoi, j'avais l'impression que l'auteur continuait son récit juste histoire de remplir le bouquin. c'est dommage !
avatar
aradia
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 28
Date d'inscription : 17/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Beautiful Disaster

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum