Le journal infirme de Clara Muller

Aller en bas

Votre appréciation du livre

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

Le journal infirme de Clara Muller

Message par Scende le Jeu 5 Avr 2012 - 15:52



Le journal infirme de Clara Muller
De Karim Madani

Editions Sarbacane
Collection Exprim'

Sortie le 4 janvier 2012
Format broché / 269 pages / 15,50 €


Présentation de l'éditeur

Nom : Muller
Prénom : Clara
Age : 16 ans et des miettes
Adresse : Paris, Ville Haute
Epoque : le futur (2015)
Mail :borderline125(c)gmail.com
Lycée : Guillaume Apollinaire
Situation générale : Bizarre, étrange, fêlée
Situation particulière : Fille Frappée d'Opprobre (FFO)
Bande-son : Alice in Mains, Marilyn Manson.
Films cultes : Requiem For A Dream, Orange mécanique

Quand vous aurez ce journal en main, je serai déjà morte.

Avis de Scende

Pour ceux qui ont lu ou feuilleté Cathy’s Book, vous trouverez ici le même type d’ouvrage graphique : un journal comme s’il était fait main, plein de crayonnages, de styles graphiques différents pour un effet visuel frappant à chaque page. L’auteur pousse le vice plus loin en proposant une liste de musiques à écouter en cours de lecture, histoire de bien se plonger dans l’état d’esprit de son héroïne…

Parlons de Clara. Elle habite Paris, en 2015, une époque où la capitale est divisée en deux : la Ville Haute pour les personnes aisées et la Ville Basse qui tient plus du ghetto qu’autre chose. Clara vit dans cet univers scindé en deux, et entre le lycée où elle se fait harceler régulièrement par les élèves les plus populaires et ses soirées branchées sur le Vortex de la Ville Basse, elle tente de tisser sa toile, tant bien que mal… La jeune héroïne cache un lourd secret : elle est ce qu’on appelle un bébé-éprouvette et cela ne lui facilite pas la vie. Entre ses hormones d’adolescente et l’horreur pure et dure qu’est le monde à ses yeux, la jeune fille nous montre l’aspect torturé que prend sa vie.

Les lecteurs de ce livre doivent être avertis : si Le journal infirme de Clara Muller se veut destiné à un lectorat adolescent, il est clairement plus qu’un simple livre. C’est avant tout un éloge au Mot, avec un grand M. Une logorrhée crachée sur le lecteur, de mots étonnants, frappants et surtout rarement utilisés dans le langage courant.
Ce livre n’est définitivement pas un roman pour adolescents. Il est bien trop difficile à lire, à comprendre et même à ressentir. Clara est une héroïne atypique — bien qu’elle ressente les émois de l’adolescence — et ses aventures s’adressent à un public averti, adulte, qui saura faire la part des choses entre le réel et la fiction créée par M. Madani. La jeune fille est nettement anticonsumériste, elle remet en cause beaucoup de choses et son mal-être transparait. Elle rencontre Karin, et leurs nombreux points communs les rapprochent, mais les amitiés sont rarement de tout repos…

Le style de l’auteur est détonnant, très particulier et si ce n’est cette logorrhée, il est bien sympathique. Des petites touches d’humour ici et là et une vision de la société bien négative, qui va en s’empirant au fil des pages, donnent une dualité agréable à cette lecture. Un petit bémol toutefois : l’histoire se passe en 2015, mais les évolutions technologiques et l’atmosphère auraient demandé un plus grand laps de temps, situer l’histoire en 2020 ou 2025 aurait été plus plausible.

Un roman à lire, donc, plutôt par un adulte. Il est noir et glauque, mais quelques rayons de soleil sauront percer à travers toute cette négativité qui dégouline de Clara. Enfin, un roman hors normes qui dérange et qui choque…

avatar
Scende
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2722
Age : 32
Date d'inscription : 18/11/2010

http://livrescende.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le journal infirme de Clara Muller

Message par EloDesigns le Mer 18 Juil 2012 - 5:43

Voilà un livre qui a fait pas mal de bruit sur la blogosphère. Certains l’ont adoré, d’autres détesté, il n’y a pas de demi-mesure avec ce roman. J’avoue que j’appréhendais sa lecture mais je me suis lancé. La couverture est juste superbe et reflète assez bien le personnage principal tel que je me l’imagine . La quatrième de couverture m’a pas mal intrigué et ma curiosité à fait le reste.

Nous sommes donc à Paris en 2015 et nous faisons la connaissance de Clara qui vit seule avec sa mère dans la Ville Haute, la partie aisée de Paris. Elle retourne au lycée à la rentrée et comme les années précédentes, elle finit par être une FFO (Fille Frappée d’Opprobre) par les élèves les plus populaires et subit leurs réflexions et autres coup tordus. Mais cette année elle ne sera pas seule puisqu’une nouvelle arrivante de la Ville Basse va se lier d’amitié avec elle et devenir à son tour une FFO. Querelles de lycéens sur fond d’enquête policière et drame, nous suivons l’Evolution de Clara et Karine tout au long du roman dans un univers mesquin et rempli par la haine.

L’intrigue du roman viendra au fur et à mesure sans même que l’on s’y attende. Tout commence avec la vie lycéenne et s’ensuit des révélations toutes plus surprenante les unes que les autres. L’originalité de ce roman aux abord futuristes est au final relativement simple: on retrouve la vie lycéenne sous des airs futuristes et assombris certes mais pourtant le tout reste très crédible et il arrive que l’on reconnaisse une situation à l’un ou l’autre passage du roman.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Clara qui est une jeune fille au caractère bien trempée avec son style bien à elle qui ne se laisse pas dicté sa conduite par les côtes de popularité. Elle m’a beaucoup touché de par son mal être, sa quête de reconnaissance, son côté un peu rebelle et son envie malgré tout, de parvenir à être populaire elle aussi et d’avoir des amies. Karine est un personnage très attachant également puisque c’est une jeune fille qui vient de la Ville Basse, partie de Paris la plus défavorisé et la plus dangereuse qui va très vite réussir à s’adapter et à se fondre dans le décor. Elle porte en elle un secret douloureux que l’on va découvrir au fur et à mesure dans le récit et qui m’a beaucoup émue. Ces deux jeune filles sont vraiment très attachantes et il est facile de s’identifier à l’une d’elle ou encore à d’autres personnages puisqu’il décrit somme toute assez bien l’univers scolaire avec ses codes et ses clans.

Le vocabulaire n’est pas très riche et le langage plutôt vulgaire il faut le dire mais en même temps, il est rares que des lycéens parlent avec un langage très soutenu et tout concorde parfaitement avec l’ambiance du roman. Le style d’écriture de l’auteur est vraiment très fluide et le roman sous forme de journal se lit vraiment très vite. J’ai aimé sa façon de raconter son histoire, de nous faire ressentir les choses comme si on y était. Il nous happe dès la première page dans un univers à la fois sombre et inquiétant, oppressant et dangereux. L’histoire adolescente sur fond d’enquête et de drame a su me tenir en haleine jusqu’au bout et le final est juste terrible. J’ai beaucoup aimé les références musicales et filmographiques telles que L’orange Mécanique ou encore Goblin. C’est un livre qui ne laisse pas indemne et pour ma part, je me suis prise une énorme claque avec ce roman qui peut rappeler des souvenirs de nos années adolescentes qu’on soit du bon ou du mauvais côté de la barrière.

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman choc qui ne vous laissera pas indemne. Il faut allez au delà de la vulgarité des mots pour découvrir l’histoire qui s’y cache.
avatar
EloDesigns
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 31
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 02/02/2011

http://momentprecieux.fr/DesLivresEtMoi/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum