Interview de Chris Debien

Aller en bas

Interview de Chris Debien Empty Interview de Chris Debien

Message par Admin le Mer 8 Fév 2012 - 16:45



Interview de Chris Debien Debien10
Made by Seshat



À l'occasion de la sortie de l'excellent Black Rain S 01//E 1-2, Chris Debien a eu la gentillesse de répondre à mes questions. Voici une interview sympathique d'un auteur talentueux qu'on apprécie beaucoup chez Bit-Lit.com.



Bit-Lit.com : Salut Chris, te voici de retour sur la scène littéraire avec Black Rain qui vient tout juste de sortir. Avec tous ces retours super positifs, comment te sens-tu ?

Bonjour Kamana, c’est toujours un plaisir d’être accueilli sur Bit-Lit.com ! Surtout lorsque les critiques sont si bonnes !
Je suis à la fois étonné et ravi de tous ces retours très positifs. Étonné parce que je ne pensais pas que Black Rain conviendrait à un large public (depuis les aficionados de la SF jusqu’aux inconditionnels de thriller en passant par les ados et jeunes mamans !) et ravi car c’est toujours très angoissant de laisser son « bébé » sous les feux de la rampe. En plus, Black Rain est en train de sortir peu à peu du carcan « jeunesse » dans lequel il avait été rangé initialement, alors je suis comblé !



Bit-Lit.com : Exercice obligé, peux-tu te présenter en quelques mots, pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Comment ça ? Il y a encore des gens qui ne me connaissent pas ? Interview de Chris Debien 633231
J’ai l’énorme chance de vivre trois existences en simultané : celle de responsable des urgences psychiatriques du CHRU de Lille (et bientôt de Fort de France), celui de chef de tribu (trois garçons à mon actif) et celui de « raconteur d’histoires » depuis la fantasy pour enfant jusqu’au thriller d’anticipation pour 15 à 75 ans !



Bit-Lit.com : Alors, tu reviens donc avec une nouvelle série intitulée Black Rain éditée chez Flammarion, peux-tu nous en parler ? Comment t’es venue cette histoire géniale ?

Black Rain trouve sa source dans le besoin que je ressentais depuis quelques années d’écrire une histoire impliquant fortement le milieu psychiatrique… Sans doute quelque chose à voir avec mon métier…
J’avais envie de témoigner, de retranscrire la richesse des rencontres faites dans le cadre de mon activité professionnelle, de rendre hommage à toutes celles, à tous ceux que l’on appelle « patients » et qui sont, avant tout, des hommes, des femmes, des ados comme les autres.
Là-dessus sont venues se greffer toutes mes influences cinématographiques, musicales ou littéraires qui m’ont fait « vibrer » ces dernières années. Je pourrais citer Blade Runner, Matrix, Inception ou encore Philipp K. Dick, William Gibson, Jules Vernes, etc… Il y en a tellement que j’en oublie. Il y a aussi l’influence des séries télé comme Heroes, Lost, Misfits, etc… Et la musique ! Rammstein, Metallica, System of a down, Rage against the Machine, Noir désir, Gainsbourg…
Mais c’est en assistant à une conférence sur l’application des nouvelles technologies aux thérapies psychiatriques que l’histoire a commencé à se former : c’est là que j’ai trouvé l’inspiration pour le programme Reset, là qu’a commencé à se construire l’Inside…



Bit-Lit.com : Dans l’Inside, une pluie opaque et sombre tombe et vient comme engluer les personnages, qui sont déjà dans un état de stress énorme. Tu as choisi d’intituler ta série Black Rain à cause de cette pluie dont on ne sait pas grand-chose. Nous caches-tu des éléments essentiels ou est-ce juste un titre en rapport avec l’ambiance ?

Un peu des deux en fait. La pluie s’est rapidement imposée comme un élément d’ambiance majeur lors de l’écriture. En effet, c’est une référence directe aux scènes absolument magnifiques de Blade Runner. Mais, dès les premières lignes, cette pluie noire, poisseuse, s’est érigée au rang de personnage à part entière… Je lui ai donc réservé un rôle tout particulier que vous découvrirez au fur et à mesure…



Bit-Lit.com : Le tome deux est-il en bonne voie ?

A l’heure où paraîtront ces lignes, l’épisode trois sera achevé et l’épisode quatre en cours… La date de parution envisagée est septembre 2012.



Bit-Lit.com : Connais-tu déjà le fil conducteur de la série dans son ensemble ou as-tu juste un début et tu laisseras évoluer l’histoire en son temps, comme tu le sentiras ?

Eh bien, pour une fois, le synopsis de Black Rain (Saison I) est entièrement écrit. D’ordinaire, en effet, je me laisse porter par l’évolution naturelle des personnages et des intrigues mais cette fois-ci je ne pouvais pas me le permettre. Black Rain obéit à un certain nombre de règles qui m’obligent à anticiper au maximum : écrire un thriller sur le rythme d’une série télé demande une rigueur qui ne m’était guère habituelle. Heureusement, les personnages ont tout de même une certaine latitude pour me surprendre.



Bit-Lit.com : Il y a quelques années, je t'avais demandé si ton expérience en tant que responsable du service d'urgences psychiatriques était un plus pour bien cerner un personnage. Or, dans Black Rain, c'est bien plus que des protagonistes qui ont un rapport avec ta vie professionnelle, c'est tout un univers. Peut-on y voir comme une sorte d'exutoire ?

J’ignore s’il s’agit d’un exutoire mais il est clair que Black Rain représente un tournant dans mon projet littéraire. Comme je le disais plus haut, ce roman trouve ses sources dans mon envie de retranscrire mon quotidien, de l’utiliser dans mes intrigues… D’ailleurs, mon prochain thriller à paraître chez Octobre se déroulera au sein de mon service…



Bit-Lit.com : On remarque que tu affectionnes beaucoup les illustrations, et le travail soigné de Pascal Quidault vient enrichir Black Rain. Est-ce la première fois que vous travaillez ensemble ? Continuerez-vous ? Et y aura-t-il plus d’illustrations dans les tomes suivants ?

J’ai « rencontré » Pascal par l’intermédiaire d’Eric Nieudan, un compagnon d’écriture rôlistique (dont je vous conseille la première nouvelle parue dans le numéro 14 de la revue Galaxies, d’ailleurs) et lorsque je suis tombé pour la première fois sur les illustrations de son blog, j’ai immédiatement voulu travailler avec lui. Dans un premier temps nous avions développé un projet d’adaptation en bande-dessinée d’un scénario de Jeu de Rôle (Le Réseau Divin) co-écrit avec Patrick Bauwen, un projet qui n’a rien donné à ce jour. Mais lorsque j’ai eu l’opportunité d’écrire les Chroniques de Khëradön chez Hachette, j’ai aussitôt pensé à Pascal : il a donc réalisé la couv des deux premiers tomes plus un somptueux poster ! Pour Black Rain, je voulais pousser la logique « série télé » jusqu’au bout et donc inclure un générique : de nouveau le choix de Pascal s’est imposé !
Je suis ébloui par le résultat même si l’impression ne permet pas hélas de rendre hommage à toutes les subtilités du travail de Pascal. Quant à poursuivre notre collaboration c’est oui, oui et oui… autour d’un nouveau projet, encore secret !



Bit-Lit.com : Décidément, tes éditeurs veulent toujours classer tes romans dans la catégorie jeunesse (young adult pour le forum), Black Rain étant conseillé aux 15-25 ans. Pour l’avoir lu, nous pensons qu’il plaira beaucoup aux adultes également. Qu’as-tu à dire à cela ?

Tu connais ma position vis à vis de cette « catégorisation » des romans : en gros, je trouve ça la plupart du temps injustifié et souvent plus inutile qu’autre chose. Ces catégories sont d’ailleurs une invention d’éditeur et de libraire… Pour les lecteurs, je pense que cette tendance est même dommageable car elle éloigne certains de textes magnifiques… De nos jours, où classerait-on Jules Vernes par exemple ? En jeunesse ? Et Tolkien ? Et puis c’est une fausse réassurance pour les parents : ils regardent la quatrième et sélectionnent leurs achats en fonction de tranches d’âge prédéterminées… Où est passé le rôle « initiatique » des parents ? De mon côté, je m’efforce de lire tous les livres que j’achète à mes enfants… Comme ça je peux faire la sélection en fonction de mes propres valeurs et accompagner les lectures « difficiles ». En ce qui concerne BR, je pense qu’il est destiné à un large lectorat de 14 à 84 ans !



Bit-Lit.com : As-tu d'autres projets en cours ou en tête ?

Hélas oui ! J’ai des milliers de projets et pas assez de temps pour les réaliser ! Dans l’ordre pour cette année : finir mon thriller hospitalier pour les éditions Octobre, finir le tome deux de BR, écrire le tome III de LucyloO ainsi que deux autres projets BD et peut-être une autre surprise de taille…



Bit-Lit.com : Quelque chose à ajouter ?

Un énorme merci ! Get Inside and fly away !

Toute l'équipe de Bit-Lit.com te remercie pour le temps que tu nous as consacré.

Admin
Admin Oméga

Féminin
Nombre de messages : 11952
Date d'inscription : 07/01/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Interview de Chris Debien Empty Re: Interview de Chris Debien

Message par dark juliet le Dim 22 Juin 2014 - 4:48

Thank's for this...really good!!
dark juliet
dark juliet
Rôdeur
Rôdeur

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum