Apocalypsis, Tome 2 - Cavalier Rouge : Edo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

100% 100% 
[ 12 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 12

Apocalypsis, Tome 2 - Cavalier Rouge : Edo

Message par Admin le Mer 21 Déc 2011 - 13:17





Apocalypsis
Tome 2 - Cavalier Rouge : Edo

de Eli Esseriam
Editeur : Nouvel Angle éditions

Sortie le 12 janvier 2012
Format Broché / Prix 14,95€


Présentation de l'éditeur

« Je me suis éloigné tranquillement et, dans mon sillage, le ciel continuait de se déchaîner, la terre n’en finissait pas de se lézarder, d’éclater comme un fruit trop mûr. La nuit avait l’air d’un trou béant qui avalait tout.

Je suis remonté sur ma moto et j’aurais pu jurer que, sous sa roue arrière, le bitume crevait. Les flammes couraient derrière moi et embrasaient les vignes, les arbres, les maisons. Pas pour me rattraper et m’allumer. Plutôt pour m’escorter. La traîne de la mariée, la dentelle en moins, les cris et la mort en plus. Après moi, le déluge, comme dirait l’autre. L’autre, en l’occurrence, c’était moi.»






Avis de Kamana


Le premier tome de la série Apocalypsis de Eli Esseriam a été très bien accueilli par la critique. Le vent nouveau qu’il a soufflé sur la Young Adult a dépoussiéré le genre. C’est donc avec plaisir qu’on peut affirmer que la suite, Cavalier Rouge, est à la hauteur des espoirs qu’on avait fondés en elle.

Edo, jeune homme d’origine bosniaque, ayant survécu au génocide de Srebrenica étant enfant, vit dans la misère avec sa mère mi-vendeuse de snack, mi-prostituée, son père brutal et alcoolique et son petit frère Anel. De son enfance, puis de sa courte vie, il n’en garde que de la colère. Cet adolescent est un volcan au bord de l’éruption. La violence fait partie de son quotidien, elle est même son gagne-pain. Racaille, voleur, tueur, tous les adjectifs dans ce sens lui siéent à merveille. L’unique éclaircie dans son sombre univers est Anel, le seul pour qui il peut dire, qu’il connait le sens du mot aimer.

Mais tout ça va changer. Sa perception se modifie. Son pouvoir s’éveille...

L’aspect fort de ce roman est le don qu’a l’auteure pour se mettre dans la peau de son personnage. Pour Alice, dans le premier tome, nous avions affaire à une jeune fille surdouée, dénuée de sentiments, qui ne faisait que constater les réactions et les choses sans que ça l’atteigne. Ici, narré à la première personne par Edo, le récit est dur, direct, brute de décoffrage. Un langage jeune, parfois grossier mais intelligent et surtout, surtout avec des allusions ultra comiques. Le nombre de références à l’univers des animés de Disney, placés à des endroits précis, est poilant.

Le rythme va crescendo, ne s’essoufflant à aucun moment. L’énergie que met l’auteure dans son roman transpire à la lecture. Toute la violence présente est habilement mise en place faisant en sorte qu’on apprécie le Cavalier Rouge plutôt que de le haïr pour ses actes et pensées.

Alors certes, comme pour le premier opus, ce tome ne nous présente qu’Edo, sa vie, son âme, ses actions. Mais il faut y voir un passage nécessaire pour l’ultime livre, la rencontre des quatre élus qui accompliront les desseins de Dieu.

Malgré la noirceur, malgré la violence, malgré la haine, en finissant ce livre, vous aimerez Edo comme jamais vous ne l’auriez cru possible !


Avis de Molina

Un premier tome époustouflant et un second qui l'est tout autant, tout en étant très différent !

Si Alice est élevée dans une famille aimante dans une banlieue calme, Edo se retrouve dans un taudis avec un père alcoolique et une mère prostituée. Rien ne lui est épargné depuis son plus jeune âge, il a appris la survie de la plus dure des façons et a fait de son corps une arme à double tranchant.
Voici Guerre, deuxième cavalier de l'apocalypse. À priori, ce nouveau personnage n'a rien pour se faire aimer : il est adepte de la violence et est du genre révolté contre tout et tout le monde. Son seul objectif : survivre, sa méthode : toutes les solutions sont bonnes même les plus abjectes. Vol, meurtre, extorsion, chantage, manipulation, rien ne nous est épargné et pourtant il est impossible de ne pas s'attacher à Edo.
Oui ce jeune garçon est une arme de destruction massive en devenir, oui il est prêt à tout pour survivre mais il n'est pas pour autant dénué de cœur et son objectif n'est pas si noir. En fait il veut s'en sortir mais pas pour lui seul, car il a un petit frère : une petite chose fragile qu'il protège de toute la violence du monde, et pour qui il ferait n'importe quoi. Si Edo est le pire, Anel est le meilleur et c'est émouvant de le voir se démener pour que tout mal lui soit épargné et que sa vie soit la plus belle possible.

Alice nous avait fait trembler, mais Edo ne vous laissera pas plus de marbre. Son personnage torturé vous en fera voir de toutes les couleurs, et vous découvrirez des aspects inattendus de sa personnalité dans ses moments les plus sombres. Il vous fera trembler, rire, pleurer. Accrochez-vous c'est un déluge d'émotions qui vous attend et qui vous laissera tremblant à la fin, vous êtes prévenus !

Une fois encore, l'auteure réussit à nous surprendre, à nous faire aimer ce qu'à priori, on détesterait. Elle rend humain l'inhumain et nous offre toujours une vision des deux côtés d'une même situation. C'est plein d'émotions et de suspense, c'est noir et pourtant plein d'espoir, c'est violent et plein de tendresse. Mais c'est surtout à ne pas rater !


Dernière édition par kamana le Mer 22 Fév 2012 - 8:53, édité 1 fois

Admin
Admin Oméga

Féminin
Nombre de messages : 11952
Date d'inscription : 07/01/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apocalypsis, Tome 2 - Cavalier Rouge : Edo

Message par Ashtangi le Lun 23 Jan 2012 - 11:24

Je viens de terminer ce livre et j'ai adoré !

Tout comme le premier, l'auteure donne le ton dès le début.
Alice et Edo se ressemble sur beaucoup de plans et on a hâte qu'ils se rencontrent, mais avant, il faudra aussi que nous rencontrions les 2 autres Cavaliers !

Ce que j'ai trouvé vraiment bien c'est que, malgré leurs ressemblances flagrantes sur le plan émotionnel, Alice et Edo n'ont pas du tout le même niveau de vie. J'ai d'ailleurs l'impression qu'Edo a été plus travaillé et détaille qu'Alice.

Enfin, je conseille vivement cette série dont j'attends avechâte les 2 prochains tomes qui devraient arriver en mai de cette année :)

Ashtangi
Rôdeur
Rôdeur

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 23/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apocalypsis, Tome 2 - Cavalier Rouge : Edo

Message par Admin le Mer 22 Fév 2012 - 8:53

Mon avis Wink

Admin
Admin Oméga

Féminin
Nombre de messages : 11952
Date d'inscription : 07/01/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apocalypsis, Tome 2 - Cavalier Rouge : Edo

Message par EloDesigns le Mer 9 Mai 2012 - 12:48

Après avoir lu le tome 1 et l’avoir beaucoup aimé, il me tardait de lire la suite de cette saga et de découvrir un nouveau Cavalier de l’Apocalypse. La couverture donne le ton et l’ambiance du roman puisqu’elle colle parfaitement à son contenu. La quatrième de couverture attise la curiosité et laisse présager une histoire à la fois sombre et intéressante qui ne me donnait que plus envie de la découvrir.

Dans ce roman nous, nous faisons la connaissance de Edo, jeune homme de 17 ans dont la vie est très loin d’être belle et simple. Il va découvrir que sa vie remplie de malheur va devoir emprunter un tout autre chemin puisqu’il est destiné à être l’un des Cavaliers de l’Apocalypse. Et pas n’importe lequel puisque sa nature de cavalier est en accord avec sa vie. Une vie pleine de violence de tristesse, de peur et de malheur. L’intrigue repose entièrement sur cette découverte mais également sur son évolution et sa capacité à gérer ses pouvoirs. L’histoire est très originale et nous montre une facette hors du commun de l’Apocalypse.

Le personnage principal Edo, est un personnage haut en couleur, au caractère bien trempé et plutôt rebelle. Malgré une vie au quotidien dans des conditions extrêmes et une vie de famille des plus difficile, il réussi toujours à se débrouiller par lui-même pour vivre et protéger son petit frère. C’est un personnage que j’ai beaucoup aimé puisque malgré le côté mauvais garçon, j’ai sentie tout au long de son évolution que c’était quelqu’un de bien et de très touchant. Anel , son petit frère, est un autre personnage qui m’a énormément touché. Ce petit bout de chou est très attendrissant et c’est un enfant absolument adorable. Ca m’a fait mal au coeur de le voir dans une situation familiales telle que la sienne mais ce petit bonhomme fait preuve de beaucoup de courage et c’en est encore plus touchant. Autre personnage qui m’a émue, Noël, le psychologue. J’ai apprécié cet homme dès qu’il est arrivé dans l’histoire pour sa gentillesse, sa compréhension et son ouverture d’esprit. C’est quelqu’un qui porte tout comme Edo de profondes blessures et j’ai trouvé qu’ils se ressemblait d’une certaine façon.

L’histoire est narré par Edo et on suit son point de vue tout au long du récit. Le vocabulaire est plutôt courant est familier ce qui fait qu’il reste accessible à tous mais malgré tout, on ne tombe jamais dans la vulgarité. La plume de l’auteur est vraiment fluide et très agréable à lire. Dès les première pages du livres, je me suis senti emporté à travers l’histoire et j’ai lu ce livre d’une seule traite. L’histoire est très intéressante et j’aime beaucoup le fait qu’on ne soit pas étouffé par de long passage religieux comme dans d’autres livres sur ce genre de thème que j’ai pu lire. L’histoire est très intéressante et il s’y passe beaucoup de choses. Il n’y a pas de passage ennuyeux et c’est un plaisir de découvrir l’histoire du cavalier rouge. L’auteur m’a tenu en haleine jusqu’au bout et le dénouement m’a donné très envie de lire le prochain tome pour en savoir plus! J’ai vraiment passé un super moment de lecture avec ce second tome et je ne regrette absolument pas d’avoir découvert cette saga.

Des personnages hauts en couleurs et attachants, une histoire originale et prenante, voilà le cocktail détonnant que nous offre l’auteur! Je vous recommande cette saga à lire absolument!
avatar
EloDesigns
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 29
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 02/02/2011

http://momentprecieux.fr/DesLivresEtMoi/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apocalypsis, Tome 2 - Cavalier Rouge : Edo

Message par Molina le Sam 19 Mai 2012 - 12:30

Ajout de mon avis.
avatar
Molina
Rédactrice Enflammée
Rédactrice Enflammée

Féminin
Nombre de messages : 2842
Age : 34
Date d'inscription : 20/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apocalypsis, Tome 2 - Cavalier Rouge : Edo

Message par MissDi le Dim 26 Aoû 2012 - 21:01

Ma rencontre avec Alice m'ayant assez marqué, j'avais hâte de connaître Edo le Cavalier Rouge, la Guerre. Eli Esseriam m'a de nouveau complètement transporté dans la vie de cet ado à la vie de merde, pour en ressortir passablement perturbée.

Comme je le disais donc, Edo a une vie pourrie. Ses parents, son petit frère et lui même vivent dans une maison de chantier délabrée et n'ont pas un sous. Pour faire vivre sa famille, Edo se bat. Il n'hésite pas à tuer des gens lors de combats qui lui rapportent des sommes plus ou moins importantes. Son enfance en Bosnie ayant été des plus sombre, on peut dire que sa vie n'a jamais été une partie de plaisir. Son seul rayon de soleil dans tout ça c'est Anel, son petit frère. La prunelle de ses yeux, il donnerait sa vie pour lui. Un jour, Edo va se découvrir le don d'empathie, ainsi que la capacité de maîtriser absolument toutes les armes existantes. Bizarre ? Pas tellement. Après tout, c'est lui la Guerre.

J'étais vraiment très curieuse de découvrir la psychologie du Cavalier Rouge. Franchement, je l'ai adoré. Il est très différent d'Alice, le froid et insensible Cavalier Blanc, tout en étant très semblable sur certains points. Edo a la même tendance à détester tout le monde, ou presque. Car, à l'instar d'Alice, quelqu'un va, à force de s'imposer à lui, s'insinuer sous sa carapace de méchanceté et lui faire éprouver de nouvelles choses. Oh bien sur il aime son petit frère plus que tout, mais là c'est différent, il s'agit d'une fille. Bref, nos petits cavaliers découvrent ce que c'est que de tomber amoureux, c'est trop mignon de voir ça.
Évidemment, la grosse différence avec sa camarade la Mort, c'est son caractère. Là où Alice est calme et posée, Edo n'est qu'une boule de nerfs et de colère. Alice a un comportement très BCBG, Edo est une vraie racaille. Et s'ils partagent la même cruauté et absence de remords, ils ont également la même capacité à aimer profondément une personne et en faire le centre de leurs univers. Parce que, sans Anel, Edo ne serait pas le même. C'est hyper touchant de le voir se démener pour faire le bonheur de son frère, c'est admirable. Mais il ne faut pas non plus perdre de vue qu'Edo est avant tout un Cavalier de l'Apocalypse. Le jeune homme va apprendre à maîtriser sa nature destructrice, à apprivoiser ses dons d'empathe. Il peut en effet lire dans le coeur des gens et modifier leurs émotions, faire ressurgir leur colère ou, au contraire, la faire disparaître. Et il est, bien évidemment, un guerrier hors-pair, sûrement le meilleur qui puisse exister. Et il n'a pas peur de mettre à profit cette particularité. Il aime tuer. C'est cet aspect de sa personnalité qui m'a le plus dérangé, mais ça ne m'a pas empêché d'éprouver beaucoup de sympathie pour lui.

Bref, vous l'aurez compris, j'ai adooooré ce deuxième tome. Ces romans reposent beaucoup sur la psychologie des personnages, tout du moins c'est comme ça que je l'ai perçu. On apprend à les connaître, puis leurs vies basculent et on les voit apprendre à maitriser leurs pouvoirs, faire des choix, commettre des erreurs et finalement devenir de vrais cavaliers. C'est passionnant et assez émouvant.
Une référence à Alice est faite à plusieurs reprises, qui me donne très très envie de voir ce que donnera le dernier tome, lorsque tous seront réunit, les quatre Cavaliers au complet. Hmm, ça va avoir de la gueule je sens.

Je dirais donc pour finir que Eli Esseriam a un véritable don, c'est un écrivain hors du commun, le genre que tout les scribouillards rêveraient d'être. Son écriture m'a littéralement transporté et j'ai dévoré le livre en moins de 2 jours tant j'ai eu du mal à décrocher. Il me reste donc à découvrir Maximillian et Elias, les cavaliers noir et pâle, la Famine et la Pestilence. De belles heures de lectures à venir. love
avatar
MissDi
Néophyte
Néophyte

Féminin
Nombre de messages : 85
Age : 22
Localisation : Quelque part entre Winterfell et Le Mur.
Date d'inscription : 21/07/2012

http://danslabyssedemissdi.blospot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apocalypsis, Tome 2 - Cavalier Rouge : Edo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum