Le faire ou mourir

Aller en bas

Votre appréciation du livre

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

Le faire ou mourir

Message par karen le Sam 5 Nov 2011 - 21:11



Le faire ou mourir
de Claire-Lise Marguier

Éditions du Rouergue
Collection DoAdo

Sorti le 14 septembre 2011
Format broché / 104 pages / Prix 9,50 €


Quatrième de couverture :


Vus de l'extérieur, ils faisaient plutôt peur, ceux de la bande à Samy, avec leurs coupes de cheveux étranges, leurs vêtements noirs, leurs piercings... Mais le jour où les skateurs s'en sont pris au nouveau du collège, Dam, avec son physique de frite molle, c'est Samy qui s'est interposé et lui a sauvé la mise. Et c'est comme ça qu'ils se sont rencontrés et que l'histoire a commencé. Samy a essuyé le sang qui coulait de la tempe de Dam, avec sa manche noire. C'était la première fois que quelqu'un le touchait avec autant de douceur...

Avis de Karen :

Je viens de le finir et je ne m'en suis toujours pas remise! Ce livre est un chef d'oeuvre, une pure merveille! Il y a des livres comme ça dont la profondeur des mots et de l'histoire vous scotche et fait l'effet d'une claque. On le finit mais en fait ce n'est pas fini. Parce qu'il nous est impossible de passer à autre chose: les larmes refusent d'abord de cesser de couler et on ne peut s'empêcher de méditer sur ce qu'on vient de découvrir. Car ici ce n'est pas d'un simple roman qu'il sagit, mais DU roman que tous les parents de jeunes adolescents devraient lire! Un roman bouleversant!

C'est une éblouissante histoire d'amitié, d'amour, mais aussi un témoignage des ravages que peuvent causer une mauvaise éducation et un manque de dialogue familial. On a deux garçons ici, Damien et Samy, deux purs produits de leur milieu familial. Il m'est impossible de vous gâcher votre plaisir en les décrivant, mais sachez juste qu'au final on a d'un côté un garçon parfaitement épanoui, fier de ses convictions et qui extériorise toutes ses pensées, et de l'autre côté un garçon brimé, secret, incapable de savoir ce qu'il veut ou pense et encore moins de le dire. Il en ressort une souffrance tellement forte qu'il a fallut trouver un moyen de l'évacuer: les scarifications et pire encore...

Amis lecteurs vous êtes prévenus, vous ne sortirez pas indemnes de cette lecture. Et pourtant ce livre ne fait que 100 pages mais la force et la brutalité de ses mots et de ses scènes sont telles qu'on en ressort aussi épuisé qu'après un marathon, vidé non pas par la sueur mais par les larmes. Un vrai coup de cœur !


Citation :

"Tu as envie de mourir ? il a demandé très sérieusement. Non, j'ai dit en reniflant, ce serait trop simple. Je comprendrais mieux ce qui m'arrive. Mourir ça me fout la trouille. J'ai juste envie de m'asseoir par terre dans le coin d'un pièce et de pleurer sur mon sort. Juste attendre que ça passe. Je voudrais être malade pour rester au lit, que tout le monde s'inquiète et s'occupe de moi. Comme un bébé."




avatar
karen
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1221
Age : 39
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 08/08/2010

http://karenharroch@hotmail.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le faire ou mourir

Message par karen le Sam 5 Nov 2011 - 21:16

Pour info ma chronique est volontairement courte car je tien sabsolument à ce que vous découvriez l'histoire par vous même! Et sachez que la 4e de couv est assez trompeuse....
avatar
karen
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1221
Age : 39
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 08/08/2010

http://karenharroch@hotmail.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le faire ou mourir

Message par Aube le Lun 7 Nov 2011 - 15:57

Je suis ravie de voir que d'autres sur ce forum on eu un coup de coeur pour ce petit livre. I love you Voilà mon avis :

C'est sur l'avis de Christelle que je me suis décidée pour ce petit livre. J'avoue qu'avec le prix et le nombre de page j'ai longuement hésité à le prendre (10€ pour 100 pages), mais le souvenir qu'il fût un énorme coup de cœur pour la miss a fait pencher la décision dans la balance. Je rentre chez moi avec le petit livre près de moi. Finalement je décide de le lire le soir même vers les 23h. Les premières pages m'ont déconcerté, en effet la narration est à la première personne, on découvre la vie de Dam et le texte est écrit comme s'il était en face de nous pour nous le raconter. Du coup, au départ je me suis demandé si j'allais accrocher. Je n'aime pas quand l'écriture fait trop « parlée ».

Mais très vite ce n'est plus les mots que j'ai lu mais c'est la voix de Damien, Dam qui me parvenait au travers de ses lignes. Sa vie, les coups pris constamment comme une bonne vieille routine inébranlable, sa famille qui l'ignore et le moque inlassablement de lui, les cours qu'il subit, surtout ne pas en faire trop pour ne pas être vu et en faire assez pour qu'on lui fiche la paix. Tout change le jour où Samuel, Samy s'interpose entre une énième raclé administré par les skateurs. Immédiatement Dam est intégré dans la bande de Samy. Ils s'habillent en noir, se teignent les cheveux de la même couleur, sont piercés, ils écoutent de la musique, sont constamment en contact les uns avec les autres. Progressivement Dam va se rendre compte qu'il aime Samy, il n'est pas homo non, il aime juste Samy. Samy qui assume ses sentiments, les dits, les vies, il est aussi lumineux que Dam est sombre. Bien évidemment la famille de Dam qui jusque là l'ignorait va faire attention à lui, mais pas de la bonne manière. Au lieu de s'apercevoir des blessures qu'il porte à l'intérieur comme à l'extérieur, elle ne voit que sa bande de « tapette satanique ».

Les mots sont justes, on ne tombe jamais dans le mièvre ou le ridicule. Le titre prend toute son ampleur à la fin du roman. Le faire ou mourir... Choisir l'amour ou la mort. Ses dernières pages sont à la fois cruelles et magnifiques. Deux choix, deux voies, deux fins. Il ne m'arrive jamais de pleurer lors de la lecture d'un livre. Mais celui-ci m'a ramené des années en arrière où les mots étaient aussi difficiles à sortir que ceux de Dam même si c'est pour d'autres raisons. C'est la boule au ventre que j'ai commencé la lecture et c'est de la même façon que c'est passé toute ma lecture. Une menace de tragédie plane sur ce roman, les traces de sang parsèment les pages et le chagrin vous prend à la gorge. La colère et la peur côtoient la douceur et l'amour.

C'est donc un énorme coup de cœur que ce petit roman. Je tiens à remercier Christelle d'avoir partagé cette lecture sur son blog, sans quoi je serrais passé à côté d'une lecture d'exception.
avatar
Aube
Sorcier confirmé
Sorcier confirmé

Féminin
Nombre de messages : 344
Age : 33
Localisation : Gard
Date d'inscription : 25/10/2009

http://unboutdailleurs.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le faire ou mourir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum