L'héritière du temps

Aller en bas

Votre appréciation du livre

57% 57% 
[ 4 ]
29% 29% 
[ 2 ]
14% 14% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

L'héritière du temps

Message par Admin le Mar 2 Aoû 2011 - 7:56





L'héritière du temps
de Ludovic Rosmorduc
Éditions J'ai Lu
Collection Baam

Sortie le 21 septembre 2011
Format Broché / Prix 14€



Présentation éditeur

À l’occasion du solstice d’été, la fête bat son plein dans la cité de Sétiladom. Mais bientôt, une rumeur circule et menace de gâcher la bonne humeur générale : le Diable serait de retour et aurait déjà envahi les territoires du Sud.
Les possédés voient leur corps décharné et brûlent de l’intérieur, avant de mourir dans d’atroces souffrances.

Motivés par les préceptes d’Ambroise de Liemmos, Yorel, Dungal et Sixéla vont tout mettre en œuvre pour découvrir ce qui se cache derrière ces manifestations démoniaques.






Avis de Molina

Du mieux et du moins bien pour cette suite du Tertre des Âmes.

Du mieux car ce nouvel opus a indéniablement été plus travaillé que son prédécesseur. L’intrigue est mieux ficelée, plus aboutie et le style de Ludovic s’est affiné pour notre plus grand plaisir. Le côté « lecture pour ado » s’est estompé et l’auteur donne l’impression de s’adresser à un public plus mature.
Les rebondissements sont moins nombreux mais plus développés et donnent un certain rythme au livre. Le côté intrigue politique apporte un certain renouveau qui plaira à certains, mais peut-être moins à d’autres.
Si précédemment, j’ai pu regretter l’absence d’émotion, je n’ai heureusement pas eu cette impression en lisant L’héritière du temps. Certains passages sont poignants, l’ambiance sombre n’incite pas à sourire, et si c’est ce qu’a cherché Ludovic c’est une réussite. Quelques passages plus légers auraient toutefois été les bienvenus pour alléger un peu cette atmosphère pesante et inciter le lecteur à un peu plus d’optimisme.

Du moins bien car ce roman fantastique a perdu son côté « fantastique ». Aucune magie, aucune créature mythique, en fait rien ! Le Tertre des Âmes a été dépouillé de son univers atypique et ne reste plus que l’impression d’une petite ville européenne à l’époque de l’inquisition. Les amateurs de contexte historique s’y retrouveront certainement mais les autres seront assurément déçus…

Au final, voici un livre facile à lire qui vous satisfera pour son côté historique et pour sa quête bien sympathique à suivre. Mais les lecteurs du tome précédent regretteront sans doute le côté mystique de l’univers qu’avait créé Ludovic, alors que ceux qui découvriront l’auteur ne verront que le potentiel de l’écrivain.

Avis de Christy

Dès le début du roman, nous découvrons un univers tout à fait singulier. En effet, l'auteur a choisi de créer un univers inédit dans lequel vont évoluer ses personnages et l'histoire qu'il leur réserve.
Ainsi nous pénétrons dans Sétiladom, une cité animée par ses marchés et ses festivités.

Au début du roman, nous rencontrons Yorel, un homme à l'âge indéfini, à la fois alchimiste et herboriste – mais une aura mystérieuse plane autour de lui –, qui a été appelé au chevet d'une jeune veuve sur le point d'accoucher. Cependant, dans cet univers, et à l'époque où se déroulent les événements, un homme ne peut seconder une femme pendant l'accouchement sans encourir les foudres de l'église et a fortiori, celles de l'Inquisition régissant tout dans le pays.
Yorel décide de s'impliquer malgré tout, car la naissance s'annonce très mal. Il fait donc vider les lieux de toute présence,
y compris celle de la matrone assermentée, afin de procéder à une césarienne pour le moins spectaculaire.
En parallèle, nous faisons la connaissance de Dungal, un homme grand et à la carrure intimidante, qui va croiser le chemin de Mélissandre. La jeune femme à la beauté renversante fuit une menace des plus inquiétantes. En effet, elle jure que le Diable est déjà dans la cité et avec lui, un mal étrange pouvant disséminer la population. Croyant bien faire, Dungal conduit Mélissandre auprès du père Balérius qui fera aussitôt enfermer la jeune femme, la considérant dès lors comme ayant pactisé avec le Démon.
Et puis nous avons Sixéla, la jeune accouchée, qui, durant sa convalescence, va trouver et lire les mémoires d'Ambroise, le précédent propriétaire de sa maison. Ces mémoires sont aussi captivantes qu'inquiétantes. Le vieil érudit y raconte son arrivée à l'université cléricale Saint Horlonne et les événements terribles ayant provoqué la mort de certains pensionnaires...

Voilà pour la mise en place de l'histoire. L'auteur a une écriture fluide et précise. Les termes sont clairs, le français bien maîtrisé et l'intrigue suffisamment bien dosée pour entraîner le lecteur de page en page bien que l'atmosphère soit assez pesante et sombre. L'influence d'Umberto Eco et de son roman Le nom de la rose est manifeste, mais comme ce roman ne repose pas uniquement sur le rôle de l'Inquisition et de sa singulière capacité à ramener les hérétiques à la raison, cette histoire épique et pleine de rebondissements suit son cours et entraîne le jeune lecteur toujours plus loin.

Pour finir, il faut préciser que ce livre est annoncé comme étant pour un lectorat « jeunesse » et c'est indéniablement le cas. Le contexte est relativement facile à suivre et peut intéresser les ados. Mais au regard de son contenu, il serait préférable de bien cerner le jeune lecteur à qui l'on va offrir ce roman. Certains passages sont durs et peuvent heurter la sensibilité, car même en admettant que nous sommes là dans un univers Fantasy et donc totalement fictif, il n'en est pas moins vrai que l'Inquisition a existé et que ce qu'elle a fait subir à l'homme (et à la femme) en des temps reculés, est pourtant bien réel. En outre, le côté politico-religieux du roman n'est pas pour plaire à tous.

Admin
Admin Oméga

Féminin
Nombre de messages : 11952
Date d'inscription : 07/01/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'héritière du temps

Message par Molina le Mer 26 Oct 2011 - 6:33

Et voilà mon avis!
avatar
Molina
Rédactrice Enflammée
Rédactrice Enflammée

Féminin
Nombre de messages : 2842
Age : 35
Date d'inscription : 20/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'héritière du temps

Message par Christy le Ven 18 Nov 2011 - 6:19

Mon avis ajouté dans le premier post Wink
avatar
Christy
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1231
Age : 41
Localisation : Midi-Pyrénées
Date d'inscription : 04/07/2011

http://christysaubesty.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'héritière du temps

Message par EloDesigns le Dim 20 Nov 2011 - 9:56

J’avais beaucoup entendu parler de cet auteur et j’avais très envie de découvrir ses livres alors, j’ai sauté sur l’occasion de l’évènement « Le mois de… » que crée le blog Book en Stock avec l’auteur Ludovic Rosmorduc et le partenariat proposé pour le faire. Je tiens déjà à dire un mot sur l’auteur puisque j’apprécie toujours énormément quand un auteur nous parle, est accessible et sympathique et c’est le cas puisque j’ai eu l’occasion de lui parler sur facebook. Un mot sur la couverture ensuite qui m’a tout de suite beaucoup plu avec le bûcher et les différents personnages. Dès les premières pages du roman, l’auteur nous entraîne dans le monde et l’époque de l’histoire. un univers médiéval très pieu, avec la peur de tout ce qui est différents, les bûchers et l’Inquisition. C’est une atmosphère mystérieuse, envoûtante et sombre à la fois qui nous est livré ici. Le personnage de Yorel m’a énormément plu par ses idées, sa façon de penser et son métier d’alchimiste. Son caractère vengeur m’a plu également puisque j’ai ressenti les mêmes envies vengeresse que lui à travers les mots de l’auteur. Sixéla, au départ, m’a parut être un personnage sans grande importance nous donnant juste certaines informations et pourtant! J’ai aimé cette femme qui malgré les épreuves qu’elle a du surmonter, a su reprendre le dessus et prendre la route avec ses compagnons pour les aider et les soutenir dans leur quête. Dungal, quand à lui, m’a parut au premier abord être le stéréotype parfait du géant costaud sans cervelle mais je me trompais lourdement. C’est un homme bon, juste et intègre que j’ai vu évoluer tout au long de l’histoire et être loyale et réconfortant avec ses amies. J’ai vraiment beaucoup aimé la façon dont l’Inquisition et son grand Inquisiteur était présenté, détestable évidemment, mais aussi vicieux et ambitieux comme je l’imaginait être. J’ai trouvé un passage en particulier le concernant un peu court mais sinon tout était vraiment très bien écrit et développé. L’institution religieuse avec les conclaves pour désigner le Pape, les différents cardinaux et les Édifices Religieux était vraiment décrite et raconté de façon passionnante et j’ai adoré plonger au coeur d’un conclave. Le dénouement de l’histoire m’a semblé être le plus juste et le meilleure. La plume de l’auteur est fluide et le livre se lit très vite. L’auteur nous tient en haleine et nous emporte tout au long de l’histoire grâce à un style d’écriture aussi agréable qu’envoûtant.

J’ai passé un excellent moment et fait une superbe découverte avec ce livre à la fois médiéval, religieux et avec un soupçon de magie. Je vous le recommande vivement et je vais quand à moi me procurer le premier tome de cette saga qui est « Le tertre des âmes ». Je vous met le trailer de « L’héritière du temps » pour vous donner un petit avant goût du livre.
avatar
EloDesigns
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 31
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 02/02/2011

http://momentprecieux.fr/DesLivresEtMoi/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'héritière du temps

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum