658

Aller en bas

Votre appréciation du livre

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

658

Message par MaLaYa le Mer 20 Juil 2011 - 13:34



658
John Verdon

Éditions GRASSET

Sortie au Québec : juin 2011 / 29,95 $
Sortie en France : 4 mai 2011 / 20,90 euros

Ancien alcoolique reconverti en gourou pour milliardaires dépressifs dans une clinique très privée, Mark Mellery reçoit un jour une lettre anonyme, lui demandant de se prêter à un petit jeu d'esprit à première vue inoffensif... Mais l'énigme ne tarde pas à prendre une tournure sanglante et terrifiante.
Appelé à résoudre une enquête en apparence insoluble, semée d'embûches et d'indices trop flagrants pour être honnêtes, le légendaire inspecteur David Gurney, jeune retraité du NYPD bientôt rattrapé par les démons de l'investigation, se lance aux trousses d'un meurtrier aussi inventif que machiavélique — pour qui le décompte macabre ne fait que commencer...
avatar
MaLaYa
Modératrice Décalée
Modératrice Décalée

Féminin
Nombre de messages : 9530
Age : 36
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 09/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 658

Message par Invité le Mer 5 Déc 2012 - 10:43

Ma critique :

David Gurney, inspecteur du NYPD à la retraite, est contacté par une connaissance de fac, Mark Mellery, ancien alcoolique reconverti en gourou de clinique privée, inquiet de s’être prêté à un jeu de divination par courrier proposé par un mystérieux expéditeur qui semblerait pouvoir lire dans les pensées. Peu enthousiaste au départ, Gurney finit par accepter d’aider Mellery à confondre l’expéditeur dont les messages se font de plus en plus menaçants. La mort soudaine de Mellery va lui faire reprendre du service en l’amenant à collaborer avec les forces de police et le procureur en charge de l’enquête. Très rapidement, les victimes du même petit jeu vont s’accumuler et il va s’avérer que le tueur, brillant et machiavélique, prend un main plaisir à jouer avec la police.

Pour un premier roman, c’est plutôt réussi. L’auteur nous offre une intrigue originale avec un canevas original car l’enquête n’est pas menée que par le personnage principal même si on se place de son point de vue, mais par différents officiers de police. L’avancement de l’enquête résulte de la combinaison des déductions de Gurney et de différentes réunions dans lesquelles les officiers de police apportent leurs découvertes, ainsi que des visites sur les différents lieux des crimes.
Si l’intrigue tarde à se mettre en place, c’est surtout pour permettre de créer une ambiance de tension permanente, exacerbée par le climat hivernal et par les caractères des différents protagonistes qui interviennent à tous les stades de l’enquête. Aucun d’entre eux n’est décrit comme étant un super-flic, ni même Gurney. Chacun a des traits de caractères négatifs qui les rendent plus authentiques (le flic insolent, le capitaine incompétent et acariâtre, le procureur ambitieux etc.). La tension est ainsi permanente, y compris lors des moments que Gurney passe avec son épouse Madeleine. Le couple, marqué par une tragédie (la perte de leur enfant Danny), entretient une relation conflictuelle, complexe, parfois proche de la rupture.
Toute cette tension contamine au fil de la lecture le lecteur qui ne connaîtra de relâchement qu’au dénouement de l’enquête, mais pas avant d’en avoir atteint le paroxysme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum