Les cités des anciens tome 3 de Robin Hobb : La fureur du fleuve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre:

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

Les cités des anciens tome 3 de Robin Hobb : La fureur du fleuve

Message par Phooka le Mer 6 Juil 2011 - 9:27





Editions Pygmalion
358 pages
21,90 euros



Présentation de l'éditeur:

Dans ce troisième volume, les tensions se nouent et s'accentuent.
Graffe prétend plus que jamais régenter le groupe et se heurte à la révolte de Thymara, qui n'accepte pas qu'on lui dicte sa conduite ; Sédric, après avoir volé le sang du petit dragon cuivré, tombe malade et constate avec effroi d'étranges modifications chez lui ; Leftrin découvre enfin l'agent de son maître-chanteur et se trouve désormais face à un choix terrible ; et Mise doit, elle aussi, décider entre son amour pour le capitaine et sa vie de femme mariée.
Et chacun suit la migration des dragons vers Kelsingra, une cité qui n'existe peut-être pas. Mais, alors que la situation paraît bloquée pour tous, un événement imprévu et catastrophique vient redistribuer toutes les cartes...



L'avis de Phooka:

Quel plaisir de retrouver Robin Hobb ! Dès la première page le lecteur se retrouve plongé dans le récit corps et âme (c'est vraiment le cas de le dire vu que tout se passe dans ou sur l'eau ...). On retrouve nos dragons et gardiens exactement là où nous les avions laissés à la fin du tome deux, c'est à dire remontant le fleuve péniblement à la recherche de la cité mythique de Kelsingra.

Au fil du voyage éprouvant, les dragons et les humains changent physiquement et moralement. Les conditions sont rudes, surtout pour Alise, cette jeune femme bourgeoise qui n'a pas l'habitude de telles conditions de vie. Elle est venue étudier les dragons, sa passion dévorante. Elle a surmonté sa déception face à ces dragons diminués et a établi de bons contacts avec eux, mais aussi petit à petit avec leurs gardiens. Sans compter sa fascination pour Leftrin le capitaine de la gabare sur laquelle elle vit. Toutes ces expériences vont la faire progresser, changer. Elle va se poser beaucoup de questions sur sa vie antérieure et elle va se remettre en cause, changer sa vision des choses et utiliser non seulement sa tête (ce qu'elle faisait toujours jusqu'à présent) mais aussi ses mains et son corps pour aider et contribuer à progresser sur ce fleuve sans pitié. Et si je parle d'Alise c'est parce que c'est un personnage que j'aime. Une femme naïve qui va apprendre bien des choses sur la vie. Mais je pourrais prendre n'importe quel personnage du roman et tous suivent le même genre de parcours et de questionnement. Tous vont évoluer à leur manière avec leur vécu et surtout grâce à leur expérience dans cette expédition.

Et je garde le meilleur pour la fin: les dragons bien sûr ! Eux aussi évoluent. Ces dragons atrophiés, diminués, à peine capable de se déplacer. Ces dragons qui ont besoin d'avoir des humains chasseurs pour les nourrir ,incapables qu'ils sont d'attraper leurs propres proies. Déjà, le chemin à faire va les muscler, leur corps va changer. Ils vont devenir plus forts, plus vifs, ils vont apprendre à pêcher dans ce fleuve qu'ils doivent remonter à la nage (car ils sont incapables de voler). Ils vont établir des relations de plus en plus étroites avec leurs gardiens et les gardiens vont communiquer de mieux en mieux avec eux, formant ainsi une sorte de symbiose. Symbiose dans laquelle les dragons sont et restent les maîtres. Car malgré leur handicap ces dragons ont toujours la mémoire ancestrale et savent qu'ils sont nés pour régner. Parmi eux Sintara, la dragonne se prend toujours pour une reine et agit comme telle créant ainsi des tentions avec Thymara sa gardienne qui n'accepte pas cet état des choses. Thymara qui elle aussi va apprendre bien des choses sur la vie, sur SA vie. Elle qui est frappée de difformités (comme tous les gardiens) et qui aurait du être tuée à la naissance. Les gens comme elle n'ont pas le droit de vivre, pas le droit d'être là, pas le droit d'aimer ...Mais peut-être que les choses peuvent changer ...

Le lecteur suit toute cette troupe le long du fleuve, dans ce monde sans pitié, sans répit. Une aventure extraordinaire contée par la fabuleuse Robin Hobb qui piège ses lecteurs en quelques phrases. Si j'avais pu, je crois que j'aurais dévoré ce roman d'une traite tellement il est difficile de le reposer. On a envie de savoir sur quoi on va aboutir, comment les choses vont se passer et ce que nos héros vont découvrir au bout de la route. On espère s'approcher du but, mais Robin Hobb crée un retournement de situation qui va placer tous les personnages dans des périls encore plus grands alors qu'on les croyait déjà au maximum de leurs possibilités. Elle va les forcer à se dépasser encore plus et c'est énorme.

Et évidemment j'ai une furieuse envie de découvrir la suite !!!
avatar
Phooka
Fantasy Redactor

Féminin
Nombre de messages : 1653
Age : 51
Date d'inscription : 07/06/2010

http://bookenstock.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum