American clichés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

American clichés

Message par Chani le Dim 12 Juin 2011 - 7:55



American clichés
de Sophie Simon

Éditions JC Lattès

Sortie le 6 avril 2011
Format Broché / Prix 17€


Présentation de l'éditeur :

Howard est un prodigieux chanteur d’opéra davantage reconnu par son chien que par sa femme. Debby est une midinette séduisante qui se cherche un mari parmi ses amis homosexuels. Ed et sa femme coulent des jours tranquilles jusqu’au soir où il renverse le fiancé de sa nièce…
Mais on est en Amérique, et rien n’est jamais noir, rien n’est jamais perdu. Tout commence dans les années 1950, le mythe de l’American Dream est à son apogée. Les foyers sont coquets, les banlieues paisibles et familiales, les cow-boys ont les mains calleuses mais le cœur tendre, et les actrices, forcément blond platine, sont sexy et névrosées.
D’autres nouvelles se situent de nos jours, les jeunes femmes prennent des amants tandis que leurs maris rêvent de beaux enfants blonds dans leur jolie banlieue. Les héros de ce recueil viennent des quatre coins des États-Unis. Ils ne vivent pas à la même époque, n’ont rien en commun, si ce n’est une réalité qui ne leur convient pas vraiment.
On les rencontre à un moment crucial de leur vie. Là où quelque chose, normalement, devrait changer la donne.

L'avis de Chani :

American clichés est le premier livre de Sophie Simon. Eh bien j’en redemande !

Dès les premières pages, j’ai été séduite par le style fluide, dépouillé et direct de l’auteur. Sophie Simon nous fait entrer dans l’intimité de ses personnages, sans voyeurisme mais avec beaucoup de tendresse, à un moment clé de leur vie. À la manière d’un cameraman, elle filme ces tranches de vies, tantôt drôles, tantôt tristes, et nous propose une palette variée de personnages, d’époques et de situations.
Sans dévoiler le fil de chaque nouvelle, il y en a deux qui m’ont davantage marquée, « À moi, Hollywood », à cause de son côté rêve américain que j’affectionne tant et de sa fin douce-amère, et « Debby », pour la loufoquerie de son héroïne qui finalement n’a peut-être pas totalement tort …

Chaque histoire est unique, et la lassitude ne s’installe jamais, si bien que mon seul regret a été de terminer le livre.

avatar
Chani
Rédactrice Epicée
Rédactrice Epicée

Féminin
Nombre de messages : 2956
Age : 41
Localisation : Arrakis
Date d'inscription : 21/06/2010

http://chani-delivresetdepice.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum