Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

Je le recommande
 
Intéressant
 
Bien mais sans plus
 
Je n'ai pas aimé
 
Ne lisez pas ça !
 
 
 
Voir les résultats

Re: Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Message par vani55 le Lun 23 Avr 2012 - 16:20

J'en ai déjà entendu parlé et la couverture ma vraiment fait une bonne impression, je vais me laisser tenter et me le prendre !!!

vani55
Sorcier confirmé
Sorcier confirmé

Nombre de messages : 469
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Message par iris87 le Dim 13 Mai 2012 - 15:45

Un univers étonnant et étrangement familier, Déborah Harkness nous fait renouer avec un monde peuplé de créatures différentes et régis par des lois particulièrement strictes. Chacun se surveille de loin sans jamais se mélanger.

Diana a quand a elle tourné le dos à la magie dans son enfance et se concentre sur sa carrière. Elle essai de limiter au maximum son recourt à la magie. Mais l’univers, la vie ou le destin en ont décidés autrement. Elle sera celle qui sera capable de tenir entre ses mains un manuscrit très ancien que les sorcières,les démons et les vampires recherchent depuis 150 ans.

Jeune femme pragmatique, autant que possible que pour une sorcière, Diana refuse que la magie régisse sa vie et estime que l’utiliser revient à tricher. Elle est tétue, plutôt grande avec son mètre soixante-dix et ne se laisse pas faire. Elle est entre les deux stéréotypes du genre en quelque sorte.

Matthew est ce que nous attendons des vieux vampires, entre mystères et mélancolie avec des moments étourdissants de tendresse. Bien sûr, il est français, on devrait sans doute dire aux américains que les origines du mythes des vampires vient bien de l’est, mais plus à l’est …

Ce tome est un premier contact avec le couple principal, même si le mystère apparaît dès les premières pages. La première partie du roman est centrée sur la découverte du couple, leur histoire qui se tisse. Elle nous permet de les découvrir en même temps que l’autre ainsi que leurs familles et leurs proches, hauts en couleur !

La seconde partie est plus dans l’action, une action qui permet le lien vers le tome suivant.

J’ai vraiment adoré ce livre. J’ai du mal à croire qu’il s’agisse du premier de Déborah Harkness. Je ne regrette vraiment pas de mettre laissée guidée et attends avec impatience le prochain tome.
avatar
iris87
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 149
Age : 29
Localisation : dans ma bibliothèque
Date d'inscription : 24/03/2012

http://book-lit.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Message par Kiriothus le Dim 24 Juin 2012 - 19:47

Moi je ne trouve aucune commune mesure avec Twilight. Il ne suffit pas qu'il y'ait des vampires pour que ça ressemble à Twilight. C'est beaucoup moins cucul, beaucoup moins niais, et surtout, surtout, c'est réellement bien écrit (on ne me fera jamais dire que Twilight est bien écrit, pour moi c'est un non-sens de considérer que Meyer est une auteure de talent : elle a eu une bonne idée, l'a exploitée à fond, mais ça ne va vraiment pas plus loin).
Cette histoire me semble au contraire être le remède idéal des lecteurs qui ont été blasés des vampires par Twilight et compagnie, ceux qui sortent de l'adolescence et qui veulent des livres qui ne pas adressés aux seuls ados.
C'est une belle histoire, intéressante, envoutante, même, je dirais, et dont on n'a qu'une envie : connaitre la suite.
avatar
Kiriothus
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Nombre de messages : 168
Age : 26
Date d'inscription : 24/06/2012

http://kiriothus.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Message par Moira bishop le Mer 4 Juil 2012 - 16:45

Je trouve que DH a su reprendre les mythe classique ( sorcières, vampires, démon) en les rafraîchissant; le tout donne un livre addictif et passionnant sans jamais tombée dans le déjà vue.
avatar
Moira bishop
Rôdeur
Rôdeur

Nombre de messages : 11
Age : 22
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Message par Christy le Mer 25 Juil 2012 - 14:32

Ajout de mon avis dans le premier post... mais il y a tant à dire sur ce que j'ai ressenti à la lecture de ce roman que je me rends compte que ma chronique est bien fade par rapport à ce qui me reste en mémoire des émotions qui m'ont successivement submergée et bouleversée.
Ce roman est un coup de cœur comme j'en ai rarement eu.
avatar
Christy
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Localisation : Midi-Pyrénées
Date d'inscription : 04/07/2011

http://christysaubesty.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Message par Miesis le Mer 25 Juil 2012 - 17:28

J'ai hâte de lire le 2e tome, ce sera un plaisir de retrouver l'ambiance de cette histoire.
avatar
Miesis
Graph' Dominatrice

Féminin
Nombre de messages : 2976
Age : 34
Localisation : Sur les pas de la bête du Gévaudan
Date d'inscription : 25/12/2009

http://www.miesis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Message par Pouky le Mer 10 Oct 2012 - 22:25

Si il y a bien quelque chose que je regrette dans cette lecture, c’est de ne pas avoir ouvert ce livre plus tôt, et surtout ce sentiment de trop peu.. En somme, je veux inexorablement la suite ! Bref soyons patient.

Ce livre à la fois complexe, complet et insoutenable est un délice de lecture. C’est à partir de rien qu’on commence à lire les premières pages, un point de vue de notre héroïne nous introduit dans ses pensées. L’auteur n’aura pas été avare en ce qui concerne les descriptions et on peut saluer le fait que ce n’est même pas lourd à lire. Le simple adjectif qui me vient automatiquement à l’esprit de cette lecture est « complet ». Les personnages ont chacun leur importance, on peut dire que Deborah n’a rien laissé au hasard.

Commençons par le début : C’est l’histoire d’une jeune sorcière qui n’accepte pas ses pouvoirs et qui tient à vivre sa vie telle une humaine sans aide de sa magie, recherchant ainsi la satisfaction d’avoir tout obtenu honnêtement, sans triche. Un soir, à la bibliothèque d’Oxford, pendant ses recherches, elle obtint un livre qu’elle sent ensorcelé. Préférant l’appréhender de façon humaine, elle le rendit. Les problèmes commencèrent donc. Un vampire âgé fit son apparition quelques jours suivant.

Un univers créé autour de ses deux personnages principaux montre la complexité de l’affaire. Partant de l’idée d’un livre perdu, les événements feront comprendre au lecteur que ce livre n’est pas le seul problème en jeu.

On intègre en plus de l’univers travailleur de Diana, celui de Matthew, chez lui puis on en apprend un peu plus de la vie familiale des deux protagonistes. En somme, ce livre est vraiment riche en information tous autant liés les uns des autres. C’est aussi très exaltant de suivre le cours. Il se passe toujours quelque chose !

Il est très difficile de faire un avis plus élaboré car il me faudrait une seconde lecture pour être sûre de n’avoir rien manqué. Toujours est-il que cette lecture a été un vrai plaisir.

(Des Mots & Des Characters)
avatar
Pouky
Sorcier confirmé
Sorcier confirmé

Féminin
Nombre de messages : 325
Age : 28
Localisation : Au pays des rêves
Date d'inscription : 08/06/2011

http://desmotsetdescharacters.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Message par LuminaDark le Jeu 26 Juin 2014 - 7:59

Ce livre fait figure de bible et d'ouvrage de référence en bien des domaines et en de nombreux point. En fervente amatrice de vampires, de sorcières, de démons et d'histoire, il aurait été un crime de rater une telle œuvre. Mais ce livre est aussi bien plus que cela, car non content d'exploiter ces sujets dans leurs profondeurs, il traite aussi de science, d'alchimie, d'architecture et de tellement plus encore.

C'est un livre a l'écriture fluide, agréable. D'une grande plume, sans langage familier ou mal employé. Un trésor de la littérature sous des bien des aspects. Ce qui se lamentent de ses pages en grands nombres ou de ses termes complexes, sont a mon sens de bien piètres lecteurs. C'est en effet un livre pour grands lecteurs, avides de belles écritures et de belles plumes. Lecteurs trop jeunes, a la recherche de quelques lectures légères, au langage facile voir cru et familier, passez clairement votre chemin.

Je ne Critique en rien ceux qui qualifiraient cette lecture de complexe, non, elle n'est pas toujours simple, je le reconnais totalement vu que je me suis parfois perdue dans quelques pages malgré moi. J'aime bien des domaines, mais je dois avouée que l'alchimie m'est des plus inconnues et que cela m'a parfois fait nagée en terres inconnues. Mais qu'importe, cela ne fait que donner l'envie d’être comme Diana, dans de grandes bibliothèques, le nez dans les livres, a prendre des montagnes de note afin de comprendre tout les mystères que regorge l'univers.

Puis si l'alchimie est inconnue a pas mal de monde, qui résisterait aux grandes leçons qu'apporte ce livre en matière d'histoire, surtout quand elles sont racontées par quelqu'un qui les a vécus telles que notre vampire Matthew Clairmont. *.* Quand a l'architecture, elle est si bien décrite en ce livre, qu'il est difficile de ne pas imaginer voir de ses yeux, les paysages, les lieux et endroits décrits. C'est un pure délice qui vous saisit tout au long de votre lecture.

Une lecture qui vous happe facilement, bien que le premier chapitre ne soit pas le meilleur. En effet, il est un peu longuet, car il ne s'y passe rien, mais vraiment rien, Diana, une bibliothèque, un livre .. x) Ce chapitre plante le décor avec malice, juste de quoi vous mettre en bouche sans rien vous en dire de plus. Mais difficile de détacher ses yeux du livres, une fois que Matthew arrive ! C'est alors que tout s'enchaine, que le livre prend son rythme ! De plus cela marque bien évidement le début de l'histoire entre Diana et Matthew, qui est une des perles de ce roman.

Une histoire sans mièvreries, qui prend le temps de se construire et ce avec réalisme, malgré ce que sont nos deux tourtereaux. Un couple mature, mais sans précipitation, sans scènes de trop et sans aucun étalage de sexe bien inutile. Une relation, pure, profonde qui sait se construire pas a pas sous nos yeux et dont on se délecte volontiers de chaque scènes, tant elles s’emboîtent parfaitement les unes aux autres. L'amour qui unit Diana a Matthew est vraiment une pièce maîtresse de ce livre, car non contente d'en être le cœur elle en est aussi le cerveau, puisque finalement tout vient de la et tout ce lit a ça ! Ce qui amène bien des épreuves a nos héros et nul doutes que cela en mènera d'autres !

Venons en justement a nos héros, mais aussi a tout les personnages qui gravitent autour d'eux. Ils sont l'essence de ce livre et ils sont fichtrement bien réussis. Profonds et complexes a souhaits, pleins de secrets, de remords, de pouvoirs, de sentiments, de quoi vous en faire voir toutes les couleurs, chacun y trouvant pour sur, son compte ! Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur les démons, les sorcières et les vampires, en effet ce livre balaye tout les classiques du genre pour revisiter le tout a sa manière et le tout de façon fort bien ficelé. Un délice, une redécouverte de tout ces mondes qui nous fascinent.

Diana est un personnage profond et touchant, pas toujours très sur de la façon dont elle gérée sa vie, tant elle réfute ce qu'elle est. Si je n'ai pas toujours aimée la façon dont elle est décrite, surtout la façon dont elle parle de sa relation avec les hommes lol ( Le sexe est un sport, qu'elle consomme au besoin, sans qu'elle soit amatrice de coucheries, elle le fait avec des hommes avec qui elle est ensuite heureuse de tout oublier pour ne rester que bon amis. Brr ). Bref bien qu'aucune place ne soit disponible de prime a bord dans sa vie pour une vraie relation ou pour des sentiments, j'ai aimée sa détermination, son courage, sa fougue et sa grande curiosité et surtout son sérieux en toute chose et principalement dans ces recherches. Son besoin de réussir par son biais et sans que la magie en soit responsable est fort touchant, mais aussi tout a son honneur. De plus, ses pouvoirs impressionnants et soulevant bien des questions qui se développent ai fil des pages, font qu'il est difficile de ne pas s’intéresser grandement a elle. Si cela n'était pas suffisant a en faire un personnage des plus attachants, son amour pour Matthew et sa relation avec ses tantes, mais aussi avec la mère de Matthew sont de petits trésors.

Matthew, notre grand vampire charismatique ! Ce que j'ai principalement aimée en lui outre son aspect physique et ses grandes qualités intellectuelles, c'est qu'il n'est pas parfait et loin de la. Mr est un vampire, avec tout ce que cela implique, il a du sang sur les mains et sur les canines, dans ses débuts il ne s'est pas toujours maitrisé et comme tout homme qui aurait son age, il a son lot de secret et de blessures ! Bref un héros sur mesure, mais surtout un héros convainquant, qui n'est pas tout lisse ou tout blanc et qui admettons le a un sacré caractère. Amatrice de héros protecteur et possessif, vous ne pourrez que vous réjouir des lignes qui dépeignent son caractère et ses attitudes en certaines circonstances .. Néanmoins si il est bien difficile de ne pas succombez a son charme, ne perdez pas de vue que ce n'est pas un ange, même aujourd'hui ! Ces canines sont des plus acérées et il n'hésite pas a en faire usage si vous entrez sur son territoire ou si vous, vous approchez de ce qu'il considère sien .... De mon coté, je ne lui reprocherais qu'une chose, a croire que c'est dans la génétique des vampires, rien ne fait qu'ils y échappent. lol Il est de ceux qui se refusent a ce que sa compagne mortelle devienne vampire .. Ok, y'a des raisons et blabla, plus encore ici que dans certains autres livres .. Mais bon ça va aller oui de rester jeune éternellement, pendant que la pauvre humaine devient vielle et dépéris . Il croit quoi que quand elle aura 80 ans et que lui sera toujours magnifique, ils jouerons au scrable en riant ? lol

Bref j'ai également beaucoup aimée tout les autres personnages, leurs caractères et leurs histoires n'étant jamais en reste, vous faisant vous délectez de grands moments. Ce n'est pas pour rien que ce livre est épais et dense, tout le monde a sa part et comme en plus de la réalité et du présent, il se construit aussi de par des fantômes et des flashbacks, autant vous dire que ce livre et des plus aboutis et ce d'un bout a l'autre.

Ce qui en vient a l'essence du livre, l'intrigue général du livre qui est juste whaouuuu !! Bon sang ceux qui disent qu'il ne se passe rien dans ce roman, je me demande ou se cachaient leurs yeux pendant la lecture. Pas d'actions ? Diable, certes cela n'explose pas en tout sens et les batailles ou scènes d'amour ne dégoulinent pas sur toutes les pages, mais point n'est besoin de cela pour qu'il y'ai de l'action. Certains savent ils encore ce que veut dire action ? lol Chaque chose est bien pesée et bien dosée. La mise en place des choses, les sentiments, les combats , la magie, l'apprentissage, la réflexion et tout simplement une histoire qui suit son cours de façon réaliste .. Car bon sang si tout devait vraiment finir en combat ou en scène d'amour a chaque seconde, cela serait a mon sens bien peu crédible. Ce livre est juste un pure délice, il ne fait la course avec rien, chaque scène devant être la y'est le moment venu, bien installée et sans précipitation, avec recherches et précision donnant une impression de réalité plus que saluable dans un tel univers.

Ce premier livre met en place avec brio les pièces maitresses de ce qui nous attend par la suite, de quoi au vu des derniers chapitres, retenir notre souffle, pour une suite qui a n'en pas douté sera exceptionnel. Mais ce premier tome est aussi a lui seul exceptionnel, un livre que l'on ne peut se résoudre a fermer ou a oublier, un de ceux qui ce classent bien haut dans votre estime. Un de ceux qui fait que la littérature a un sens et qu'elle vous donne des ailes, un de ceux qui bien que gorger de recherches, de détails et de descriptions, n'a rien d'ennuyant. Il est un de ces livres qui vous fait croire que sa réalité est la votre, qui vous emmène dans son monde, dans son univers si minutieux qu'il vous est bien difficile de revenir dans le votre quand la dernière page se ferme. Je ne peux que saluer le travail de l'auteur qui a fait un travail de recherches incroyable, alliant en tout sens perfection sur perfection et ce dans tout les domaines, que ce soit l'écriture, les détails, des domaines abordés ou la profondeur de ses personnages !

Un grand livre qui ne peut guère laisser indifférent, que vous détestiez et cela forcément pour de mauvaises raisons Very Happy ou que vous adoriez, vous n’oublierez jamais le Livre Perdu Des Sortilèges une fois que l'aurez ouvert .. Pas plus que vous ne pourrez oublier Diana et Matthew une fois que vous aurez fait leurs connaissance. Ne reste plus maintenant que la cruelle attente des tomes suivants. Une suite que pour sur, je ne raterais pas !

Je vais donc conclure ma pauvre critique. Pauvre, car j'ai due me limiter, une telle œuvre mérite de se découvrir en son entièreté et avec délice, sans que nul spoiler ne vienne troubler ces instants ! Je ne vous dirais qu'une dernière chose, croyais bien que ce Livre perdu des Sortilèges n'est pas destiné a le rester, c'est un trésor qui ne demande qu'a être découvert, alors n'attendez plus. Succombez a son charme, mais attention ensuite nul ne saurez brisé le sort qu'il vous aura jeter .. Mais qui refuserait un peu de magie dans sa vie ? En tout cas pas moi, pas une de celle dont on se délecte avec délice, tant chaque mot est un charme subtil qui vous livre le plus ensorcelant des romans. A bon entendeur, bonne lecture ! ( Et bravo si vous avez eu le courage de me lire jusqu'au bout. )
avatar
LuminaDark
Néophyte
Néophyte

Féminin
Nombre de messages : 70
Age : 31
Localisation : Entre ombres et lumières.
Date d'inscription : 17/01/2012

http://sombriane.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Livre perdu des sortilèges : Au commencement étaient la peur et le désir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum