Sept nuits d'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

Sept nuits d'amour

Message par Elaura le Dim 27 Fév 2011 - 13:20



Sept nuits d'amour
d'Evengeline Collins

Editions J'ai Lu
Collection Passion Intense

Sortie le 15 juin 2011
Format poche / 6,95 €


Présentation de l'éditeur :


Une épouse haineuse et une immense solitude, voilà ce qui incite James Archer à pousser la porte de l'établissement de Mme Rubicon. C'est là qu'il rencontre Rose, une belle de nuit pas comme les autres qui ne travaille que sept jours par mois. Douce, généreuse, Rose lui apporte plaisir et réconfort, tant et si bien qu'il ne veut pas la partager et exige qu'elle l'accompagne une semaine à la campagne. Entre les murs clos d'un bordel, leur passion clandestine ne dérangeait personne, mais aimer une prostituée au grand jour est tout à fait différent.

Avis d'Enkara

Dans cette romance, nous retrouvons les ingrédients qui ont fait le succès du premier roman d'Evangeline Collins; un contexte spécial puisque notre héroïne évolue dans le milieu de la prostitution (comme le héros du premier livre), ainsi que la tenancière de la maison close.
Ici, Rose Marlowe doit faire face aux dépenses qu'engendre le domaine dont son jeune frère a hérité à la mort de leur père, mais aussi aux dettes que ce dernier a laissé derrière lui. Aussi, une semaine par mois, Rose se rend chez Mme Rubicon et vend son corps pour subvenir à leurs besoins. Mais un soir arrive James Archer, jeune marchand marié depuis 3 ans à une femme qui le déteste et le lui fait bien sentir. Désespéré, celui-ci a décidé, après 3 ans de fidélité (contrairement à sa femme qui multiplie les amants) de s'accorder une nuit d'amour.
La rencontre entre Rose et James est touchante car celui-ci partait avec l'idée de passer la nuit avec une inconnue et d'oublier ensuite cette soirée, mais Rose le fascine dès le premier regard. Ainsi il ne se passe rien cette première nuit et va alors se mettre en place, tout doucement, une intimité et un climat de confiance entre nos deux héros.
Alors oui Evangeline Collins use et abuse des mêmes ficelles que dans son premier roman, mais son talent est tel que nous nous laissons emporter avec nos héros dans cette aventure passionnelle et romantique.
L'histoire est tellement belle et touchante que nous lisons ces 310 pages sans nous arrêter et c'est avec une pointe de tristesse, celle que l'on ressent en quittant un couple qui a su nous captiver, que nous refermons ce livre.
À découvrir de toute urgence !



6,61 EUR
Achat Fnac


Dernière édition par Elaura le Mer 18 Mai 2011 - 18:09, édité 2 fois

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15897
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept nuits d'amour

Message par liline le Dim 27 Fév 2011 - 13:28

J'ai vraiment hate de l'avoir ce livre ^^
avatar
liline
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2867
Age : 42
Localisation : Dans les méandres de la mélancolie
Date d'inscription : 18/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept nuits d'amour

Message par Elaura le Dim 27 Fév 2011 - 13:44

Tout pareil ! entre celui là et le Schone, ce sont de belles et sensuelles heures de lecture qui s'annoncent Very Happy

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15897
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept nuits d'amour

Message par Elaura le Mer 18 Mai 2011 - 18:09

Ajout de la couv !

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15897
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept nuits d'amour

Message par karen le Sam 11 Juin 2011 - 17:58

Quatrième de couverture : (pour compléter la trad de Tan)
Une épouse haineuse et une immense solitude, voilà ce qui incite James Archer à pousser la porte de l’établissement de Mme Rubicon. C’est là qu’il rencontre Rose, une belle de nuit pas comme les autres qui ne travaille que sept jours par mois. Douce, généreuse, Rose lui apporte plaisir et réconfort, tant et si bien qu’il ne veut la partager et exige qu’elle l’accompagne une semaine à la campagne. Entre les murs clos d’un bordel, leur passion clandestine ne dérangeait personne, mais aimer une prostituée au grand jour est tout à fait différent…


Je tiens à dire d’emblée combien j’ai adoré ce roman ! Un vrai coup de cœur ! On le lit d’une traite, impossible de le lâcher avant la fin !
Dès les premières pages, on est frappé par la profondeur des personnages et l’intensité de leur détresse. Nous sommes à Londres, en mars 1819 et James Archer piétine à l’entrée du bordel de Mme Rubicon (Oui, la même tenancière que dans L’ami de madame). Taraudé par l’envie et le désespoir, il hésite encore à franchir le pas. « Mais la solitude et le vide qu’elle avait creusé en lui lui étaient devenus insupportables. Il en endurait les effets néfastes depuis trop longtemps. Pourtant, il s’était cru réconcilié avec son destin en accomplissant don devoir envers sa famille. N’était-ce pas primordial, après tout ? Ce soir, toutefois, la perspective de rentrer chez lui et de la retrouver s’était révélée au -dessus de ses forces. L’idée de devoir revêtir le masque de la civilité et des convenances, de faire comme si sa femme n’étalait pas ses infidélités au grand jour, de supporter les tirades assommantes ou perfides des uns et des autres… D’autres que lui auraient sombré dans la boisson depuis longtemps. Une nuit. C’était tout ce qu’il voulait. Une seule nuit avec une femme qui ne le méprisait pas – ou qui, tout au moins, garderait son opinion pour elle. Une femme qui ne le haïrait pas à cause de ses origines ou de ce qu’il était. Payer pour cela ne le dérangeait en rien » (p. 10). Issu d’une famille riche mais sans titre, il a été contraint de se marier avec une fille d’aristocrate qui est persuadé de lui être supérieure, le méprise pour ce qu’il est et n’hésite pas à le rabrouer, l’humilier et le rabaisser sans cesse et avec violence. Il est donc depuis 3 ans prisonnier d’un mariage malheureux avec une femme qui le déteste et voué à l’abstinence. Et il ne peut s’en défaire car elle est la seule à pouvoir garantir un beau mariage à sa jeune sœur, Rebecca, qu’il adore. Son travail, dans lequel il s’est entièrement absorbé, ne lui suffit plus. Il se résout donc à franchir l’entrée de l’établissement de Mme Rubicon, lui qui s’était juré de ne jamais trahir ses vœux de mariage.
Il tombe sur Rose, une jeune femme belle et distinguée, qui s’émeut de sa détresse et son besoin de réconfort. Ce qu’il ignore c’est que Rose est une aristocrate désargentée, qui, pour assurer un train de vie convenable à son jeune frère, a été contrainte de se vendre. Et ce depuis 4 ans. Chaque mois, durant une semaine, elle se rend dans la maison de Mme Rubicon pour assouvir les désirs de ces messieurs et amasser le plus d’argent possible. Elle est tout de suite touchée par cet homme sensible, poli et respectueux de la prostituée qu’elle est devenue. Aussi, au terme de sa semaine chez Mme Rubicon, accepte-t-elle de le suivre dans sa résidence de campagne pour « sept nuits d’amour ». Ils se rendent compte rapidement que le désir et le respect ne leur suffit plus et qu’un tout autre sentiment fleurit entre eux. Mais il est marié. Elle est une prostituée. Toute relation durable paraît impossible…
Evangeline Collins, à l’instar de Robin Schone, a réussi à rendre son récit érotique extrêmement profond. Les émotions, en plus des sensations, sont palpables. On est à fleur de peau et on souffre pour cet homme et cette femme atteints par le destin. Les scènes de sexe sont sensuelles et très intenses mais tout est en retenue. Cela est sans doute dû à la personnalité du héros qui diffère grandement de ce à quoi nous sommes habitués dans ce genre de récit. Ici, point de mâle alpha mais un jeune homme de 25 ans, sérieux, travailleur, sensible et solitaire. Toute l’atmosphère est ainsi empreinte d’un romantisme touchant qui, pour une fois, émane davantage du héros que de l’héroine. Une atmosphère presque magique…
Au final, une excellente lecture, d’autant plus appréciée que je ne m’y attendais pas. Une histoire profonde, belle et émouvante qui ne peut laisser indifférent. Et j’espère qu’Evangeline Collins a prévu de nous écrire un roman sur le « collègue de travail » de Rose, le très touchant Timothy Ashton…
[i]
avatar
karen
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1221
Age : 38
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 08/08/2010

http://karenharroch@hotmail.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept nuits d'amour

Message par Christy le Lun 25 Juil 2011 - 7:24

C'est une belle histoire que celle de James et Rose. Lui, n'est pas noble et vit dans l'obligation d'un mariage sans amour. Il subit les humiliations imposées par une femme mesquine, méchante et manipulatrice pour que sa jeune soeur puisse avoir une chance d'entrer dans le monde.
Rose a elle aussi des obligations. Pour rembourser les dettes laissées par son père à sa mort et subvenir aux besoin de son frère, elle a choisi de vendre son corps.
Sa rencontre avec James est bouleversante. Il n'est pas comme les autres hommes. Ne lui impose rien, ne lui demande rien. Ils font connaissance, parlent puis s'explorent. James est comme drogué par les charmes de Rose si bien qu'il lui propose de le suivre à la campagne...
Bien consciente de sa condition, la jeune femme se torture pour ne pas laisser aller ses sentiments. Peine perdue.
Ce roman se lit rapidement, l'écriture est fluide, le style agréable, les scènes bien décrites. Un agréable moment de lecture et une romance réaliste pour l'époque.

Moi aussi, j'aimerais lire une suite centrée sur Timothy... :)
avatar
Christy
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1231
Age : 40
Localisation : Midi-Pyrénées
Date d'inscription : 04/07/2011

http://christysaubesty.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sept nuits d'amour

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum