L'enchanteresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciaton du livre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

L'enchanteresse

Message par Admin le Lun 31 Jan 2011 - 10:21




L'enchanteresse
de Deborah Simmons
Editeur Harlequin
Collection Les Historiques



Présentation éditeur

Angleterre, 1195
- Approchez, madame, dit une voix dans l'ombre. J'ai appris récemment que vous souhaitiez m'épouser. Pouvez-vous m'expliquer pourquoi, je vous prie ?
Isobel se troubla. Sommé par le roi de choisir un époux, elle avait jeté son dévolu sur Tristan de Dunmorrow, ce baron reclus dans sa tanière qu'on disait possédé du démon. Assurément, pensait-elle, cet ermite fou refuserait de la recevoir et , libre de tout lien, elle pourrait continuer à gouverner seule son fief. Mais sa ruse avait échoué. Le baron se tenait devant elle, son visage noyé dans l'ombre. Etait-il affligé d'une hure de sanglier ou de crocs pointus de vampire ? A moins qu'il ne fût cyclope ? Pour la première fois de sa vie, Isobel, qui ne croyait pourtant pas aux sorciers, frissonnait de terreur superstitieuse.
- Je... Je suis navrée, balbutia t-elle. Il s'agit d'une regrettable méprise.
- Je l'entends bien ainsi, dit le spectre. Et de cette méprise, je connais la raison. Vous avez cru, en vous fondant sur ma seule réputation, que j'étais prêt à défier l'autorité du roi. Mais vous vous êtes trompée. Vous connaissez l'adage : "Comme on fait son lit, on se couche" ? Et bien, vous avez fait votre lit, comtesse.



Avis de Kamana

Quand le jour éloigne la nuit… quand le soleil pénètre les ténèbres… quand Isobel rencontre Tristan !

Très agréable romance cette histoire médiévale. Sous le règne de Richard Cœur de Lion, Isobel ultime héritière du domaine de Wellingstone – un des plus grands et prospère, de plus très convoité - se voit contrainte par le roi de trouver époux. La belle, farouche, rebelle et surtout indépendante veut se jouer de son souverain et choisit comme mari contre toute attente le baron Tristan de Dummorrow, plus communément appelé le Diable Rouge !

Prise à son piège, voilà le lot d’Isobel. Tristan va accepter cette alliance pour le moins étrange au grand dam de la jeune femme. Dès lors, acceptant son destin, elle va tout faire pour dompter le Diable Rouge, cet homme sauvage, qui vit dans le noir et dans la solitude de son lugubre château. De la curiosité avec une pointe de tendresse poussent Isobel à aller à l’encontre de son époux, à lui ouvrir d’abord son lit puis avec le temps son cœur. Le plus incroyable est qu’elle lui donne ce qu’il y a de plus précieux en elle sans ne serait-ce qu’entrevoir son visage, Tristant refusant le moindre filet de lumière en présence d’autrui.

Une histoire qui va s’étaler sur des mois, mais qui sous l’écriture de Deborah Simmons s’écoulera simplement avec beauté, charme et tendresse. Des personnages principaux mais aussi secondaires splendides, attachants et drôles qui viennent illuminer encore plus la trame.

A savourer au chaud, sous éclairage d’une bougie pour percer tous les mystères de l'impitoyable Diable Rouge !


Avis de Scende

Ce livre est un petit bijou ! Directement plongés dans l’histoire, nous rencontrons le mythique Richard Cœur de Lion qui ordonne à la jeune comtesse Isobel de Wellingstone de prendre mari afin de régenter son domaine.

L’indomptable Isobel refuse que l’on gère son fief à sa place et, pour obéir à son roi, elle cherche un homme qui la laissera maîtresse sur ses propres terres.
Lançant le défi au roi, elle lui annonce qu’elle souhaite épouser le baron Montmorency de Dunmurrow, également appelé le Diable Rouge, un homme que personne n’a vu depuis plusieurs années, qui sème la terreur, reclus dans son sinistre château.
Accordant à la comtesse sa demande, alors qu’elle en attendait un refus, le roi l’envoie rejoindre son époux. Isobel va alors rencontrer le terrifiant Diable Rouge dans son antre. Accueillie dans le noir complet par son vassal, Isobel va s’offusquer dès le premier abord des manières de son mari. Le château entièrement plongé dans l’obscurité va voir le mariage du Diable en sa chapelle. Prise à son propre piège, Isobel va tenter de trouver une solution pour annuler le mariage avec ce rustre aux basses manières qu’est son mari. Le Diable rouge a en effet pour réputation d’être un démon ou un sorcier, qui terrorise ses serfs sur son domaine.

Les deux personnages principaux vont s’opposer, chacun à leur manière, afin d’annuler ce mariage. Isobel, présentant un caractère fort et indépendant, n’est pas femme à se laisser faire. Peu à peu, elle va percer la carapace de son mari, Le Diable Rouge. Et lui-même va amadouer celle qui est dorénavant sa femme. Dans cette cohabitation forcée, les deux jeunes gens vont se découvrir l’un l’autre, et le baron de Dunmurrow se révèlera être un étonnant personnage !

L’histoire débute sur la cohabitation des deux époux dans le sordide manoir du Diable Rouge, et chaque page est une joie pour les yeux ! L’histoire verra en son sein naître la magie d’un amour que tout opposait. Mais nous avons l’agréable surprise d’y trouver également un peu d’action grâce à l’antipathique voisin d’Isobel qui n’a en tête que de lui voler son domaine ! En conclusion : une romance agréable, de l’action, de la joie, de la peur et de la tristesse, sur un thème nullement récurant ! J’ai adoré cette lecture, dévoré ce livre en peu de temps, pour un plaisir monstre !

Admin
Admin Oméga

Féminin
Nombre de messages : 11952
Date d'inscription : 07/01/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enchanteresse

Message par Jm-les-livres le Lun 31 Jan 2011 - 10:55

Bon ça suffit, l'heure de la révolte à sonner!!!
Kamana, JE N'AI PLUS D'ARGENT (ou de point d'ailleurs) il faut que tu arrêtes de me tenter comme ça!!
Comment je fais moi pour suivre: un coup le docteur Domino nous prescrit 3, 4 livres comme traitement, un coup c'est toi qui passe et qui nous glisse un ou deux petit livre comme si de rien n'était et nous on fait comment hein??
Et bas on peut plus suivre alors moi je dit stop, assez!!

Et tu dis qu'il se savoure au chaud c'est ça??! Je vais voir si je le trouve Merci du conseil
avatar
Jm-les-livres
Admin

Féminin
Nombre de messages : 10805
Age : 31
Localisation : Ile-de france
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enchanteresse

Message par Luna05 le Mar 1 Fév 2011 - 12:21

Ce livre me fait étrangement penser au livre "le roman de la belle et la bête" de Bernard Simonay study
avatar
Luna05
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1078
Age : 34
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enchanteresse

Message par Domino le Mar 1 Fév 2011 - 20:31

Il est superbe et à découvrir ! Un autre bijou est L'ange de minuit de Diana Hall (un de mes coups de coeur jamais démenti : chaque fois que je le lis, je tombe sous le charme...) Very Happy
avatar
Domino
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 6621
Age : 64
Localisation : au milieu des vignes, quelque part dans le Sud Ouest
Date d'inscription : 10/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enchanteresse

Message par Luna05 le Mer 11 Mai 2011 - 10:27

Je l'ai commencé hier soir, sympa mais le début un peu mou je trouve.
avatar
Luna05
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1078
Age : 34
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enchanteresse

Message par Luna05 le Dim 15 Mai 2011 - 9:17

ça y est, je l'ai enfin fini, je dis enfin car je n'ai pas du tout aimé, un vrai chemin de croix pour ainsi dire triste
J’espère que les autres titres de cette auteur ne seront pas dans la même veine que celui-ci.........
Je laisserai un avis plus complet prochainement. impec
avatar
Luna05
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1078
Age : 34
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enchanteresse

Message par Domino le Lun 16 Mai 2011 - 14:27

Oh, je suis vraiment désolée que tu ne sois pas tombée sous le charme de cet auteur et de ce roman. Je crains que les autres romans ne te fassent le même effet ... Sad
avatar
Domino
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 6621
Age : 64
Localisation : au milieu des vignes, quelque part dans le Sud Ouest
Date d'inscription : 10/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enchanteresse

Message par Luna05 le Lun 16 Mai 2011 - 15:51

Domino a écrit:Oh, je suis vraiment désolée que tu ne sois pas tombée sous le charme de cet auteur et de ce roman. Je crains que les autres romans ne te fassent le même effet ... Sad

Coucou Domino, ne sois pas si pessimiste, ce n'est pas parce qu'un titre de cette auteur ne me plait pas que ses autres œuvres me seront imperméables Very Happy
Je vais persévérer, de plus j'ai eu quelques titres régence de Deborah Simmons que j'ai eu par poche troc qui m'avaient fait de l’œil. Ce qui m'a fortement déplus dans ce livre fut la personnalité de Isobel que j'ai trouvé trop fade face à Tristan puis son caractère très orgueilleux ce qui fait que je n'ai pas pu m'attacher à elle. Puis le manque de tension entre eux et l’absence d'humour et de dialogues et réparties croustillantes m'ont beaucoup manqué. Au vu du début et du synopsis je m'attendais à mieux. Est ce que ses autres écris sont aussi dépourvue d'humour que "l'enchanteresse"?
Autre titre qui m'avait laissé de glace fut "Ne me tente pas" de Loretta Chase, j'avais trouvé que l'auteur avait donné trop de légèreté quant au drame qu'avait vécu l’héroïne dans un harem. Mais bon je ne pense pas que ce titre soit le meilleur de l'auteur et donc je tentera avec un autre titre
Very Happy
avatar
Luna05
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1078
Age : 34
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enchanteresse

Message par Luna05 le Mar 17 Mai 2011 - 14:52

Angleterre 1195, Isobel est devenue la seule et unique héritière du fief Wellingstone suite au décès prématuré de son frère Malcom lors d'une bataille. Son père n'ayant pas supporté la perte de son fils en est mort de chagrin. Isobel depuis ce jour, du haut de ses 17 ans gère d'une main de maitre ce domaine unique souvenir de sa famille. Étant sous l'étroite protection du Roi Richard Cœur de Lion, ce dernier a décidé d'accorder une faveur à sa jeune protégée. Les femmes ne pouvant jouir de biens bien à elle Isobel devra se trouver un époux au royaume mais, contrairement aux autres comtesses devant être choisie, le Roi lui laisse le choix de se trouver un époux de la cour à sa convenance. Cette dernière voulant dominer seule son fief et ne surtout pas s’embarrasser d'un mari va monter tout un stratagème afin que le Roi abandonne de lui-même sa demande. Isobel se choisira donc un mari mais pas n'importe lequel, celui dont la réputation fait trembler tout le Royaume, un homme craint par la population car soupçonné d'avoir pactisé avec le diable, de pratiquer la sorcellerie et de boire du sang. Le baron Tristan de Montmorency de Dunmurrow appelé plus communément le Diable rouge. En émettant ce souhait d'épouser ce guerrier, Isobel avait dans l'idée que le Roi refuserait et la laisserait retourner dans son fief, mais, à son grand désarroi, le Roi Richard Cœur de Lion acceptera son choix après quelques hésitations. La comtesse partira donc accompagnée de l'escorte du Roi vers le château de son futur époux en espérant que ce dernier refusera cette épouse imposée...

Ainsi commencera le début de la cohabitation entre Le diable rouge et Isobel.
L’héroïne Isobel a, je trouve, fait pâle figure face au singulier personnage qu'est le Diable rouge. Au vu du résumé je m'attendais à une héroïne pourvu de beaucoup de caractère et attachante hélas la jeune femme a vite perdu toute sa détermination au bout de deux chapitres et sa personnalité m'a beaucoup agacé car antipathique, exaspérante, austère et orgueilleuse. Les dialogues ponctués d'humour et de sarcasmes entre Tristan et Isobel ont trop vite disparu pour laisser place à de la romance pure et dure. Pas grand-chose ne se passe dans ce volume et je me suis ennuyée ferme lorsque le personnage du diable rouge n'était pas présent. J'ai beaucoup regrettée que l’on n’est pas plus le point de vue du baron tout cela au profit des pensées d'Isobel.
Tristan est un personnage assez attachant, intrigant et captivant. Le suspens le concernant nous tient totalement en haleine. Pourquoi se terre-t-il dans son château et dans le noir total? D'où lui vient cette réputation de sorcier, de suppo de Satan, de Diable rouge? Nous sommes à ce stade là comme Isobel, nous voulons en apprendre plus, le connaitre et découvrir son secret qu'il peine tant à cacher. L’héroïne fera d'ailleurs preuve d'une initiative audacieuse et assez drôle pour éventer le mystère entourant son époux.
Même si je n'ai pas été sensible à cette romance j'ai apprécié le fait que l’héroïne s'attache et tombe amoureuse de Tristan sans le voir, une jolie petite morale distillée çà et là m'ayant beaucoup fait penser à l'ouvrage de Bernard Simonay "Le roman de la belle et la bête".


Malgré une écriture fluide, soutenue et très agréable usant du langage d'antan, le récit fut plat, sans panache et soporifique. Un peu d'action pointera le bout de son nez vers la fin du tome avec l'apparition d'un personnage clé. Même l'ennemi d'Isobel et Tristan s'est avéré décevant car stéréotypé à l'extrême et pas vraiment convaincant.
Une grosse déception pour moi. J'ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre et ce fut non sans un gros soulagement que j'ai enfin pu le refermer définitivement.
avatar
Luna05
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1078
Age : 34
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enchanteresse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum