Match Aller

Aller en bas

Votre appréciation du livre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

Match Aller

Message par MilieWB le Ven 28 Jan 2011 - 21:37





MATCH ALLER
Julien Capron

Editions J'ai lu


Sortie le 26 janvier 2011

Format Poche/ 734 pages/ 8.40 euros.
Présentation de l'éditeur:


'Il s'appelait Fénimore Garamande. Certains disaient : 'C' est joli , ça vient d'où ?' Et il leur répondait invariablement : 'Du mauvais goût de mes parents.' Il avait le genre de gueule qui fait qu'enfant on passe par la gamme complète des surnoms désagréables. Mais que, des années plus tard, pas mal de femmes y lisent l'avenir de l'espèce. Arrivé dans l'ascenseur, il demanda à la glace de quoi il avait l'air. Elle réagit à sa question en chantonnant comme une gamine qu'il était amoureux. Il fit de son mieux pour lui répliquer que non, qu'il était seulement content parce que c'était la première fois depuis son arrivée ici qu'une affaire sérieuse semblait se présenter.' Volmeneur, pointe Nord de la République. Le club de rugby de la ville joue le premier match de la saison. A la fin de la rencontre, un corps carbonisé est retrouvé dans les vestiaires. C'est le premier meurtre d'une série, qui rejouera les scènes les plus sanglantes de la mythologie grecque.



Avis de MilieWB:


Quand vous aurez lu un livre de Julien Capron, il deviendra impossible de ne pas reconnaître son style.
Il y a une écriture Capron, faite de rythmes, de brisures et de fracas. D’humour aussi. Et de métaphores fleuries.
Mais quand on a une telle patte, c’est à double tranchant. Là où certains livres se laissent lire, un roman de Julien Capron va conquérir ou rebuter. Point.
Plusieurs fois primé, l’auteur a cherché l’inspiration pour Match Aller dans la mythologie grecque, en se créant un monde si différent du nôtre, et pourtant si similaire.
Différent car il a imaginé un Etat, un pays, une administration, des noms qui marquent, et pas seulement pour son protagoniste principal Fénimore Garamande. Un nom qui fait de vous le plus admirable des gars si vous êtes bourré de talent, beau comme un dieu ( mais pas grec pour le coup), doté d’un humour terrible et d’une voiture de collection. Sinon, vous êtes un peu le souffre-douleur, le dernier des derniers, source de moquerie éternelle.
Similaire car il est clair que sous les mots choisis à la pesée se cache une critique avouée de notre société…
Le tour de main que réussit l’auteur est de nous plonger dans une affaire de tueur en série que l’on suit en parallèle au championnat de Rugby de la République. Le rugby et les meurtres sont si étroitement liés que l’on assiste véritablement aux matchs. Notre vitesse de lecture augmente lors des récits de rencontres sportives et l’on se prend à entendre la voix d’un commentateur sportif dans notre tête en lieu et place de ce qu’on lit. Mais le ballon ovale de la couverture est tâché de sang…
D’autant qu’il faut avoir de l’imagination pour le saupoudrer d’une mythologie grecque devenue meurtrière en série.
Pourtant il y a aussi cette part de sensibilité des deux flics, Fénimore et sa partenaire Casilde.
Parfois désabusés, ils n’en restent pas moins humains et complémentaires. A tel point que tous les voient faits l’un pour l’autre, sauf eux.
Match aller reste néanmoins un roman assez masculin, qui a beaucoup d’attraits mais aussi quelques longueurs. Prix Sportscriptom 2009, c'est-à-dire meilleur livre de sport de l’année, il se devait d’y avoir un Match Retour. C’est chose faite depuis janvier 2011.
avatar
MilieWB
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 103
Age : 37
Localisation : Anor
Date d'inscription : 09/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum