Loups-Garous : du mythe à la fascination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

67% 67% 
[ 2 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Elaura le Sam 9 Oct 2010 - 11:15



Loups-Garous : du mythe à la fascination
de Jon Izzard

Éditions Pré aux Clercs

Sortie le 7 octobre 2010
Broché / 192 pages / 16,20€


Présentation de l'éditeur :

Mi-hommes, mi-monstres, les loups-garous hantent les salles obscures et les récits d'épouvante depuis des décennies. Loin des clichés décrivant une bête sauvage et sanguinaire hurlant à la lune, l'homme-loup se révèle une créature complexe, capable de tendresse autant que de cruauté.

Consummé par l'angoisse à la seule idée des attaques bestiales dont il se fait l'auteur, incapable d'aimer de peur de blesser l'autre, cet anti-héros certes dangereux suscite la fascination d'un public toujours plus enthousiaste.

Au-delà de la fiction, l'auteur, Jon Izzard, s'emploie à redécouvrir témoignages historiques et légendes du monde entier - des mythiques métamorphes aux Skinwalkers indiens, sans oublier les multiples victimes des sombres malédictions.

En s'appliquant à privilégier les faits, tels les exemples d'enfants enlevés par des loups ou les symptômes médicaux relevant de la lycanthropie, Loups-Garous révèle les liens troublants unissant l'homme et la bête, en nous confrontant au loup qui sommeille en chacun de nous.

Un bel album bien documenté et richement illustré.



Avis d'Elaura

Des livres sur les loups-Garous, il y en a eu quelques-uns de plus ou moins bonne qualité, mais ce qui fait la différence avec celui-ci, c'est le traitement très actuel du mythe.
Bien que Jon Izzard revienne sur les fondements de la lycanthropie en revisitant mythes et légendes, les figures modernes ne sont pas oubliées pour autant et les films comme Underworld ou Skinwalker sont autant analysés que les grands classiques.
Mais plus qu'une revue des différents médias exploitant le loup-garou, l'auteur nous présente une vision toute personnelle de ce représentant du bestiaire de l'imaginaire qui nous fascine tant.

Notre folklore est emprunt de cette dualité animale jusqu'à notre propre langage utilisant aussi bien le côté sombre du loup que son côté le plus socialement acceptable. Tantôt honni, tantôt vénéré, le loup génère peur et désir en chacun de nous. Loin des personnages au corps d'Adonis qui peuplent nos lectures (urban fantasy), le loup-garou est avant tout une bête féroce qui sème mort et désolation sur son passage, lors de son cycle lunaire. Le reste du temps, il est un homme (ou une femme) conscient de sa nature et qui doit lutter sans cesse contre celle-ci.
La transformation même de l'homme en loup chaque mois, particulièrement douloureuse et l'anticipation de celle-ci, est une véritable allégorie renvoyant à ce que nous devons vivre à un moment ou à un autre de notre vie, aux épreuves auxquelles nous devons faire face. Une vie de malédiction où douleur et sacrifice prédominent.

Le livre est parsemé de magnifiques photos rendant la lecture agréable et ludique, mais le contenu est développé avec sérieux et minutie.
En bref, un livre intéressant, pour les passionnés du genre qui n'annonce rien de nouveau mais qui a le mérite de traiter le mythe du loup avec intelligence en lui rendant sa nature première, à savoir l'épouvante et le mystère.

Je termine avec les mots de Mitchell dans Being Human qui, comme le souligne également l'auteur, a une vision juste et réaliste de la lycanthropie : il faut vivre avec.
« Un cœur de loup-garou est bien moins gros que celui d'un être humain. Mais, pour se contracter, il doit d'abord s'arrêter. Autrement dit, il doit subir une sorte de crise cardiaque (…). Lorsqu'il cesse de hurler, ce n'est pas parce que la douleur s'atténue, mais parce que sa gorge, son œsophage et ses cordes vocales sont en train de se déchirer et de se reformer. Il se trouve alors incapable d'émettre le moindre son. En même temps, son hypophyse ne cesse de travailler, noyant son corps d'endorphine, afin de soulager en partie sa douleur.
Mais elle aussi cesse un temps de fonctionner. N'importe qui d'autre serait mort ou en état de choc depuis longtemps. Mais il résiste, et c'est ce que je trouve de plus remarquable. Cette épreuve lui fait traverser l'enfer, tout en le maintenant en vie et conscient, afin qu'il endure chaque seconde. » (saison 1 épisode 2)
Mitchell à tout dit …


Dernière édition par Elaura le Dim 5 Juin 2011 - 7:35, édité 1 fois

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15920
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Admin le Sam 9 Oct 2010 - 11:20

Ça doit être sympa à découvrir

Admin
Admin Oméga

Féminin
Nombre de messages : 11952
Date d'inscription : 07/01/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Elaura le Dim 5 Juin 2011 - 7:35

hop mon avis ^^

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15920
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Sherryn le Dim 5 Juin 2011 - 7:56

je l'avais eu en partenariat donc voici mon avis de ce moment-là.


Commençons par parler de l'ouvrage en lui-même : c'est un beau livre, au format agréable (grand mais pas trop), qui sent le neuf avec ses belles pages en papier glacé qui rendent très bien les illustrations. Et à 16 euros, il est d'un prix plutôt modique quand on pense aux nombreux romans qui pour une même somme n'offrent qu'un papier ordinaire et des pages collées et non cousues comme c'est le cas pour ce livre...
Le sujet est divisé en cinq chapitres, nommés respectivement : « le loup-garou : la bête en nous », « le loup-garou dans la culture populaire », « la femme-louve », « les loups-garous : fiction ou réalité ? », et « quelques techniques pour venir à bout des loups-garous ». Celui qui m'a le plus intéressée est sans conteste le premier, qui évoque la lycanthropie en tant que maladie physique ou mentale, les corps astraux, les enfants-loups, parle du rôle des drogues, raconte quelques anecdotes historiques, etc. Il fait le tour de plusieurs sujets intéressants, mais malheureusement en leur consacrant seulement quelques pages à chaque fois... Ce qui est assez frustrant car cela laisse une impression de survol, là où on aurait volontiers apprécié davantage de développement, d'informations et d'analyse. Reste la diversité, une qualité incontestable.
Après, concernant le reste du livre, mon intérêt a pas mal diminué au fil de ma lecture. En effet, et c'est le cas en particulier dans la partie « le loup-garou dans la culture populaire », mais hélas aussi dans les autres, l'auteur ne fait que résumer des films qui parlent de loups-garous... Les livres ou séries n'ont qu'une faible place dans la sélection qui en est faite, et les illustrations sont systématiquement des images de films. Des gravures et autres documents d'époque ornent quelques autres pages, mais dans l'ensemble la majorité concerne des illustrations de films, ce qui est vraiment dommage. De plus, il raconte généralement l'histoire en entier, autant dire que si on souhaite les regarder après, il vaut mieux éviter de tout lire ! Le point positif est qu'il y a généralement un commentaire pour expliquer de façon plus poussée le sens de l'œuvre dont il est question, cependant même ce commentaire bénéficie généralement d'un texte incommensurablement plus court que le résumé, qui peut parfois s'étendre jusqu'à une dizaine de pages de long.
Dans l'ensemble, on fera le tour de quelques thèmes concernant les loups-garous, des thèmes tels que : comment les vaincre, le rôle de la femme, leur mode de vie, etc... mais toujours en s'appuyant uniquement sur ce qu'on voit dans des films précis et non sur le folklore ou les croyances issues du Moyen-Âge ou d'autres époques de divers pays. On est donc plus dans la culture « pop », dira-t-on, que la culture historique et les croyances anciennes. Pour un livre sur un tel sujet, c'est assez décevant, bien que ça ne soit pas inintéressant non plus mais on aurait vraiment pu s'attendre à mieux, ou alors il aurait fallu mieux le définir dans le titre et surtout le quart de couverture de l'ouvrage. Autre problème, les quelques références littéraires qui sont faites sont souvent issues d'ouvrages non traduits en français... (Frustration !)
Il y a quand même un autre chapitre qui s'attarde sur des mythes et légendes plus anciens que des films du XXème siècle, et c'est le quatrième : « les loups-garous, fictions ou réalité ? ». On parle des Skinwalkers, du Lobizon, de Lycaon, des Romulus et Rémus, de Circé,... Des histoires de loups, mais pas toujours de loups-garous, ce qui est quand même à souligner... L'étude qu'en fait l'auteur est malgré tout intéressante, bien qu'elle s'éloigne (bon OK, très légèrement, mais pourtant...) du sujet de base. Et surtout, même si pour une fois ce ne sont pas des films, l'auteur ne fait une fois de plus que résumer des œuvres ! Il y a bien quelques faits historiques insérés également, mais ce ne sont pas les plus nombreux.
Je relèverai encore une chose, c'est que vu tous les détours qu'a fait l'auteur pour parler d'histoires de loups pas forcément liées aux loups-garous, ou alors seulement de loin, je suis assez surprise de n'avoir pas trouvé un mot sur la bête du Gévaudan (trop français, peut-être ?). J'ai également été étonnée de la version des règles du jeu « Loups-garous de Thiercelieux » qui est donnée dans l'ouvrage, qui est extrêmement limitée par rapport à la version à laquelle j'ai déjà joué et qui est bien plus riche et complexe, notamment par la présence de bien d'autres personnages que les villageois, loups-garous et « fou » (que je connais plutôt sous le nom de « sorcière »). Entre parenthèses, je dirai que j'ai particulièrement apprécié cet aparté sur les jeux de rôle, bien que je ne puisse que déplorer que cela se réduise à deux malheureuses pages et un nombre de références autant réduites comparées à ce qu'on trouve pour les films.
Dans l'ensemble donc, un ouvrage diversifié mais dont les deux tiers au moins sont consacrés à des films, au détriment du reste qui est souvent survolé ou à peine évoqué. Bien qu'il soit assez sympa à lire, ce n'est pas le meilleur ouvrage du genre. Tous ceux qui aiment et s'intéressent aux loups-garous, je les exhorte grandement à plutôt s'orienter sur Grimoire des loups-garous, d'Edouard Brasey, paru chez le même éditeur.
avatar
Sherryn
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 206
Age : 30
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 24/01/2011

http://sherryn.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Elaura le Dim 5 Juin 2011 - 8:01

C'est justement le traitement différent que j'ai apprécié moi par contre, avec une vision plus personnelle, même s'il ne rentre pas dans le détail. Un livre plus ludique du coup et qui peut facilement se consulter sans se prendre la tête ^^

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15920
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Sherryn le Dim 5 Juin 2011 - 10:36

qu'est-ce que tu entends par "personnel" ? Je ne vois pas ce que ce livre peut bien avoir de personnel... Encore moins de ludique, qu'est-ce que tu entends par "ludique" ? Il est léger et superficiel, là je suis d'accord, mais "ludique"... "personnel" là par contre je vois vraiment pas ?
Je ne vois pas non plus ce que le traitement a de "différent" ? Bon je n'ai lu que deux livres documentaires entièrement consacrés aux loups-garous, celui-ci compris, donc je n'ai peut-être pas assez de recul, donc pourrais-tu développer stp ?


Dernière édition par Sherryn le Dim 5 Juin 2011 - 10:40, édité 2 fois
avatar
Sherryn
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 206
Age : 30
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 24/01/2011

http://sherryn.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Elaura le Dim 5 Juin 2011 - 10:45

pourquoi est-ce une erreur ?

J'aime la manière quelque peu superficielle du traitement justement ! le fait de ne pas approfondir forcément les analyses en rend la lecture plus légère car d'autres l'ont fait très bien avant lui et ce n'est donc pas un copié collé de ce qui a déjà été fait.
J'aime aussi le fait qu'il ait intégré les nouvelles figures du loup-garous dans le cinéma ou la littérature, même s'il ne fait que décrire, perso je ne lui en demande pas plus. Une information de premier niveau en somme, qui remplie son office.

Dans le traitement plus personnel, j'entends son parti pris, le fait aussi qu'il soit souvent sorti du sujet pour faire des allégories avec de véritables histoires de loups et de son mythe jusqu'à notre propre langage courant.

Certes si je veux une étude poussée je ne vais pas me contenter de celui-ci, mais si je veux un premier niveau d'information avec des exemples concrets de l'image du loup-garou il est parfait.


Dernière édition par Elaura le Dim 5 Juin 2011 - 10:54, édité 1 fois

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15920
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Elaura le Dim 5 Juin 2011 - 10:47

Après tu peux ne pas être d'accord avec moi hein ! c'est MA vision du livre.

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15920
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Sherryn le Dim 5 Juin 2011 - 11:00

Elaura a écrit:pourquoi est-ce une erreur ?
parce que je me suis trompée de bouton et que j'ai quoté au lieu d'éditer, ce qui a conduit à un double-post involontaire. J'aurais voulu le supprimer mais il semblerait qu'on ne puisse pas.

J'aime la manière quelque peu superficielle du traitement justement ! le fait de ne pas approfondir forcément les analyses en rend la lecture plus légère car d'autres l'ont fait très bien avant lui et ce n'est donc pas un copié collé de ce qui a déjà été fait.
Faire une nouvelle analyse ne signifie pas faire un copié-collé, je ne vois pas le rapport...
Mais la lecture est plus légère, effectivement, ce qui n'est pas une qualité pour moi mais effectivement ça dépend de ce qu'on cherche en tant que lecteur.

le fait de ne pas approfondir forcément les analyses en rend la lecture plus légère
ça je peux comprendre, même si ça provoque aussi le fait qu'on n'apprend rien. Mais comme je venais de lire un livre plus intéressant sur le même sujet pas longtemps avant, j'étais peut-être déjà trop informée, justement. C'est sans doute, effectivement, un livre qui s'avèrera plus intéressant pour les lecteurs ne connaissant pas bien les loups-garous, et qui pourra leur servir de marche-pied pour après lire des livres plus intéressants et approfondis.

J'aime aussi le fait qu'il ait intégré les nouvelles figures du loup-garous dans le cinéma ou la littérature
Qu'est-ce qu'elles ont de nouvelles ? Les oeuvres citées sont récentes, mais leurs figures ne sont pas nouvelles...
En fait ce qui me dérange, c'est que l'auteur dit "dans telle oeuvre, on tue le loup-garou comme ça", sans relever le fait que cette pratique vient justement d'une tradition plus ancienne et qui n'a rien de novateur dans la plupart des cas. Ou sinon, ç'aurait été plus intéressant qu'il le précise, ce qu'il ne fait pas.

Dans le traitement plus personnel, j'entends son parti pris, le fait aussi qu'il soi souvent sorti du sujet pour faire des allégories avec de véritables histoires de loups et de son mythe jusqu'à notre propre langage courant.
tu disais ça un peu plus haut, je cite : "car d'autres l'ont fait très bien avant lui" ; et je trouve que ça s'applique assez bien aux histoires véritables, comme tu dis, et le langage courant. Perso toutes les histoires réelles qu'il évoque, je les connaissais bien avant, de même que pour le langage. Je n'ai absolument rien appris, donc je ne vois pas où il est question de parti pris et de "personnel", vu qu'à mon sens en tout cas, il n'y en a pas. Il évoque des histoires qui se seraient passées, dont on parle depuis longtemps (forcément vu qu'elles sont historiques...), mais il ne donne pas son avis dessus.

Certes si je veux une étude poussée je ne vais pas me contenter de celui-ci, mais si je veux un premier niveau d'information avec des exemples concrets de l'image du loup-garou il est parfait.
Oui OK, c'est vrai qu'on peut ne pas vouloir apprendre beaucoup, même si j'avoue que l'idée me paraît contradictoire avec le seul fait de vouloir apprendre au point de lire un livre documentaire précisément consacré à un sujet, mais ce n'est là que ma philosophie personnelle Wink

Après tu peux ne pas être d'accord avec moi hein ! c'est MA vision du livre.
Et elle est intéressante, je te rassure Wink
C'est juste que ta vision ne me paraissait pas très claire et j'ai beaucoup apprécié que tu prennes la peine de me l'expliquer mieux, merci à toi.
avatar
Sherryn
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 206
Age : 30
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 24/01/2011

http://sherryn.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Elaura le Dim 5 Juin 2011 - 11:37

Ah ok, c'est bon j'ai supprimé ton post en double ^^

Pas de soucis pour expliquer ma vision du livre, c'est avec plaisir et le forum sert à ça !

Sinon j'entends ton point de vue également je te rassure, mais j'ai pris de la distance à la lecture du livre justement parce qu'au départ, je l'ai trouvé léger. Au final, je me suis mise à la place d'un lecteur lambda ne connaissant très peu sur le sujet. J'ai moi aussi lu le livre de brasey et d'autres sur les loups de manière plus général, alors je ne voulais pas chroniquer le livre à chaud ^^

Certes, il n'apporte rien de plus comme je l'ai mis dans ma chronique, mais j'ai trouvé agréable justement qu'il ne tente pas d'apporter une analyse supplémentaire car au final, ce n'est pas ce dont j'avais envie.
Alors oui, il ne donne pas son avis de manière explicite et se contente de décrire / énumérer ... les différentes visions / images du loup, mais c'est justement ce que j'ai apprécié. Pour moi, l'essentiel y est.

Par figures modernes j'entends la représentation du loup-garou au cinéma, faut dire que quand même Lucian dans Underworld n'a pas franchement la même tête que le premier Wolfman ^^ et que dans Blood chocolate, le loup-garou ne ressemble pas du tout à Wolfman non plus ^^ ou à la bête du Gévaudan, après un loup est un loup hein ! Mais j'ai trouvé fun de trouver justement cette pop-culture comme tu le dis dans le livre, et ça m'a fait souvent sourire car ce sont les représentations que nous connaissons (et reconnaissons) à l'heure actuelle. C'est ce que j'appelle "Figures modernes" ^^ et ça, je ne l'ai pas trouvé ailleurs, même si le traitement est encore une foi, léger, je te l'accorde. Voilà, je crois que j'ai fait le tour Very Happy

En fait, pour te donner un autre exemple, si je trouvais le même livre sur les Zombies, avec des chouettes photos des films de Romero en passant par Braindead et un traitement léger de l'origine des zombies, j'achète tout de suite Very Happy ok, c’est une manière décérébrée de lire (ça, ça plairait à mes zombies !), mais ça me ferait bien marrer ^^

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15920
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loups-Garous : du mythe à la fascination

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum