Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Aller en bas

Votre appréciation du livre

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_lcap81%Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_rcap 81% 
[ 13 ]
Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_lcap0%Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_lcap6%Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_rcap 6% 
[ 1 ]
Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_lcap6%Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_rcap 6% 
[ 1 ]
Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_lcap6%Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Vote_rcap 6% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 16

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Admin le Ven 8 Oct 2010 - 15:36

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  33autcn Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  2wgzthl

Tara Duncan
Tome 1 : Les sortceliers

de Sophie Audouin-Mamikonian

Éditions Seuil Jeunesse
Collection Fiction Ados

Sortie le 2 mai 2003
Format broché / 480 pages / Prix 15,20 €


+---------------+

Éditions Pocket
Collection Pocket Jeunesse

Sortie le 20 octobre 2011
Format poche / 559 pages / Prix 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

Magister, le Maître des Sangraves, a décidé de s'emparer coûte que coûte de Tara'tylanhnem Duncan, dite Tara. Afin d'échapper au maléfique " Homme au Masque ", la jeune fille doit s'enfuir sur AutreMonde en compagnie de Manitou, son arrière-grand-père transformé en labrador par un sort malencontreux. Sous la protection du fantasque Maître Chem, Haut mage du royaume du Lancovit, elle y découvrira les sortceliers, le malicieux Palais Vivant, les Vampyrs, les Chimères, les Harpies et toute une pléiade d'amis parfois... inattendus. Du royaume des Limbes où sévissent les démons au somptueux Palais impérial d'Omois, de la forteresse grise des Sangraves à l'île maudite des Roses Noires, Tara Duncan nous entraîne dans un univers peuplé de créatures fantastiques et baroques, à la découverte de son identité. Dans les contes de fées, les princesses se font habituellement kidnapper, enfermer, à moitié rôtir par des dragons, marier à de gros poilus qui ont occis un ou deux monstres alors qu'elles sont amoureuses du "petit page, ensorceler, endormir pour un ou deux siècles, etc. Alors l'une d'entre elles, la princesse Sophie Audouin-Mamikonian a décidé de créer une héroïne drôle et tendre, Tara Duncan, qui n'attend aucun preux chevalier, se défend très bien toute seule ou avec ses amis et, bien que parfaitement terrorisée, affronte les dangers d'AutreMonde avec une totale détermination.

À propos de l'auteur :

Tristan Bernard, Francis Veber, Pierre-Gilles Veber (Fanfan la Tulipe), dans la famille de Sophie Audouin-Mamikonian, nombreux sont ceux qui ont le goût du rire et de l'écriture. D'origine russo-arménienne, Princesse Mamikonian est l'auteur de la série Tara Duncan.

Extraits du livre :

Transports non communs

Le lendemain matin, Tara s'habillait, l'esprit tout entier empli de la vision de sa mère et de la terrible attaque, lorsqu'un doute horrible la fit s'immobiliser alors qu'elle allait enfiler la deuxième jambe de son pantalon, la forçant à sautiller sur place. Et si elle avait rêvé ? Elle termina de se vêtir et fonça au rez-de-chaussée.
Elle poussa un ouf de soulagement en découvrant le vieux mage dans la cuisine en train de discuter gaiement avec Tachil, Deria et Mangus devant une tasse de chocolat. Bon, tout allait bien, elle n'était pas encore bonne pour l'hôpital psychiatrique. Les sortceliers existaient réellement.
Elle s'assit à côté de lui, sans façon, et se servit également un grand bol.
- 'jour Deria, Mangus, Tachil, bonjour mons... Maître ! salua-t-elle en se souvenant à temps qu'elle était rigoureuse­ment incapable de prononcer le nom du Haut mage.
- Bonjour Tara, comment vas-tu ce matin, pas trop de courbatures ?
À sa grande surprise, Tara se rendit compte effectivement qu'elle se sentait moulue : des muscles dont elle n'avait jamais jusqu'ici soupçonné l'existence la faisaient grimacer dès qu'elle bougeait un peu.
- Euuh, si. Pourquoi ?
- Tu utilises l'énergie de ton corps pour effectuer les actes que tu as accomplis hier. Quand tu as soulevé ta grand-mère, c'est exactement comme si tu l'avais fait réellement. Tu as soulevé, couru, exercé ton pouvoir et ton corps en a subi les conséquences. Nous évitons de trop utiliser la magie, du moins ceux d'entre nous qui sont les moins doués, car cela consomme beaucoup de notre énergie, et nous risquons de mourir d'épuisement.
- Mais, protesta Tara, sans la magie je n'aurais jamais pu soulever ma grand-mère qui est bien plus lourde que moi !
- Ahhh, je vois la marque de ta grand-mère ! Tu recherches la logique, n'est-ce pas ? Et tu as bien raison. Si tu avais eu une brouette par exemple, tu aurais pu y mettre Isabella et la transporter. Eh bien la magie c'est un peu pareil. C'est un outil pour nous. La magie a permis que tes forces de petite fille de douze ans soient décuplées. Pour utiliser ton pouvoir tu as inconsciemment puisé dans les forces qui existent tout autour de nous. Un sortcelier est capable d'utiliser cette force de vie pour son propre usage... ce que ne peuvent pas faire les humains normaux.
Allons bon, voilà qu'il lui servait le couplet «Que la Force soit avec toi». Il ne manquait plus que La Guerre des Étoiles dans son histoire de sortceliers !
Pourtant la jeune fille était prodigieusement intéressée. C'était donc ainsi que ça fonctionnait ! Elle tenta de visualiser ce qu'elle comprenait.

Pouvoirs et mensonges

Elle... flottait. En chemise de nuit, à un demi-kilomètre du sol. Ce qui a priori n'était pas une situation tout à fait... normale.
Tara déglutit, agita un peu les pieds et, soulagée, constata qu'elle ne tombait pas.
D'accord.
Elle était en train défaire un songe pour le moins bizarre. Elle rêvait quelle volait au-dessus... d'une autoroute ! Soudain, à sa grande frayeur, elle plongea et survola une puissante limousine noire, se déplaçant sans effort à la même vitesse. Il faisait nuit et la lune illuminait paisiblement les villes et villages endormis du Sud-Ouest de la France. À l'intérieur de la voiture, quatre formes sombres restaient calmes, prudemment respectueuses du silence de la cinquième. Qui éclata soudain de rire, les faisant tressaillir.
- Enfin ! jubila l'homme. Quel honneur et quel plaisir d'être celui qui va détruire la puissante Isabella Duncan ! Nous serons à Tagon dans quelques heures. Nous attaquerons la nuit prochaine. Tenez-vous prêts !
Tara sursauta. Isabella Duncan ? Sa grand-mère ? Elle lutta pour se réveiller, vaguement consciente du terrible danger qui émanait de la voiture noire, mais le rêve se délitait déjà, emportant la dormeuse vers d'autres rivages.
Tandis que Tara se retournait dans son lit, la grosse voiture dévorait les kilomètres, s approchant un peu plus du village de Tagon à chaque tour de roues. Et le chuintement des pneus sur l'asphalte murmurait... bientôt, bientôt, bientôt...

La pie était en retard. Un instant, elle jacassa sa frustration. Ses yeux dorés cerclés de rouge brillèrent d'un éclat malveillant. Tara avait encore échappé à sa surveillance. Inquiète, elle scruta le petit village de Tagon qui défilait sous ses ailes blanc et noir. Si elle ne la retrouvait pas au plus vite, elle risquait de terminer en poulet grillé... et ça, elle préférait éviter autant que possible. Soudain, elle plongea. Ouf ! Sauvée. Elle venait enfin d'apercevoir Tara, petite silhouette courant dans les champs. La jeune fille ouvrit vivement la porte d'une grange et se faufila à l'intérieur. La pie pesta. Flûte ! Comment faire maintenant ? Elle fit deux fois le tour de la grange, avant d'aviser celui qui poursuivait Tara. Il pénétra, lui aussi dans la grange... et l'oi­seau en profita pour le suivre, se perchant sur la plus grosse poutre. Parfait. De là, elle pourrait voir toute la scène. Étendant ses ailes, elle s'installa confortablement.
Dissimulée derrière une grosse botte de foin, Tara retenait sa respiration. Son poursuivant pouvait arriver d'un instant à l'autre.
Un craquement dans la vieille grange l'avertit : il était là. Il était entré ! Elle se blottit un peu plus au milieu de la paille, jugulant avec angoisse un début d'éternuement.
Soudain un ricanement sourd la fit sursauter.
- Je sais que tu es là, Tara, fit une voix sinistre. Je sens que tu es là ! Je vais enfin t'attraper !
Au-dessus de la scène, la pie retint un ricanement narquois. Bien. Elle était aux premières loges pour le dénouement.
Celui qui venait de parler n'avait pas encore localisé la jeune fille. Ses vêtements clairs la dissimulaient suffisamment bien pour qu'elle passe inaperçue.
Tara le vit tourner les talons, prêt à renoncer, quand un mulot décida d'escalader sa chaussure gauche. Si la souris émit un discret petit «iiiik» quand elle réalisa que la montagne qu'elle escaladait était vivante, le «Aaaaahhh» de Tara retentit dans toute la grange. Elle bondit du foin comme un missile... pour tomber droit dans les bras de celui qui était à ses trousses. Se voyant prise au piège, sa réaction fut purement instinctive. L'attaquant s'envola à trois mètres du sol, et resta suspendu dans les airs, la tête en bas, agitant vainement bras et jambes. Un hurlement de protestation jaillit :
- Tara ! Tu avais promis !
- C'est de ta faute, protesta Tara avec une absolue mauvaise foi. Tu m'as fait peur !
- Ben, c'était un peu le but ! chuchota une voix derrière elle, la faisant sursauter.
- Betty ! s'exclama Tara, surprise, ça va pas d'arriver sans prévenir ? J'ai failli faire une crise cardiaque.
La corpulente jeune fille brune sourit. Elle se déplaçait comme un chat, avec une étonnante légèreté pour sa masse.
- Tara ! hurla Fabrice, toujours coincé dans les airs, fais-moi redescendre !



14,44 EUR
Achat Fnac


7,22 EUR
Achat Fnac

Admin
Admin Oméga

Féminin
Nombre de messages : 11952
Date d'inscription : 07/01/2009

http://www.bit-lit.com

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Predadax le Lun 11 Oct 2010 - 7:49

excellent livre , qui nous permet de découvrir une héroine et un univers rafraichissant , divertissant !!!
Je conseil vraiment cette saga , a lire tranquillement ! :)
Predadax
Predadax
Rôdeur
Rôdeur

Masculin
Nombre de messages : 8
Age : 39
Date d'inscription : 05/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Lycoris le Jeu 11 Nov 2010 - 11:48

le premier tome est un peu tiré par les cheveux (l'immersion dans Autremonde est assez brutale) mais au final on s'y fait et l'histoire est géniale ^^ je le recommande vivement!
Lycoris
Lycoris
Rôdeur
Rôdeur

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 16/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Kahicha le Mar 14 Déc 2010 - 14:07

Moi j'ai aimé, je ne dirais pas le contraire, mais j'ai lu 2 tomes car je n'avais rien d'autre, et depuis je ne m'y suis pas remise parce que c'est distrayant mais sans plus... J'attends de n'avoir rien d'autre.

Mais pour de plus jeunes lecteurs c'est sympa !
Kahicha
Kahicha
Néophyte
Néophyte

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 07/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Biscotte le Mar 22 Mar 2011 - 18:41

Moi j'ai commencé à lire cette saga dès sa sortie et j'ai tout de suite accroché. Je trouve l'univers très complet et je n'ai pas cessé de rigoler. Je le trouve pleins de rebondissements et pas ennuyeux. Pas une seule fois je me suis dit "merde je me fait chier". Les choses sont cohérentes même si tout l'univers est de l'auteur je le trouve plein de "cultures" intéressantes même si ce n'est pas le centre de l'histoire. Il est vrai que les premiers chapitres sont un peu déroutants mais on se prend vite à l'histoire.

Je le conseille vivement, tout comme l'auteur d'ailleurs XD
Biscotte
Biscotte
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2379
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Ellandra le Dim 17 Avr 2011 - 8:45

Je commence juste cette immersion dans l'univers de Tara.

J'avoue que j'ai vraiment bien aimé ! Je n'ai pas réussi à décrocher de ce tome.
L'univers créé reste bien présenté et semble complet.
Les personnages sont varié et tous très bien campé. (un petit faible pour la naine quand même :) )

Bref, je sens que mon portefeuille va encore pleurer car la suite est bien sur ma PAL.
Ellandra
Ellandra
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 123
Age : 31
Localisation : Proche des vagues...
Date d'inscription : 05/09/2010

http://axelle.colau.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Kera le Lun 20 Juin 2011 - 18:21

J'avoue avoir eu du mal au début mais au final, ça se lit facilement et bien. C'est plaisant! C'est jeune!
Parfois trop rapide... ça fait un brin brouillon mais c'est le premier tome et faut une introduction à tout! ^^
En tout cas, j'ai adoré! *_*
Kera
Kera
Rôdeur
Rôdeur

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Evy le Lun 8 Aoû 2011 - 9:06

En ce qui me concerne je suis ressortie très déçue de cette lecture. Après avoir adoré Indiana Teller du même auteure, j'ai eu l'impression que ce premier tome était trop brouillon et rapide ! Dommage mais je ne lirai pas la suite !
Evy
Evy
Néophyte
Néophyte

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 31
Localisation : Caen
Date d'inscription : 08/08/2011

http://l-odyssee-litteraire-d-evy.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Kayla le Lun 8 Aoû 2011 - 20:41

ma fille adore les Tara Duncan mais elle n'a que 11 ans !
Kayla
Kayla
Grand Mage
Grand Mage

Nombre de messages : 842
Age : 57
Date d'inscription : 21/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Biscotte le Mar 9 Aoû 2011 - 7:53

Ma mère, ma soeur et moi adorons cette série. Elles ont 42 et 17 ans et moi 21 ans.

Qu'entends-tu par rapide Evy ?
Biscotte
Biscotte
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2379
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Evy le Mar 9 Aoû 2011 - 9:16

@ Biscotte : je te mets ma chronique pour que tu vois mon point de vue Wink

"Ce livre traînait dans ma PAL depuis plus d'un an. Je l'avais acheté au salon du livre de Paris en 2010 et j'en avais profité pour y rencontrer l'auteure, qui est ma foi, vraiment très très sympathique et pour en faire dédicacer mon exemplaire. Cependant, et même si j'entendais de bon échos concernant ce roman, je n'avais jamais eu le courage de l'ouvrir. Mais il y a quelques mois, j'ai eu la chance de lire le premier tome de la nouvelle saga de Sophie Audouin-Mamikonian : Indiana Teller que j'avais adoré. De fait, cela m'a donné envie de lire ce premier tome de Tara Duncan.

Finalement dear readers, je ressors plus que déçue de cette lecture, qui fut véritablement un calvaire pour moi à lire. D'ailleurs, je m'en veux d'être passée à côté d'une lecture qui visiblement fait l’unanimité mais la magie de Tara Duncan n'a pas du tout opéré pour moi. Cette fois-ci je ne ferais pas de petit résumé de l'histoire (celui qui se trouve au dessus de mon billet étant relativement exhaustif) et passerais directement à mes impressions de lecture.

Je vais tout d'abord chamboulé l'ordre ordinaire de mes chroniques pour vous parler de ce qui est pour moi, LE gros point noir de ce roman et ce qui m'a empêché de vraiment apprécié l'histoire (et qui m'a aussi fait coincer plus de quinze jours sur ce livre)...je parle du style de l'auteure. Tout le long du roman, j'ai eu l'impression de lire un brouillon, un premier jet du roman. Le style est beaucoup trop trop trop simple, sans aucune finesse ni travail derrière (je prend un exemple tout simple, j'ai remarqué qu'il n'y avait quasiment aucun mot de liaison dans les chapitres du livre). Le développement est trop rapide pour certaines actions (ex : la bataille final ou les retrouvailles de Tara avec sa mère - moment qui aurait pu être particulièrement émouvant mais que j'ai trouvé ridicule tellement il était rapide et cliché) mais s'éternise sur des détails sans importance. Les actions s'enchaînent sans aucun lien ou presque entre eux, ce qui donne rapidement un effet confus et brouillon à l'ensemble du roman et enfin les personnages sont traités de façon superficielle (j'y reviendrais). De fait, je suis très déçue, car dans Indiana Teller, l'auteure a une plume tellement plus travaillée et agréable à lire...

Autre point gênant, comme je l'ai déjà dis, les personnages. Tara et ses compagnons sont des personnages au demeurant vraiment sympathiques mais restent peu attachants de part leur traitement. On reste en surface des personnages, ils sont finalement assez peu développés et leur personnalité reste quand même vraiment superficielle. Néanmoins, ce qui j'ai apprécié concernant ces personnages, c'est leur diversité. Des elfes, des nains, des descendants de la Bête (alors ça j'ai adoré, moi qui suis une fan inconditionnelle de La Belle et la Bête), des voleurs, des dragons, et autres créatures fantastiques, ils ont tous une caractéristique différente et nous font découvrir plusieurs peuples enchanteurs pour notre plus grand plaisir.

Concernant l'histoire, là encore, je ressors plus que mitigée par ma lecture. De part la trop grande rapidité du récit, je l'ai trouvé peu crédible et finalement très peu captivante (je vous l'ai dis, j'ai mis un temps fou à en venir à bout). Les bases du récit sont bien posées : le personnage principal est bien mis en avant, on sait qui va être le méchant, quel est son but, etc. et pourtant je n'accroche pas, comme je l'ai déjà dis, justement à cause de la façon dont cette histoire est racontée.

Cependant, j'ai retenu un très bon point concernant Tara Duncan : c'est le monde crée par l'auteure. Il est indéniable qu'il y a eu un travail énorme sur l'univers d'Autre-Monde et que Sophie Audouin-Mamikonian a déployé des trésors d'imagination pour l'inventer. De fait, c'est vrai que c'est un monde enchanteur : beaucoup de peuples fantastiques différents, des objets magiques, des endroits atypiques, bref, tous les ingrédients pour faire rêver sont bien réunis dans ce premier tome.

Ce premier tome de la saga Tara Duncan est finalement une très grosse déception. Le style beaucoup trop simpliste et non travaillé de l'auteure m'a empêché de vraiment accrocher à l'histoire et même d'y prendre un quelconque plaisir à la lire. Néanmoins, il faut bien noter que ce livre renferme un monde enchanteur particulièrement plaisant à découvrir et tout une belle flopée de personnages, qui, si ils ne sont guère captivants, n'en restent pas moins très originaux et divers. "
Evy
Evy
Néophyte
Néophyte

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 31
Localisation : Caen
Date d'inscription : 08/08/2011

http://l-odyssee-litteraire-d-evy.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Biscotte le Mar 9 Aoû 2011 - 10:06

Je pense que tout ce que tu reproche à ce tome disparaissent au fil des tomes. C'est une histoire qui n'aurait jamais pu tenir en un seul tome. Et surtout ce n'est pas comme un Harry Potter, où chaque tome est quasi indépendant. Disons que le tome un peut se comparer à l'introduction (ou le chapitre un) de n'importe quel autre roman de fantasy. Après c'est mon point de vue. Et je comprend tout à fait le tien.
Biscotte
Biscotte
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2379
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Evy le Mar 9 Aoû 2011 - 10:11

Oui c'est ce que je me suis dis aussi mais mon amie a lu le tome deux et n'a pas constaté d'amélioration...Donc j'hésite à lire la suite !
Evy
Evy
Néophyte
Néophyte

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 31
Localisation : Caen
Date d'inscription : 08/08/2011

http://l-odyssee-litteraire-d-evy.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Biscotte le Mar 9 Aoû 2011 - 10:14

J'imagine assez. Moi aussi je me fis beaucoup aux avis de mes amies.
Après moi j'ai lu Tara Duncan en même temps que HP. Ça joue peut être car HP commençais à devenir mou, lent, chiant etc..
Biscotte
Biscotte
Admin

Féminin
Nombre de messages : 2379
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par oluniaa28 le Mar 10 Juil 2012 - 9:50

Pour ma part, ce livre je l'ai dévorée comme une folle en huit mois j'ai finis les neuf tomes ! Et je suis même allée à la lecture des premiers chapitres du tome 10 ! Very Happy A certains moments, il devient ennuyeux mais on s'accroche et on le finit avec une grande satisfaction ! Si je devais lui mettre une note ce serait 8,5 / 10 car il manque l'humour réelle de Sophie !

oluniaa28
Rôdeur
Rôdeur

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 10/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers  Empty Re: Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum