Le Rire du Cyclope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

Le Rire du Cyclope

Message par Paupolle le Ven 17 Sep 2010 - 5:41



Le Rire du Cyclope
de Bernard Werber

Éditions Albin Michel

Sortie le 29 septembre 2010
Grand Format / 618 pages / 22,90€


Présentation de l'éditeur :

C'est un Isidore et Lucrèce donc une enquête policière sur fond de découverte scientifique inconnue. Le Cyclope est un célèbre humoriste à la mode qui meurt seul dans sa loge d'un fou rire. Simple incident cardiaque ou assassinat? Nos deux enquêteurs penchent pour la deuxième hypothèse.
Ils découvrent en Bretagne une société secrète qui depuis plus de 3000 ans invente les fameuses blagues anonymes que tout le monde se raconte. Cette société essaie d'influer sur la société pour la rendre plus humaine ou tout simplement plus drôle. Cependant le pouvoir du rire attire des convoitises, beaucoup veulent maitriser le rire des autres pour avoir un surplus de pouvoir politique, d'argent, de célébrité. Derrière les paillettes et la légèreté du monde des comique, un univers sombre et des enjeux inconnus du grand public se dévoilent. Et tous recherchent le Graal, la blague absolue auquel nul ne résiste. Isidore et Lucrèce devront rechercher au fond d'eux mêmes la force et la spiritualité capables de les faire accepter dans ce monde parallèle si peu connu. Et ils comprendront que la clef de l'enquête est la compréhension du phénomène même de l'humour.L'homme est le seul animal qui rit. Mais à quoi cela lui sert-il vraiment ?

L'avis de Pauline22 :

Lorsque peu après l’un de ses fabuleux spectacles l’humoriste le plus adulé des français décède d’un fou rire dans sa loge, tout le monde pense à une crise cardiaque. Tous, sauf Lucrèce Nemrod, qui est prête à tout pour prouver qu’il s’agit d’un meurtre. Surtout lorsqu’elle retrouve sur la scène de crime un petit coffret bleuté avec des inscriptions plus qu’étranges gravées à sa surface : « BQT » et « Surtout ne lisez pas ». Aidée de son fidèle acolyte Isidore Katzenberg, elle va se lancer dans une enquête trépidante, la menant sur les pistes de l’origine du rire.
Dans ce troisième tome du cycle des Aventuriers de la Science, Bernard Werber se penche plus en détails sur le phénomène du rire. Après les origines de l’homme et celles du plaisir, au travers du rire nous retrouvons avec grand plaisir Isidore et Lucrèce au cœur de ce grand mystère qui est le propre de l’Homme.

Isidore et Lucrèce sont deux journalistes scientifiques ayant déjà travaillé ensemble à deux reprises. A chaque fois, leurs découvertes ont dû rester cachées et ils partagent donc de lourds secrets sur les origines et le moi-profond de l’humanité. Ils sont à la fois très proches de par ce fait, mais très éloignés de part leurs origines et leus comportements.
Isidore est un journaliste scientifique à la retraite. Il vit dans un château d’eau en compagnie de ses Dauphins et de Georges, son requin pacifiste. Détestant la violence et les mœurs de la société actuelle, cette vie de reclus lui permet de se consacrer à la méditation et à son hobby : imaginer les futurs possibles de l’humanité.
Lucréce est une jeune journaliste scientifique qui veut à tout prix faire ses preuves. Cette orpheline, maîtrise de nombreuses techniques de combat et n’hésite pas à recourir à n’importe quelle clé pour ouvrir les serrures des portes qui lui barrent le chemin, que ce soit la clé de la séduction ou celle de la violence. Traumatisée par son lourd passé, elle ne vit qu’à travers lui.
Malgré leurs différences, c’est ensemble que ces deux extravagants personnages vont se lancer dans cette quête humoristique.

Bernard Werber manie toujours aussi bien sa plume. Le récit est fluide et toujours aussi plaisant à lire et c’est avec un grand plaisir qu’on se laisse porter dans cette enquête entrecoupée de bonnes blagues et de passages sur l’histoire du rire. Entre meurtres, jeux mortels, secte, sciences du rire et jeux de séductions, c’est sur un rythme haletant que file ce roman. Le genre de ce livre est plus que difficile à définir, mais je dirai que c’est un très bon policier scientifique, mais plein d’humour bien sûr.

Ce livre est un bon moyen de retrouver le sourire après une journée difficile. Le récit entrecoupée de blagues est un plus pour le moral et même si ce n’est pas son but premier, le couple Lucrèce- Isidore est toujours aussi hilarant. Inutile d’avoir lu les précédents romans pour apprécier Le rire du Cyclope qui est d’ailleurs bien meilleur que le dernier livre de l’auteur, Le miroir de Cassandre. Réconciliée grâce à ce livre avec l’œuvre de Bernard Werber, il va maintenant falloir attendre le mois d’octobre 2011 pour avoir sa nouvelle œuvre entre les mains.




Dernière édition par Pauline22 le Dim 10 Oct 2010 - 15:03, édité 1 fois
avatar
Paupolle
Rédactrice Féérique
Rédactrice Féérique

Féminin
Nombre de messages : 4653
Age : 29
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Rire du Cyclope

Message par Paupolle le Lun 4 Oct 2010 - 10:57

Je suis qu'à la moitié, mais il est vraiment génial!
Pour moi qui est le moral dans les baskets en ce moment, toutes les blagues incorporées ainsi que l'histoire de l'humour est un super remontant!!!!
avatar
Paupolle
Rédactrice Féérique
Rédactrice Féérique

Féminin
Nombre de messages : 4653
Age : 29
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum