La beauté du mal

Aller en bas

Votre appréciation du livre

86% 86% 
[ 6 ]
14% 14% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

La beauté du mal

Message par Elaura le Ven 2 Juil 2010 - 13:37




La Beauté du Mal
de Rebecca James

Edition : Oh ! Editions (juin 2010)





Présentation de l'éditeur :


Toutes deux cachent un inavouable secret. Quand elles le découvriront, leur amitié sera-t-elle plus forte que la vengeance ?



Alice est la fille la plus populaire du lycée. Katherine, la plus effacée. Et pourtant, ce sont les meilleures amies du monde. Grâce à Alice, Katherine reprend goût à la vie après le drame qu’elle a vécu l’année précédente : sa petite sœur adorée a été sauvagement assassinée par une bande d’ados, sous ses yeux. Katherine n’arrive pas à se le pardonner. Ce terrible secret, elle ne l’a jamais partagé avec personne. Jusqu’à Alice. Sa sœur spirituelle. À qui elle peut tout dire. Vraiment ? Car si Alice est l’amie la plus douce et la plus attentionnée, elle peut aussi se montrer terriblement dure, cassante, méchante. Au point que Katherine s’interroge : connaît-elle Alice si bien que ça ? Sauf que douter d’Alice, c’est la rejeter. Et
c’est là que les ennuis commencent…


Des zones d’ombre inquiétantes, une cruelle manipulation dans une ambiance glamour et rock’n’roll, un suspense savamment dosé.. le premier roman de Rebecca James vous hantera encore
longtemps après l’avoir refermé.

Avis de Pauline22:

Katherine est une jeune fille de dix-sept ans, d’apparence tout à fait normale, mais qui cache un lourd secret. Elle a vécu un drame qui a bouleversé profondément sa vie et celle de son entourage, et qui désormais la tient éloignée de tous. Il y a un an, elle a vu sa petite-sœur se faire violer sous ses yeux par une bande d’adolescents sans scrupules. Elle se sent hautement responsable de ce qu’il s’est passé ce soir-là et porte la mort de sa sœur sur la conscience. Lorsque la belle, célèbre et adorable Alice lui offre son amitié, Katherine va recommencer à s’ouvrir aux autres et à la vie, même si ses douloureux souvenirs sont toujours présents pour lui rappeler qu’elle devrait se tenir éloignée de tout cela. Pourtant, Alice qui d’ordinaire est une fille douce, gentille et compréhensive, même parfois très enfantine, peut d’une seconde à l’autre devenir un être froid, colérique, et mauvais. Quand Katherine essaye de fuir cette amie qu’elle n’arrive plus à comprendre, elle est loin de se douter que le cauchemar de sa vie risque fort de continuer.

Ce premier livre de Rebecca James est à la fois très prenant et intrigant, mais en même temps conte une histoire horrible et plutôt choquante. Nous retrouvons à intervalles réguliers trois Katherine différentes : celle qui a assisté au viol de sa sœur, celle qui a fait la rencontre d’Alice un an après le drame, et enfin celle de cinq ans plus vieille, qui porte un regard rétrospectif sur les faits. Cet enchaînement nous permet de découvrir petit à petit des morceaux de l’histoire qui nous semble devenir de plus en plus noire pour nous mener à une fin totalement déroutante et imprévisible. Les différents personnages créés par l’auteur sont mis en scènes en Australie, contrée natale de Rebecca James, et sont tous des acteurs du drame de la vie de Katherine, amenés à souffrir à un moment ou à un autre de l’histoire.

Superbement bien construit, ce roman nous laisse du temps pour nous attacher au personnage de Katherine pour ensuite mieux souffrir avec elle. N’étant pas du tout habituée à ce genre de livre, j’ai été aspirée dans cette histoire profonde et en suis ressortie complètement chamboulée, mais loin d’être déçue du voyage. Je ne peux donc que le conseiller avec un petit bémol pour celles et ceux qui sont très sensibles en temps normal, puisque cette histoire m’a apporté une tendance à broyer du noir.

_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15977
Age : 44
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La beauté du mal

Message par Phooka le Ven 9 Juil 2010 - 15:18

Mon avis:



Bon commençons par la fin et autant le dire tout de suite, ce n'est pas
mon genre de lecture favori et loin de là!


Mais il faut reconnaître que c'est très bien fait, que c'est
effectivement un "page turner" et que même si ce n'est pas ma "tasse de
thé", j'ai dévoré le roman à toute allure!


A mon avis sa principale qualité en est la construction. L'auteur met en
scène trois périodes de la vie de l'héroïne, Katherine. La période
"actuelle", qui correspond à quelques années après les évènements
relatés dans le roman, la "période des évènements" (avec Alice) et une
période plus ancienne qui touche au passé de Katherine et à la mort de
sa petite soeur. Rebecca James alterne les chapitres de façon
irrégulière et de telle manière que chaque chapitre ajoute un petit
indice et permet de comprendre petit à petit ce qui se passe dans les
précédents. Elle lève ainsi doucement le voile sur toutes les questions
qui se posent. Cette façon de raconter l'histoire, qu'on pourrait
qualifier de "nerveuse", en rend la lecture très rapide et efficace!


A cela il faut rajouter des personnages très réussis. Katherine,
l'héroïne blessée par la mort de sa soeur, est toute en intériorité et
en introspection, tandis qu'Alice est son contraire parfait, une
extravertie totale.


Katherine va peu à peu "revivre" sous l'influence d'Alice. Mais quel est
le but d'Alice? Telle est la question qui se pose jusqu'au bout du
roman (quoique si on lit bien on trouve quand même la solution avant
l'heure, mais peu importe!). Le personnage d'Alice est une belle
réussite car il oscille entre candeur et noirceur la plus profonde. Plus
on avance dans le roman et plus on comprend à quel point elle est
"horrible". Malgré tout, on ne peut s'empêcher de se poser des questions
et de se dire que finalement "elle n'est peut être pas aussi méchante
que ça". Exactement ce que pense Katherine d'ailleurs, qui comme le
lecteur se fait "balader" par Alice.


A coté de ça des personnages secondaires , eux aussi bien campés: Robbie
en amoureux transi et trahi, Philippa, Mick, les parents de Katherine.
Il vont être à la fois des compagnons et des victimes à différents
stades.


Et puis surtout Rachel, cette petite soeur assassinée dont l'ombre va
planer au dessus de toute l'histoire.


Donc en résumé, non ce n'est pas mon genre de roman, mais oui c'est très
bien fait et je le conseille sans aucune retenue à tous les amateurs du
genre!
avatar
Phooka
Fantasy Redactor

Féminin
Nombre de messages : 1653
Age : 52
Date d'inscription : 07/06/2010

http://bookenstock.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La beauté du mal

Message par Invité le Dim 17 Juil 2011 - 20:35

Une très belle histoire pleine d'émotion. A la fois joyeux, triste, on épanouie, on rigole, avec des passages qui font mal. Je me suis vite mis dans la peau Katherine, et malgré ce qu'elle a vécue, elle se bat.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La beauté du mal

Message par draven le Jeu 26 Avr 2012 - 14:27

j ai adoooré ce livre !!! Magnifique
avatar
draven
Néophyte
Néophyte

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 18/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La beauté du mal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum