Les dragons de l'éternité, Tome 1 : Baine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

Les dragons de l'éternité, Tome 1 : Baine

Message par angel64 le Lun 2 Mai 2016 - 15:02



Les Dragons de l'Éternité, T1 : Baine
de Ivy Alexandra

Éditions MILADY

Sortie le 18 mars 2016
Format poche / 480 pages / Prix 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

La saga très attendue inspirée des Gardiens de l'Éternité.
Autrefois créatures de légende, les Dragons de l'Éternité font irruption dans notre monde, bien décidés à s'approprier ce qui leur revient de droit. Après des années de cavale, Tayla, jeune sidhe, achète un salon de thé, déterminée à prendre un nouveau départ. Hélas, le dragon qui la traque depuis qu'elle a été vendue comme esclave exige qu'elle rejoigne son harem pour payer sa dette. Après avoir passé vingt-cinq années à la recherche de sa concubine, Baine la tient enfin entre ses griffes, mais d'autres démons convoitent Tayla. S'il ne parvient pas à percer ses secrets, il risque de la perdre à jamais.



6,90 EUR
Achat Fnac

L'avis de Sophia :

Ce roman est le premier tome d'une série spin-off des Gardiens de l'éternité, et ça se ressent assez vite. Pas tellement parce que les références à la première saga sont nombreuses (c'est plutôt bien dosé), mais parce que l'auteur nous jette dans son monde fantastique sans s'attarder sur quoi que ce soit, comme si elle partait du principe que les lecteurs connaissent tous déjà très bien les différentes classes de personnages (c'est que d'un auteur à l'autre, la manière d'aborder les mythes des vampires, dragons, sidhes ou autres change souvent du tout au tout). On peut très bien découvrir l'auteur via cette nouvelle saga, l'histoire se suffit à elle-même, mais on passe à côté d'explications complètes sur les personnages, leur nature et leur manière de vivre ensemble, ce qui est fort dommage.

Ce premier tome a quelques atouts dans sa manche. L'écriture est dynamique, les personnages sont nombreux et intéressants, et l'histoire en elle-même est pleine de bonnes idées. Pourtant, l'ensemble parait un peu bâclé. Ce roman est très court, mais il aurait largement pu être allongé d'un bon tiers pour mieux développer les personnages et créer une histoire passionnante. Là, ça tombe un peu à plat.

On est ici dans une romance paranormale, pas de tromperie sur la marchandise : ce livre a pour seul but de former un couple, le reste tient plus du remplissage pour créer des circonstances à l'épanouissement de leur amour, plutôt que d'une histoire forte et bien construite. Là aussi, il y a beaucoup à dire, ou plutôt à redire. D'entrée de jeu, on nous présente Baine, un dragon vieux de plusieurs siècles, comme le mâle alpha de service (le plus beau, le plus fort, le plus dangereux, et autre patateries du même acabit). Monsieur est autoritaire, arrogant et intransigeant (pour ne pas résumer l'idée dans des mots plus familiers). Le personnage en lui-même est déjà peu sympathique, mais ce n'est qu'un début. Par un concours de circonstances, il a acheté l'héroïne, Tayla, pour devenir son esclave sexuelle, et il entend bien profiter de sa marchandise puisqu'elle lui appartient, comme il le répète toutes les trois pages. On se dit qu'à la place de Tayla, on appellerait illico la police, mais comme elle n'est pas très maline, et que Baine est sexy, ça ne la dérange pas. Il la kidnappe, la garde en captivité et exige qu'elle soit sexuellement à sa merci, mais bon, il est canon donc tout va bien. D'ailleurs au bout de quelques heures, elle commence déjà à être jalouse des autres femmes qu'il a pu connaître et espère qu'il tombera amoureux d'elle. Certains lecteurs ne sont pas dérangés par ce genre d'attitude, mais qu'on soit bien clair : si on retire ses muscles et son joli sourire à Baine, on est face à un psychopathe en puissance qu'on prie pour ne jamais croiser en vrai, dragon ou pas, canon ou pas.

Tayla manque cruellement de caractère, elle est d'une passivité exemplaire et trouve toujours des excuses pour justifier l'attitude de Baine, allant jusqu'à culpabiliser de ne pas avoir été assez gentille quand monsieur l'enferme à la cave. Pardon : dans sa salle aux trésors. L'auteur nous rabâche que ce sont des âmes sœurs, le destin, tout ça, donc au moins, on peut se rassurer en se disant qu'effectivement, ces deux-là se sont bien trouvés.

Le reste de l'histoire a un fond intéressant, mais les choses sont soit pas assez développées, soit confuses. Les scènes de sexe sont nombreuses, même si assez courtes dans l'ensemble, et les personnages, avec leur potentiel inexploité, deviennent des caricatures dans une succession de scènes prévisibles.

En résumé, ce roman est plein de bonnes idées, il se lit vite et il pourra même plaire aux lecteurs fans de romances paranormales et qui ne sont pas dérangés par le fait de séquestrer une femme pour la réduire à l'esclavage sexuel, puis de voir cette même femme trouver ça finalement normal, voire super cool uniquement parce que le fou dangereux, pardon, le héros, est sexy. On se dit plusieurs fois en cours de lecture que tous les matériaux sont réunis pour faire un très bon livre, mais ça ne prend jamais vraiment, et ça horripile même régulièrement.
À recommander aux fans du genre ou de l'auteur, qui y trouveront probablement leur compte. Les autres peuvent passer leur chemin.
avatar
angel64
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2519
Age : 52
Localisation : Pau
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dragons de l'éternité, Tome 1 : Baine

Message par angel64 le Lun 2 Mai 2016 - 15:13

J'ai adoré ! Mais en même temps, j'adore la série des "Gardiens de l'éternité". C'est sur le type d'histoire, mais là, on retrouve le dragon Baine que nous avons rencontré dans un des tomes.
Baine a trouvé son âme soeur, il y a 25 ans mais Tayla avait réussi à se sauver. En effet, cette dernière avait été enlevé par des trolls et vendue au père de Blaine qui avait réussit à la racheter. Elle est sidhe et avait réussi à ouvrir un portail pour se sauver. Du coup, le père de Baine la recherche pour s'en débarrasser avec l'aide des trolls et Blaine parce qu'il a besoin d'elle.
Quand il la retrouve, il a du mal à lui faire admettre qu'il est amoureux d'elle depuis 25 ans. Quand il la sait en danger, il va tout faire pour la protéger. C'est ce qui va faire comprendre à Tayla que son dragon l'aime vraiment.
On retrouve notre gargouille préférée, Levet qui énerve toujours autant les mâles de son entourage. Viper l'aurait fichu à la porte de son club après "quelques dégats".
J'espère que dans les prochains tomes, on retombera sur certains des héros de l'autre série. Il me tarde aussi de savoir qui seront les prochains héros.
avatar
angel64
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2519
Age : 52
Localisation : Pau
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dragons de l'éternité, Tome 1 : Baine

Message par Sophia le Lun 9 Mai 2016 - 18:47

Ajout de mon avis. Moi j'ai vraiment détesté, mais je comprends que ça plaise aux fans :)

_________________


« L'amour ne veut pas la durée; il veut l'instant et l'éternité. »
Nietzsche
avatar
Sophia
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 29
Date d'inscription : 14/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dragons de l'éternité, Tome 1 : Baine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum