Le Bateau-usine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation du livre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

Le Bateau-usine

Message par Elaura le Sam 14 Nov 2009 - 12:06



Le Bateau-usine
de Kobayashi Takiji

Éditions Yago / Collection : Coup de Sang

Sortie le 9 octobre 2009
Grand Format / 137 pages

Présentation de l'éditeur :

Enfin traduit en français, le Bateau-usine est le chef d’œuvre de Kobayashi Takiji. Ce classique décrit les conditions de vie inouïes des travailleurs à bord d'un navire pêchant le crabe dans les mers froides et dures, entre Japon et URSS. Exploités et humiliés, ces hommes découvrent la nécessité de l'union et de la révolte. Réaliste et novateur, ce texte culte connut un succès international. II rencontre aujourd'hui un regain d'intérêt, entraînant la sortie de plusieurs films, mangas, etc. Quatre-vingts ans après sa parution, en 1929, il est devenu au japon le porte-flambeau d'une jeunesse désenchantée. Une œuvre engagée et avant-gardiste, plus que jamais d'actualité.

Biographie de l'auteur :

Kobayashi Takiji (1903-1933) grandit à Otaru, ville portuaire et industrielle de l'île de Hokkaido. Il étudie à l'École Supérieure de Commerce d'Otaru, l'une des plus prestigieuses écoles du pays à cette époque, puis il travaille à la Banque du Développement de Hokkaido. Pendant ses études il publie plusieurs nouvelles et des poèmes. La découverte des conditions de vie effroyables des paysans et des ouvriers dans l'île de Hokkaido ainsi que la lecture des textes marxistes le rendent sensible au communisme. En 1928, il acquiert une certaine notoriété littéraire en publiant Le 15 mars 1928, un roman décrivant une journée de violente répression dirigée contre le Parti Communiste. Deux romans publiés en 1929, Le bateau-usine et Le propriétaire absent, font de lui la figure majeure de la littérature prolétarienne japonaise. Ayant perdu son emploi à cause de ses écrits, il s'installe à Tôkyô en 1930 pour se consacrer à l'écriture et à l'action politique clandestine. Il meurt sous la torture policière, le 20 février 1933. Cette fin tragique, qui suscite une vive émotion au Japon et dans le monde entier, est notamment dénoncée par l'écrivain chinois Lu-Xun et par Romain Rolland en France. Le Bateau-usine est considéré comme un chef d’œuvre de la littérature prolétarienne.



_________________
avatar
Elaura
Admin Alpha

Féminin
Nombre de messages : 15899
Age : 43
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 28/01/2009

http://www.bit-lit.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum