Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Aller en bas

Votre appréciation du livre

91% 91% 
[ 10 ]
9% 9% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 11

Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Jm-les-livres le Ven 24 Jan 2014 - 7:31



Meg Corbyn
Tome 1 : Lettres Ecarlates

d'Anne Bishop

Éditions Bragelonne
Collection Imaginaire

Sortie le 16 avril 2014
Grand format / 20 €

Réédition le 24 octobre 2014
Format poche / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

« Lettres écarlates n’est pas seulement le meilleur roman de bit-lit de l’année, c’est peut-être l’un des meilleurs de tous les temps. » All Things Urban Fantasy

« Par moments brutalement réaliste, il se dégage aussi une certaine mélancolie de ce roman centré sur le combat d’une jeune femme en quête de liberté. À ne surtout pas manquer ! » Romantic Times


Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s’enrichir. Lorsqu’elle s’enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s’aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l’humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens...


L'avis de Sophia :

Voilà une saga qui fait parler d'elle, et les éloges sont si nombreux que le risque d'être déçu est bien présent. Mais il faudrait être sacrément difficile pour ne pas tomber sous le charme de Meg Corbyn, tant l'auteur a soigné son écriture, le background, les personnages et l'intrigue.

Ce roman est un véritable bijou. On s'attache facilement aux personnages, même si certains sont moins faciles à apprécier de prime abord. Les relations entre eux sont intrigantes et passionnantes à suivre. Mention spéciale à Meg Corbyn. Cette jeune femme allie la douceur et la force, le courage et le bon sens. Elle est honnête, droite et intelligente. Elle a quelque chose de tendre et d'innocent qui rend impossible de ne pas se prendre d'affection pour elle et son vécu. Sa quête de liberté est touchante et parlera forcément aux lecteurs. Elle atterrit au milieu des Autres par la force des choses, et ne tarde pas à se faire accepter d'eux. Il est très plaisant de découvrir ce peuple à travers les yeux de la jeune femme, on entre dans l'histoire aussitôt et l'on ne sent jamais en perte de repères malgré tout l'aspect Fantasy.

L'intrigue est complexe, toute en subtilité et en tension. Pour autant, on sourit souvent, on rit parfois, et on peut aussi être un peu ému à certains moments. Un roman qui fait donc ressentir de nombreuses émotions pendant la lecture. On alterne entre différents points de vue pour obtenir une vision d'ensemble complète. C'est très agréable, cela permet de bien comprendre tous les personnages et de mieux les connaître. Il faut également souligner la qualité de la plume de l'auteur, qui est riche et d'une grande fluidité. Les pages défilent sans que l'on ne s'en rende compte, malgré une histoire très dense et de nombreux personnages. Tout est là : action, suspense, humour, sentiments, etc.

Meg Corbyn offre ses lettres de noblesse à la Bit-lit, un genre fourre-tout qui avait fini par lasser les lecteurs avec des titres dont la qualité baissait un peu plus à chaque nouveauté. Pour ma part, je classerais ce roman en Urban Fantasy, tout simplement. Et de la sacrément bonne ! Ce roman est un énorme coup de cœur, une saga déjà incontournable et qu'il faut lire de toute urgence !

L'avis de Molina :

Une petite merveille qui vaut chaque centime dépensé !

Voilà, c'est dit d'avance, vous ne pouvez pas passer à côté de ce livre. 
Anne Bishop est une auteure de fantasy et ça se sent dès le départ. Elle a su créer un monde étrange et familier qui est à la fois fascinant et effrayant. Ici les vampires, les garous et autres élémentaires ne sont pas d'anciens humains qui n'ont pas eu de chance. Ce ne sont ni des âmes torturées ni des créatures qui n'attendent que d'être sauvées grâce à l'amour. Les Autres sont des prédateurs qui ne considèrent les Hommes que comme des proies et qui n'attendent qu'une erreur de leur part pour les transformer en dîner. La cohabitation entre les deux mondes est tendue et soumise à la bonne volonté des Autres qui ont la capacité de rayer une ville de la carte en quelques heures si l'envie leur prend. Malgré tout, l'auteure a réussi le tour de force de les rendre attachants grâce à l'arrivée de Meg.
Ce personnage est une petite merveille de douceur qui a la capacité de toucher au cœur ceux qui la côtoient (le lecteur n'est d'ailleurs pas épargné). Née avec un don qui peut être une malédiction, elle s'est enfuie pour échapper à l'esclavage. Elle va découvrir qui elle est et nous montrer qu'il y a de la beauté même au cœur des ténèbres. Elle ne juge personne, elle ne manipule pas, elle se contente juste de voir le monde à sa façon et de lui offrir ce qu'elle a de meilleur en elle. Ses gestes sont tellement désintéressés et sans arrière-pensée qu'elle réussit à se faire accepter parmi les Autres malgré toutes leurs différences.

Chaque personnage est une vraie réussite et montre le soin qu'a accordé Mme Bishop à son livre. Ils ne sont jamais caricaturaux et ne tombent jamais dans les extrêmes tout en étant tous si différents.

Vous ne saurez rien de l'intrigue ou des relations entre les différents protagonistes, ce serait gâcher le plaisir que vous aurez à lire cette histoire. Ce qui est sur, c'est qu'elles sont à la hauteur du reste et qu'elles nous promettent une suite fabuleuse.

Lettres écarlates est certainement LE roman bit-lit de l'année, l'incontournable, celui que tout amateur du genre doit avoir dans sa bibliothèque. Alors n'attendez plus et courrez l'acheter si vous ne l'avez pas encore !

Avis de Cassiopée :

Après avoir entendu de très bons échos sur ce premier tome, j'ai décidé de me lancer. Et pour le coup, je me suis pris une grosse claque ! Ce livre est excellent ! Et assurément, c'est la nouvelle saga de l'année à ne pas manquer !

Avec sa nouvelle série d'Urban Fantasy, Anne Bishop frappe fort. L'auteur a créé tout un univers palpitant qui redéfinit l'Histoire telle que nous la connaissons. Les règles changent, de même que les peuples, la géographie et même le vocabulaire. Malgré le fait que les Autres nous font penser aux Faës peuplant d'autres livres du même genre, l'auteur a su insuffler sa touche personnelle à sa saga.
On suit avec un intérêt certain Meg qui s'est enfuit et qui cherche simplement à être libre. Enfuit de quoi ? D'où ? Pourquoi ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses au fil de la lecture. Pour ce faire, elle va se rendre dans le seul endroit où les êtres humains ne veulent pas mettre les pieds : sur le territoire des Autres.

Les personnages sont intéressants et surtout particulièrement attachants. Leurs histoires sont tristes, mais l'on comprend que ce sont elles qui les ont forgés tels qu'ils sont aujourd'hui et c'est ce qui fera leur force pour affronter le futur.
La relation qui va s'instaurer entre Meg, une humaine donc une proie et les Autres, les prédateurs,  est palpitante à suivre. Des liens vont se nouer malgré les différences entre les deux espèces et tout ce qui les oppose. Pour autant, l'auteur ne part pas dans le mièvre ou dans la romance. Ce qui se crée se fait doucement et l'on sent bien les réticences, les instincts persistants de chaque côté.
De plus, on va découvrir ce monde, et surtout les Autres : ce qui les caractérisent, leurs pouvoirs, leur hiérarchie, leur façon de voir. Le tout est très intéressant.

L'écriture de Anne Bishop est bonne et on ne se lasse pas une seconde. Le seul bémol que j'ai trouvé dans le livre concerne les jours de la semaine que l'auteur a rebaptisés. Je n'ai pas cherché à les mémoriser dès le départ et j'ai donc eu beaucoup de mal à me situer dans le temps, surtout que les noms des jours sont souvent utilisés. Autre (petit) point négatif : la cartographie. On a deux cartographies faites par l'auteur qui sont très très schématiques. Il aurait été agréable que ce soit un peu plus travaillé. De plus, on n'a aucune carte du monde, cela aurait pu être très pratique. Mais ce sont des détails, qui ne déprécient en rien l'histoire.

Palpitante, intéressante, qui fait découvrir un nouveau monde et un nouveau groupe d'individus, à l'écriture travaillée, aux personnages attachants, c'est la nouvelle saga à lire !





19 EUR
Achat Fnac


8,20 EUR
Achat Fnac


Dernière édition par Jm-les-livres le Lun 20 Oct 2014 - 16:24, édité 3 fois
avatar
Jm-les-livres
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11084
Age : 32
Localisation : Ile-de france
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Jm-les-livres le Mar 6 Mai 2014 - 5:49

Oh mon dieu ! Ce livre ! Ça faisait très longtemps que je n'avais pas lu un aussi bon livre de fantasy.
avatar
Jm-les-livres
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11084
Age : 32
Localisation : Ile-de france
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Molina le Mar 6 Mai 2014 - 8:26

tu me donnes envie ! J'hésitais à me l'acheter mais s'il est aussi bien, je vais me lancer  Wink
avatar
Molina
Rédactrice Enflammée
Rédactrice Enflammée

Féminin
Nombre de messages : 2842
Age : 35
Date d'inscription : 20/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par angel64 le Mar 6 Mai 2014 - 9:59

Je me ruine à vouloir suivre tous vos conseils ! Mais je vais essayer de le trouver. Merci pour le conseil.
avatar
angel64
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2519
Age : 53
Localisation : Pau
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Feoh le Mer 7 Mai 2014 - 11:26

Le coup de coeur de l'année!! Oui, je sais, on en est qu'au milieu, de cette année 2014, mais ma claque que j'ai eu en lisant ce livre ! Pour être honnête, le résumé ne m'avait pas tant attiré que ça, et puis en lisant des commentaires ô combien élogieux sur la toile, je me suis laissée tenter.
Je ne sais pas si c'est l'histoire en elle-même, les personnages, ou la plume de l'auteur, mais en finissant le premier chapitre, je me suis dit : "punaise tant pis, je fais nuit blanche !".
Oui, certes, il y a un petit mélange bit-lit/fantasy mais ça fait du bien, ça nous change ! L'auteur arrive à s'entremêler les 2 thèmes sans nous perdre en route, et je dis "bravo !".
Je ne vous ferai pas de résumé, celui cité plus haut correspond très bien à ce que j'ai en tête sans en dire trop, ni trop peu.
Les personnages ! Pfiou ! J'en ai eu des frissons ! Entre Meg, l'héroïne innocente et parfois fragile mais qui en sait assez pour survivre (c'est justement son côté innocent qui la sauvera de toutes ces "créatures" à fourrures, à plumes ...), le mâle alpha Simon qui ne sait plus comment réagir à la présence de Meg mais qui aura eu raison de patienter (d'ailleurs, ses sentiments sont trop mignons, genre quand il veut "jouer" avec elle).
Il y a aussi toute une floppée de personnages secondaires qu'on adore ! Mais quand on sait que pour eux, humains = viande, hum. Pour eux, pas de demi-mesure : un pas de travers, tu finiras en steak !
Les méchants, dont la fille qui met des bâtons dans les roues ... On se dit "sérieux ? cocotte arrête tu t'affiches là !" mais c'est son personnage alors, quand on connait la personnalité des habitants de l'enclos, on se dit "bon, pas grave, on sait comment tu vas finir toi" eh bien voila ^^
Ce que j'aime dans ce livre, c'est la palette d'émotions que l'on ressent, et étrangement, on à tendance à voir les choses comme Meg.

En gros, et pour finir : je vous le conseille fortement !
avatar
Feoh
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 226
Age : 30
Localisation : Dans sa bulle parfaite
Date d'inscription : 27/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Molina le Lun 12 Mai 2014 - 11:56

Ajout de mon avis !
Humm ce fut un régal, vivement la suite !
avatar
Molina
Rédactrice Enflammée
Rédactrice Enflammée

Féminin
Nombre de messages : 2842
Age : 35
Date d'inscription : 20/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Miki le Ven 13 Juin 2014 - 22:18

Je l'ai lu à sa sortie VO et ça avait été un TRES gros coup de cœur pour moi! Je le recommande vivement!
Le tome suivant est tout aussi bien d'ailleurs :)
avatar
Miki
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 652
Age : 27
Localisation : quelque part dans un rayon livres...
Date d'inscription : 01/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par lilie_l le Dim 22 Juin 2014 - 20:22

en 3 mots : un vrai régal !!! vivement la suite.
avatar
lilie_l
Néophyte
Néophyte

Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 50
Localisation : Calleville
Date d'inscription : 11/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Luna05 le Mer 2 Juil 2014 - 23:36

Je me souviens encore très exactement la manière dont j’étais tombée sur ce titre, suivant avec assiduité certains blogs c’est tout naturellement grâce à la chronique plus qu’exaltée d’une certaine Melliane du blog « Between dreams and reality » que j’ai fait la connaissance de « Lettres écarlates ». J’avais survolé son billet et m’étais concentrée uniquement sur sa conclusion et sa notation. Ce fut pour elle un énorme coup de cœur en Vo et pour moi une nouvelle attente. C’est donc non sans réjouissance que j’accueillis sa sortie Française et me jetais dessus une fois mon exemplaire entre les mains. Pour que la surprise soit totale j’avais sciemment et minutieusement lu que le résumé et rien d’autre. Mon aventure au côté de Meg Corbyn pouvait alors débuter, et quelle aventure !

L’auteur Anne Bishop nous plonge et captive dès le prologue afin de nous familiariser immédiatement avec son œuvre complexe mais conté de manière simple avec talent. Oubliez notre monde car celui que vous allez affronter est tout autre. Un bref retour historique dynamique nous mettra aux plies, revenant sur la guerre ayant opposé quelques siècles en arrière deux des espèces dominantes crées par Namid, les hommes et « Les Autres ». Des batailles sanguinaires ne s’étant bien évidemment soldées que trop souvent par le massacre des plus faibles, les êtres humains. Un homme parvint néanmoins grâce à son intelligence et sa diplomatie à créer un compromis avec un « Terra Indigène », une sorte de trêve qui leur permettrait de coexister et d’en retirer chacun des avantages. C’est ainsi qu’au jour d’aujourd’hui sur le continent de Thaisia les deux espèces cohabitent tout en gardant tout de même en tête qu’ils restent des ennemis.
« Les Autres » dominent à présent le territoire et tolèrent la présence des humains. Afin de faire respecter le pacte, des Enclos habités par des « Terra Indigene » ce sont implantés au sein des humains, une mesure de sécurité supplémentaire afin de surveiller les hommes. Cette histoire sera donc consacrée à un des Enclos dont les commerces seront exceptionnellement ouverts aux humains rendant plus que parlante l’expression « soyez proche de vos amis et encore plus de vos ennemis »…

C’est muni d’une carte et d’un lexique propre à cet univers que nous pénètrerons au cœur du monde crée par Anne Bishop. Dès le premier chapitre nous serons absolument happés par cette ambiance si particulière et dévorante. Un environnement fraichement habillé de son manteau blanc d’hiver, un climat glacial où la pureté immaculée de la neige se verra de temps à autre tachetée de rouge, recouvert de sang humain… Bienvenue dans le monde de Namid et plus précisément dans L’Enclos de Lakeside contrôlé par « Les Terra Indigene » ou plus exactement par un certain Simon Wolfgard.
Par où commencer ? Voilà la question qui revient souvent en tête de mes billets quand je ne sais pas comment le débuter. Peut-être devrais-je avouer que « Lettres écarlates » a été pour moi un énorme coup de cœur ? Maintenant le plus délicat est de vous exposer les arguments qui ont fait en sorte qu’il obtienne ce très haut et beau statut, et bien soit, je relève le défi avec grand plaisir et espère que je parviendrai à vous faire vous aussi plonger sans retenue dans cet ouvrage.
Commençons par l’écrin que j’ai trouvé absolument sublime et qui a su restituer à la perfection l’ambiance contenue dans cette œuvre. Je salue donc le travail du graphiste pour ce premier tome qui se veut esthétiquement vraiment supérieur à la version parue en Vo. Bravo.
Par le biais des premiers chapitres le ton sera donné et se révèlera résolument sombre et oppressant de par les personnalités peuplant cette œuvre. « Les Terra Indigène » n’auront d’humains que leurs apparences et ne feront preuve d’aucune clémence et pitié envers les humains ne respectant pas les règles, le seul châtiment étant la mort redevenant alors ce qu’ils ont toujours été pour « Les Autres », de la viande… Un premier passage sanguinaire qui saura vous mettre en condition pour la suite…
Anne Bishop, romancière bien connue pour sa très célèbre série de Dark Fantasy « La trilogie des joyaux noirs» ne se départira pas de ce côté sombre la caractérisant si bien. Elle nous offrira de l’urban fantasy pure et dure de très haute volée pour notre plus grand plaisir. Nous suivrons le parcours de la jeune Meg Corbyn fuyant le centre où elle était retenue captive, étant pourvue d’un don ou malédiction, la jeune femme devait en subir chaque jour les conséquences au profit de son « Contrôleur ». N’étant à l’abri nul part auprès des humains, Meg, désespérée et aux abois, prendra la décision de pénétrer dans le territoire des « Autres » afin d’être momentanément protégée tout en sachant pertinemment qu’un autre châtiment peut être pire encore l’attend au sein de l’Enclos de Lakeside. Néanmoins, son choix est fait, plutôt mourir dans L’Enclos que de retourner dans l’enfer d’où elle est difficilement parvenue à s’extirper. Sa rencontre avec son futur employeur, le très antipathique chef de L’Enclos de Lakeside, Simon Wolfgard scellera irrémédiablement sa destinée.

C’est portée par une plume soutenue, fluide et extrêmement addictive qu’Anne Bishop nous emportera dans son œuvre. L’auteur est parvenue à créer un univers rafraichissant et furieusement original ne laissant aucune impression de déjà vu lors de notre lecture. Une mythologie inédite où la romancière a su se réapproprier avec virtuosité des personnalités mythiques tout en leur insufflant sa propre vision leur conférant par la même occasion un charme fou. Un univers maitrisé à la perfection se voulant intelligent et dont la complexité savamment recherché ne peut que nous intriguer et combler. Autre excellent point m’ayant ravi, le comportement des « Terra Indigene ». J’ai littéralement jubilé en découvrant des détails m’ayant rappelé les œuvres de Mercy Thompson ou PSI CHANGELING concernant la véracité du traitement comportemental des « Autres » sous leur forme animal. Oubliez les stéréotypes maintes et maintes fois vue car ce peuple va diablement vous secouer.
Ce roman recèle d’un nombre incroyable de qualités et d’une richesse que je n’aurai de cesse d’encenser tout au long de ce billet. Sa plume, son ambiance unique et marquante, son intelligence et bien évidemment ses personnages tous ô combien charismatiques.

Dès le commencement j’ai nourris quelques craintes concernant le peuple des « Terra Indigene », au vu de leur façon de voir les choses et surtout de leur mépris clairement affiché et assumé envers ceux qu’ils appellent les singes, les êtres humains. Pour eux ces derniers ne sont que de la nourriture et le peu de pitié qu’ils ont témoigné lors des premières mises à mort dans ce récit m’ont, je ne le cache pas déstabilisé. Comment allais-je pouvoir m’attacher à eux alors que leur moralité et façon de fonctionner différaient totalement des valeurs habituelles disséminées dans ce genre de récit? Mes doutes et craintes ont heureusement très vite fondu comme neige au soleil car Anne Bishop a choisi de nous offrir une narration à la 3eme personne nous permettant de nous projeter au travers des divers points de vue de la plupart des « Autres » que nous rencontrerons. Un procédé non négligeable et fort appréciable car même si grâce à la vision de Meg nous découvrirons des visages qui se révèleront très attachants malgré leur férocité, être du côté des « Terra Indigene » m’a tout bonnement charmé. Ce récit abritant un nombre assez conséquent de bestiaires je ne vais citer que les principaux mais croyez-moi les secondaires sont tout aussi passionnants à suivre car ne servant aucunement de faire valoir, chacun occupant une place bien particulière rendant cette œuvre encore plus aboutie et atypique.
Commençons par Simon Wolfgard le chef de L’Enclos de Lakeside. Homme assez froid, plus ou moins rustre et brut du décoffrage, Simon est un sanguin pour le moins colérique mais parvenant tout de même à contrôler la plupart du temps sa partie animale. Loup Alpha prenant très à cœur la protection de son Enclos, ce dernier ne transige pas avec la loi et la sécurité, tout danger pour eux se verra annihiler dans les plus bref délais. Cet homme loyal mais autoritaire et dominateur ne supportant aucune insubordination, verra son comportement néanmoins évoluer au contact de la jeune humaine Meg Corbyn. Nous verrons une facette taquine et tendre émerger doucement auprès de la jeune femme et un côté joueur très prononcé dans sa forme de loup. Une personnalité aussi exaspérante qu’attachante et dont la seule présence ne peut laisser indifférent.
Parlons à présent de l’héroïne dont la saga porte son nom, Meg Corbyn.
Je dois dire que je me suis immédiatement attachée à ce petit bout de femme meurtrie, vulnérable mais tout aussi courageux et volontaire. Je tairai ici sa véritable identité afin de conserver le suspense car découvrir au compte-gouttes toute son essence se voudra aussi délectable qu’effroyable. Une jeune femme qui sera pourvue d’un passé ô combien sordide mais qui fera tout pour le dépasser. Héroïne drôle malgré elle et dont le véritable caractère fera peu à peu surface au sein de L’Enclos, Meg démontrera sa bonne volonté quant à s’intégrer mais fera malheureusement preuve de beaucoup de maladresse faisant sourire certains et grincer les crocs d’autres…Jeune femme touchante ayant conservée une certaine fraicheur et innocence enfantine qui s’expliqueront au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire. Apeurée au vu de son passif, Meg se voudra méfiante et cachera sciemment les pans de son passé, Simon l’utiliserait-il aussi si jamais la vérité éclatait au grand jour ou serait-elle tout bonnement mise à mort ?
Je me suis délectée de chaque face à face ayant opposé Meg à Simon, la jeune femme prenant un peu plus d’aplomb face au loup et Simon étant totalement déstabilisé par ce petit bout de femme l’intrigant et l’agaçant au plus haut point depuis leur rencontre au vu de « sa particularité », détail que je vous laisserai découvrir également. Des échanges tour à tour glaçants, piquants, mordants, amusants qui deviendront de manière modérée et extrêmement subtile tendres, mignons et émouvants.
Je citerai également la très énigmatique et dangereuse Tess aussi crainte des « Terra Indigene » que des humains. J’ai beaucoup apprécié cette personnalité ambiguë et difficilement cernable.
Vladimir Sanguitani comme vous le devinerez aisément grâce à son nom représentera les vampires, et quel vampire. Charmeur et séducteur mais tout aussi sanguinaire que son nom l’indique, j’ai particulièrement été charmée par les pouvoirs dont l’a gratifié Anne Bishop. Il y en a tant à présenter, L’Ours Henry Beargard, le petit loup Sam qui nous offrira des passages aussi drôles que poignants au vu du traumatisme subit 2ans plus tôt, le loup susceptible Nathan, Jester le coyote, Jake le corbeau et pour finir les Elementals aussi captivants que menaçants cachant derrière des physiques de petites filles des entités d’une violence et dangerosité hors du commun. Et que serait ce roman sans les fameux Poneys, que de moments mémorables pendant cette lecture lors de leurs apparitions et interactions avec une Meg aux petits soins pour eux. Les humains occuperont également une place importante dans ce roman comme Monty un policier fraichement muté qui servira d’agent de liaison entre la police et L’Enclos, ainsi que les employés des divers commerces des « Autres ». Les ennemis répondront également à l’appel et démontreront avec un certain talent que niveau cruauté « Les Terra Indigene » n’ont définitivement pas le monopole. Un portrait peu reluisant dessiné par l’auteur et se voulant malheureusement criant de vérité.
Anne Bishop a su mener son récit d’une main de maître alternant des passages de la vie quotidienne se voulant passionnants et chaleureux nous permettant de découvrir les liens profonds reliant tout L’Enclos aux diverses enquêtes et dangers planant au-dessus des « Terra Indigene » et de Meg. Un suspense rondement mené et totalement maitrisé nous tenant en haleine du début à la fin. L’auteur nous gratifie de rebondissements impossibles à anticiper et de révélations délivrées au compte-gouttes finissant de nous frustrer et combler. Un récit qui ira crescendo jusqu’à cette fin diablement éprouvante ou l’action et le stress entameront une véritable cavalcade nous laissant pantelant et fermement englouti par ce récit.

Que puis-je ajouter de plus pour vous convaincre de lire ce livre ? Ce premier tome a été pour moi un véritable coup de cœur que j’ai dévoré tout en tentant de faire durer le plaisir le plus longtemps possible. J’ai aimé cette ambiance si unique, ses personnages tous attachants et marquants, le style nous entrainant irrémédiablement dans cet ouvrage et ces intrigues mêlant fantastique et policier sans heurts. « Lettres écarlates » fait partie de ces lectures où plus on avance dans le récit plus il nous devient difficile de devoir quitter son univers et ses personnages nous étant devenus familiers et pour lesquels on s’est irrémédiablement pris d’affection.

Un premier tome qui m’a absolument comblé et dont les révélations de fin risquent de promettre une suite tout aussi exceptionnelle. L’attente risque d’être longue mais je brûle de très vite pouvoir me replonger dans cet univers d’Urban Fantasy et de retrouver toutes ces personnalités auxquels je me suis inexorablement attachée. Un titre que je vous recommande sans hésiter.
avatar
Luna05
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 1078
Age : 35
Date d'inscription : 05/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Zina le Mer 9 Juil 2014 - 8:27

J'ai super envie de le lire celui-là, j'avais adoré la trilogie des Joyaux noirs de l'auteur.
Vous croyez que Brag' le rééditera en poche dans 6 mois comme il le fait pour certains de ses titres ?
avatar
Zina
Grand Mage
Grand Mage

Nombre de messages : 761
Date d'inscription : 08/06/2010

http://lespipelettesenparlent.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Cassiopée le Jeu 24 Juil 2014 - 7:13

Ajout de mon avis dans le premier post.
avatar
Cassiopée
Assist' Com Déjantée
Assist' Com Déjantée

Féminin
Nombre de messages : 2639
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 19/07/2012

http://wlatetedanslesetoiles.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par aradia le Dim 27 Juil 2014 - 12:44

Waw !! Quel livre. Pour être franche c'est en lisant vos avis que j'ai été motivée pour le lire en me disant qu'il serait peut-être bon mais pas au point de dire que c'est un coup de coeur... En commençant la lecture je me suis dis: "ouais bof" il n'y a pas de quoi sauté au plafond, il y avais même des passages qui me paraissait interminable à lire... Mais au bout d'une cinquantaine de page même pas, tout  a changé.
Le personnage de Meg est juste parfait! Généralement les filles un peu innocente, naïve... me saoul. Mais là pas du tout. On la sent fragile et comme je disais innocente, naïve mais ces traits de caractère lui vont divinement bien.
Tout les personnages sont attachants, même si j'avais un peu de mal avec Simon au tout départ mais ça c'est arrangé au fil de ma lecture. Sam est tellement mignon!!
On voit la relation entre Simon et Meg évoluer petit à petit sans brusqué les choses. Les deux paraissent un peu déroutés surtout Simon. J'espère que ça avancera un peu plus à ce niveau là dans le second tome.
Les Elementaires et les poneys !! Waw j'ai adoré !
Annie Bishop m'a carrément donné l'impression d'être avec eux dans cet Enclos.

J'ai vraiment vraiment hâte de lire le second tome, mais je pense que je ne vais pas faire la fine bouche et me lancé à le lire en anglais je ne pourrais pas attendre.
avatar
aradia
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 29
Date d'inscription : 17/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par angel64 le Mer 1 Oct 2014 - 13:30

J'ai bien aimé. Ca change un peu des autres lectures axquelles je suis habituée. Les personnages sont attachants surtout Meg avec sa fragilité et sa soif d'apprendre. Elle attire tout le monde. Que ce soit les humains ou les autres. Les habitants de Terra Indigène sont géniaux. Simon, l'alpha, s'adouci vis à vis des humains au fur et à mesure de l'histoire. Ils ne les considèrent plus que comme de "la viande". Que ce soient les vampires, les corbeaux, les élémentaires et tous les autres, sont là, maintenant, pour protéger Meg. Avec son innocence qui n'est pas feinte, elle les touche tous en plein coeur. Pareil pour les livreurs et les policiers humains. Chaque personnage est décrit en profondeur. Un vrai régal et il me tarde de lire le deuxième tome. Par contre, je suis un peu inquiète pour Simon.
avatar
angel64
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2519
Age : 53
Localisation : Pau
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par laeti42 le Jeu 30 Oct 2014 - 17:53

j'ai tout simplement adoré !!! je le recommande aussi ;-)
maintenant il va falloir attendre pour la suite :-)
je ne connais pas (encore) la trilogie du joyeux mais ce livre m'a donné envie de le découvrir , c'est donc naturellement que je viens de le commander .

avatar
laeti42
Rôdeur
Rôdeur

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 41
Localisation : loire
Date d'inscription : 01/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par annabella le Jeu 8 Jan 2015 - 13:20

je l'ai commencé ! j'ai du mal à le lâcher mais il faut bien aller travailler et dormir un peu... Question j'aime beaucoup!
le seul bémol pour moi est cet engouement envers Meg. Je trouve que cela détonne avec le manque de considération des Terra Indigènes envers les humains qui ne sont ni plus ni moins que du bétail à leur yeux. Ca ne leur pose aucun problème de décimer une ville entière. Meg est fraiche, nouvelle, et consciencieuse dans son travail mais je trouve bien trop soudain et intense l’intérêt protecteur qu'elle éveille chez eux. pour moi il y a des facilités, et l'auteur ne va pas jusqu'au bout de son idée
Spoiler:
pourquoi ne sent-elle pas "la proie" ? qu'elle sente différemment à la rigueur mais pas la proie, pour moi c'est une facilité. Ils peuvent tuer tous le monde sauf les femmes et les enfants sans hommes... pourquoi?

j'aime bien la manière dont les humains sont décrit dans le sens où ils cherchent systématiquement à dédramatiser en se voilant la face en ce qui concerne les Autres; c'est plus facile de vivre en se disant qu'il y a du danger mais pas tant que ça finalement. on dirait qu'ils rangent ça dans un coin de leur tête, ils sont plutôt stupides à ce niveau
Spoiler:
c'est certainement bien humain de vouloir coucher avec une créature qui n'aurait aucun scrupule à te bouffer_ pendant, ou après... ou avant s'il a trop faim Suspect
Simon est intéressant... mais pour le moment j'en suis à la phase "moi Wolfgard, toi steak qui parle" Very Mad et là encore _mis à part le fait d'avoir à chercher quelqu'un d'autre _ le simple fait qu'il se souci de la sécurité de Meg me parait étrange (quant à Grand-père... ouais! )


Dernière édition par annabella le Jeu 8 Jan 2015 - 14:25, édité 1 fois
avatar
annabella
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 35
Date d'inscription : 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par angel64 le Jeu 8 Jan 2015 - 13:45

Quelqu'un aurait-il une idée de la date de sortie du deuxième tome ?
avatar
angel64
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2519
Age : 53
Localisation : Pau
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par laeti42 le Jeu 8 Jan 2015 - 15:09

j'ai vu la sortie pour mars 2015
avatar
laeti42
Rôdeur
Rôdeur

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 41
Localisation : loire
Date d'inscription : 01/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par angel64 le Jeu 8 Jan 2015 - 19:36

Merci pour l'info, laeti42.
avatar
angel64
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2519
Age : 53
Localisation : Pau
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par annabella le Jeu 8 Jan 2015 - 20:56

il me semble mars pour la VO et avril pour la VF.
avatar
annabella
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 35
Date d'inscription : 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Rory le Dim 11 Jan 2015 - 19:03

Effectivement la sortie est apparemment prévue pour avril 2015 en français, on vous confirmera ça par la création d'un sujet dédié le moment venu :).
avatar
Rory
Queen of the Code
Queen of the Code

Féminin
Nombre de messages : 6277
Age : 31
Localisation : Île-de-France
Date d'inscription : 23/03/2011

http://seekingvega.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par angel64 le Dim 11 Jan 2015 - 20:43

Merci Rory !
avatar
angel64
Grand Mage
Grand Mage

Féminin
Nombre de messages : 2519
Age : 53
Localisation : Pau
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par annabella le Mer 14 Jan 2015 - 21:42

fini! déjà en manque ! la suite la suite!!
cette serie est très différente, du fait que les créatures, "les autres" ne sont pas des peluches, aimables, compréhensifs, protecteurs, près à accepter les humains... on a même du mal à définir les relations qu'ils ont entre eux.
de plus, les propriétaires des lieux c'est eux! ils tolèrent simplement les humains. ils sont foncièrement racistes, totalement intolérant pour la très grande majorité d'entre eux, mais sans méchanceté réelle (enfin pas trop). ils sont au-dessus, c'est tout. ils sont le chasseur et nous, la biche.  Crying or Very sad
Par contre je ne peut m'empêcher de noter la cruauté d'une mise à mort par un autre, que vous aillez causé un tord ou simplement été à côté d'un autre qui loupé l'heure du goûté...

il est intéressant de voir que sur plusieurs siècles les humains et "les autres" ne se sont jamais compris... ils vivent les uns à côté des autres, c'est tout
Spoiler:
(malgré quelques allusions à des rapports sexuels inter-espèce nulle mention de bâtard...ouais! )

Avec Meg les choses sembles changer doucement à Lakeside, comme le début du dégèle.
Simon est plutôt buté, mais il essaye de comprendre, un peu (faut pas pousser non plus!).
j'aime bien le personnage de Vladimir, et je trouve le concept original. comme tout en fait dans ce bouquin!
j'ai vraiment apprécié (même si je maintien mon bémol:
Spoiler:
je ne comprends pas ce qu'ils ont tous à adorer Meg comme ça.
)
avatar
annabella
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 35
Date d'inscription : 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par morgane-fee le Mer 1 Avr 2015 - 7:23

j'ai choisi sur livre au titre et à la couverture. je ne savais pas vraiment de quoi il était question juste que c'était de l'urban fantasy.
une vraie découverte, je n'étais pas déçu par mon instint. j'ai adoré, j'ai aimé tout le monde. on ne peut que les aimer grâce à meg qui est un ciment, une fille qui a cette dose d'innocence qui peut tout faire chavirer.
une lecture très agréable, j'ai passé un très bon moment et il me tarde de tous les retrouver.
avatar
morgane-fee
Sorcier confirmé
Sorcier confirmé

Féminin
Nombre de messages : 478
Age : 43
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 20/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Sophia le Ven 15 Mai 2015 - 10:46

Voilà une saga qui fait parler d'elle, et les éloges sont si nombreux que le risque d'être déçu est bien présent. Mais il faudrait être sacrément difficile pour ne pas tomber sous le charme de Meg Corbyn, tant l'auteur a soigné son écriture, le background, les personnages et l'intrigue.

Ce roman est un véritable bijou. On s'attache facilement aux personnages, même si certains sont moins faciles à apprécier de prime abord. Les relations entre eux sont intrigantes et passionnantes à suivre. Mention spéciale à Meg Corbyn. Cette jeune femme allie la douceur et la force, le courage et le bon sens. Elle est honnête, droite et intelligente. Elle a quelque chose de tendre et d'innocent qui rend impossible de ne pas se prendre d'affection pour elle et son vécu. Sa quête de liberté est touchante et parlera forcément aux lecteurs. Elle atterrit au milieu des Autres par la force des choses, et ne tarde pas à se faire accepter d'eux. Il est très plaisant de découvrir ce peuple à travers les yeux de la jeune femme, on entre dans l'histoire aussitôt et l'on ne sent jamais en perte de repères malgré tout l'aspect Fantasy.

L'intrigue est complexe, toute en subtilité et en tension. Pour autant, on sourit souvent, on rit parfois, et on peut aussi être un peu ému à certains moments. Un roman qui fait donc ressentir de nombreuses émotions pendant la lecture. On alterne entre différents points de vue pour obtenir une vision d'ensemble complète. C'est très agréable, cela permet de bien comprendre tous les personnages et de mieux les connaître. Il faut également souligner la qualité de la plume de l'auteur, qui est riche et d'une grande fluidité. Les pages défilent sans que l'on ne s'en rende compte, malgré une histoire très dense et de nombreux personnages. Tout est là : action, suspense, humour, sentiments, etc.

Meg Corbyn offre ses lettres de noblesse à la Bit-lit, un genre fourre-tout qui avait fini par lasser les lecteurs avec des titres dont la qualité baissait un peu plus à chaque nouveauté. Pour ma part, je classerais ce roman en Urban Fantasy, tout simplement. Et de la sacrément bonne ! Ce roman est un énorme coup de cœur, une saga déjà incontournable et qu'il faut lire de toute urgence !

_________________


« L'amour ne veut pas la durée; il veut l'instant et l'éternité. »
Nietzsche
avatar
Sophia
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 30
Date d'inscription : 14/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres Ecarlates

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum